Tunisie : l’Icann présente son programme de domaines génériques

Le programme des nouveaux Domaines génériques de premier niveau (gTLD), projet initié par l’ICANN (Internet Corporation for assigned names and numbers), une organisation à but non lucratif chargée de la gestion des adresses IP et des noms de domaines, a été présenté, mardi, à Tunis.

Présentant ce programme dans le cadre d’une journée, tenue au Centre de promotion des exportations (CEPEX), sur les “Domaines Internet de premier niveau”, M. Sébastien Bachollet, membre du conseil d’administration de l’ICANN, a souligné que ce programme offre plusieurs opportunités pour les utilisateurs du monde entier (entrepreneurs, sociétés, gouvernements et communautés) en leur permettant de définir et d’utiliser des domaines génériques de premier niveau, de leur choix.

Il a rappelé, à ce titre, que les trois domaines génériques les plus connus, jusqu’ici sont “.com”, “.net”, “.org”.

Les nouveaux gTLD ou extensions peuvent contenir des caractères non latins, dans la mesure, où les caractères latins ne reflètent pas l’utilisation réelle d’Internet dans plusieurs pays qui utilisent très peu ce caractère, a-t-il avancé.

Des extensions, telles que “.paris” pour le code pays, “.canon”, pour la marque Canon constituent des exemples de gTLD, présentés par l’expert, à titre illustratif.

Ce programme offre plusieurs avantages, aussi bien aux entreprises qui pourraient, grâce aux nouveaux gTLD, commercialiser leurs produits en utilisant des extensions significatives de leurs produits qu’aux différentes communautés qui auront la possibilité de promouvoir leurs cultures et leurs langues.

Les nouveaux gTLD ne manquent pas d’enjeux pour les internautes qui auront, selon l’expert, plus de choix et de facilité d’accès à l’information concernant les différents produits et services.

Les parties intéressées par ce programme, devraient présenter leur candidature à l’ICANN, du 12 Janvier 2012 jusqu’au 29 Mars 2012, date limite d’inscription.

Cette journée a été également l’occasion d’évaluer l’avancement de la mise en œuvre de la réforme réglementaire de l’espace de nommage « .tn » et //.ت ون س//.

A ce titre, M. Kamel Saadaoui, président de l’Instance nationale des télécommunications (INT) a indiqué, que la nouveauté de cette réforme est de commercialiser les domaines Internet sous le code pays (ccTLD) sur le net, à travers les modes de paiement électronique.

La vente en ligne des noms de domaines nécessite, selon M. Saadaoui, plusieurs préalables, dont l’allègement, voire la suppression des procédures administratives.

Autre nouveauté de la réforme, évoquée par le président de l’INT, l’acquisition des noms de domaines (ccTLD) par les personnes physiques, chose qui était réservée auparavant   aux entreprises seules.

IL a ajouté que ces facilités ont pour objectifs d’accroître le nombre d’enregistrement des ccTLD en Tunisie, évalué actuellement à 10 000 noms de domaines, ce qui demeure, a-t-il dit, en deçà des résultats escomptés.

S’agissant des tarifs, M. Saadaoui a relevé que les prix d’acquisition des ccTLD sont les mêmes aussi bien pour les entreprises que pour les personnes physiques et varient entre 20 et 30 dinars par an. “Nous espérons ramener ces tarifs à 15 dinars par an en 2012”, a-t-il précisé.

Source : Espace Manager

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Cheikh Bakhoum et Isidore Diouf

Installé DG de Sénégal Numérique SA, Isidore Diouf présente...

– Isidore Diouf est désormais officiellement installé à la tête de l’ex-Agence de l’Informatique de l’État devenue...

Cameroun : L’ ART tient deux sessions de son...

Cameroun : L’ ART tient deux sessions de son conseil d’administration

Internet : La Rascom réunie à Yaoundé pour connecter...

Internet : La Rascom réunie à Yaoundé pour connecter ses pays malgré les pannes de câbles sous-marins