Wari annonce le rachat en cours de la banque SIAB au Togo

(TIC Mag) – Après le rachat de l’opérateur Tigo au Sénégal, la Fintech sénégalaise Wari souhaite acquérir la banque SIAB implantée au Togo et filiale de la holding Libyan Foreign Bank. L’annonce est du PDG et fondateur du groupe Wari, le sénégalais Kabirou Mbodje  (photo) qui s’exprimait lors d’une interview accordée à La Tribune Afrique : « Nous avons obtenu l’approbation de la Banque centrale libyenne. Cette acquisition est à présent soumise l’approbation des autorités togolaises et de la Commission bancaire de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) ».

Dans la foulée, Kabirou Mbodje annonce l’obtention par Wari des accords de distribution ou des agréments auprès des Banques centrales, comme cela vient d’être le cas en Sierra Leone. Ce qui permettra de créer une communauté Wari à l’échèle africaine.

Kabirou Mbodje  en profite pour justifier une nouvelle fois le rachat de Tigo, qui pour lui, apparaissant comme une évidence dans le cadre de l’expansion de Wari : « Cette acquisition est logique et naturelle, même si c’est la première fois qu’un opérateur fintech rachète un télécom. Jusqu’à présent, c’était plutôt l’inverse ! Tigo apporte de la connectivité et donc un effet synergétique évident avec la plateforme Wari. Le binôme ‘‘Wari plus Tigo’’, ce sont des solutions digitales, un maillage territorial et de la proximité géographique. Je suis convaincu que ce modèle va faire la différence. Une banque ne peut opérer qu’avec ses clients, un opérateur télécom est limité par sa licence », explique Kabirou Mbodje.

En ce qui concerne les perspectives, Kabirou Mbodje dit vouloir faire de Wari une sorte de plateforme dans laquelle les utilisateurs pourront obtenir le maximum de services, qu’ils soient télécoms, financiers ou bancaires : « Les opérateurs fintech sont en train de transformer le continent en donnant accès à une multitude de services jusqu’alors inaccessibles. Wari pousse la logique et se veut une synthèse avec une plateforme ‘‘agnostique’’ et ouverte sur laquelle l’ensemble des acteurs intervenant sur une transaction peuvent se greffer : commerçants, clients, entreprises, particuliers, banques, opérateurs télécomsAfrinic ».

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Rose Leke

Une Camerounaise lauréate du Prix International Pour les Femmes...

Cinq chercheuses exceptionnelles récompensées par le Prix international 2024 L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science  Yaoundé, le...

Cameroun : “Maman nationale du digital”, Minette Libom Li...

Journée mondiale des Télécoms : zoom sur Minette Libom Li Likeng, apôtre de la transformation numérique du...
Bénin : Ouverture ce jour à Cotonou de la 3e édition du Senia, premier salon africain dédié à l'intelligence artificielle 

Bénin: ICT Media STRATEGIES présente au Senia les cartes...

- Le cabinet de veille stratégique, de Personal branding et d’e-réputation, ICT Media STRATEGIES, est  présent...