TIC : Armand-Claude Abanda et Alexis Michel, directeur de l’Enib signent un accord-cadre de coopération avec la chaire Unesco d’Afrique centrale

[DIGITAL Business Africa] – Armand Claude Abanda a signé un accord-cadre de coopération avec l’École nationale d’ingénieurs de Brest (Enib) dans le cadre de la chaire Unesco d’Afrique centrale. C’était le jeudi 13 juin 2024 à Plouzané, en présence de Vinceline Akomndja Avom, conseillère culturelle à l’ambassade du Cameroun à Paris. La chaire unesco est une initiative qui promeut l’accès des jeunes et femmes aux TIC en Afrique centrale par la recherche, l’enseignement et la mobilisation communautaire visant leur autonomie.

« La chaire Unesco est la volonté du président de la république, qui obtenu auprès de l’UNESCO à Paris, une domiciliation de la chaire Unesco Afrique centrale Accès TIC avec pour thème central l’ingénierie éducative adossée sur deux piliers à savoir l’autonomisation des femmes et l’entreprenariat des jeunes. En terme de contenus, le président est conscient de la paupérisation qui est galopante dans nos cités malgré le savoir distillé dans les universités. A travers la chaire Unesco, c’est un espace où vont se dérouler des formations à quatre niveaux. Des formations au niveau du doctorat, des masters, des formations qualifiantes et des formations certifiantes. 

« Ceci est une ouverture pour permettre à tout un chacun de trouver son compte et cela va s’étendre dans les dix états de l’Afrique centrale. Il est question de sensibiliser toutes les couches sociales et vous avez constaté qu’il y avait des enfants autistes qui sont déjà en formation ici. C’est une invitation à la numérisation et le professionnalisation des enseignements. La cérémonie de ce jour était en direct à travers les médias sociaux…

« Le président veut combattre la pauvreté par les jeunes qui représentent environ 62% de la population camerounaise sur 28 millions d’habitants. Selon les projections, en 2050 le Cameroun va compter 50 millions d’habitants, comment allons nous vivre si les jeunes n’ont pas les prérequis pour créer des emplois? Vous savez que la fonction publique est déjà essoufflée, le statut de l’étudiant entrepreneur revêt toute sa place car à travers les start-ups, les incitations des entreprises, voilà à peu près l’essentiel du message de ce jour », expliquait  le Pr Jean Paul Mbia, conseiller technique n°1 au Minesup lors du lancement officiel de la Chaire Accès TIC au Campus IAI de Nkol-Anga, le 04 avril 2024.

Par Jean Materne Zambo

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Bénin : Vers des Centres intégrés économique, social et...

Bénin : Vers des Centres intégrés économique, social et numérique pour faciliter l'accès des citoyens aux services...

Bénin : MTN signe un accord Naas de 200...

Bénin : MTN signe un accord Naas de 200 sites avec Nuran Wireless Inc.

Cameroun/Patnuc : 40 millions de FCFA pour le meilleur...

Cameroun/Patnuc : 40 millions de FCFA pour le meilleur projet du concours Agritech Innovation Challenge