Steven Landgren : « Smobilpay allie à la fois le payement des factures d’électricité par espèce et par mobile »

Le responsable de Maviance Allemagne, qui promeut le payement des factures d’électricité par mobile via le service Smobilpay, il explique le positionnement de son entreprise dans le marché du m-Mobile au Cameroun. 
 
Qui est Maviance, et qu’est-ce qui vous amène à investir au Cameroun ?
Maviance est une entreprise qui a développé un savoir-faire et une expertise dans les technologies des services de payement. En Allemagne, on travaille avec la Kommerzbank, qui est la plus grande banque en Allemagne.
On a regardé ce qu’on pouvait faire au niveau du Cameroun, et on s’est rendu compte qu’il y avait encore la possibilité pour l’innovation. Notre solution, Smobilpay, permet de payer les factures, n’importe où, dans une banque, une station-service, un hôtel, une pharmacie, un Cyber-café, ou sur le terrain, avec nos agents qui seront chargés de collecter les factures dans les villages, etc. C’est très simple d’utilisation, c’est facile, et rapide. En fait, toutes les parties sont gagnantes.
 
Comment fonctionne le payement des factures via le service Smobilpay ?
Contrairement aux autres services de payement par mobile, avec Smobilpay, on n’a pas besoin d’enregistrement ou de payer une facture, on n’a besoin d’aucune connaissance technique, il suffit simplement de se rendre auprès d’un agent Smobilpay avec sa facture et le cash pour la payer.
L’agent Smobilpay va retrouver la facture dans le système, procéder au payement, et donner un reçu sécurisé au client. Ceci grâce à un dispositif d’interconnexion entre son Smartphone et une imprimante mobile.
Il est important de rappeler que c’est toujours un agent Smobilpay qui va procéder au payement. Un client, en utilisant notre service, ne paye pas lui-même ses factures via le téléphone mobile comme c’est le cas ailleurs.
Si l’agent se trouve en zone connectée, il envoie directement les données collectées au fournisseur de services (Eneo Ndlr.). Mais s’il va collecter dans des zones reculées, il peut, une fois de retour dans une zone couverte par le réseau Internet, synchroniser les informations et les envoyer au fournisseur de service.
En vous lançant dans un segment où d’autres acteurs, notamment les opérateurs de téléphonie mobile y sont depuis, la tâche n’est-elle pas compliquée ?
En fait, quand on regarde le marché camerounais, on constate que la monnaie virtuelle n’est pas très bien acceptée. Il y a une certaine réticence,  parce que les camerounais sont attachés au cash. Notre solution allie vraiment les deux systèmes : le payement par espèce, et le payement par mobile.
C’est pour cela que nous affirmons que notre système est sécurisé. Nous avons déjà l’argent collecté. Et l’agent collecteur se rémunère sur les frais de service. Pour une facture allant de 2 000 à 5 000 F.Cfa, il perçoit 200 F.Cfa de frais de service. Une facture de 30 000 F.Cfa, il va prélever 400 F.Cfa de frais de services. Il en garde une partie et Maviance garde l’autre.
 
Une telle solution exige une présence massive sur toute l’étendue du territoire national. Quelle est la stratégie de Maviance pour résoudre ce problème ?
Nous allons développer des partenariats. On va discuter avec des banques, des établissements de microfinance, des stations-service, etc. pour étendre le réseau. Sachant que n’importe qui peut devenir collecteur de Maviance. Il suffit de s’enregistrer chez-nous, de faire un dépôt, comme si vous achetiez un crédit de communication. Un montant correspondant à la collecte effectuée sur le terrain est progressivement retiré et reversé à Eneo, et lorsque le collecteur n’a plus de crédit, il faut recharger.
Nous travaillons avec des partenaires comme Camtel, mais aussi avec des compagnies de Bus.
 
Maviance va-t-il rester uniquement dans le payement des factures d’électricité.
Bien sûr que non. Là on parle électricité, mais on peut agréger n’importe quelle facture. Demain on parlera d’eau, de télévision, de frais de scolarité pour les universités et les écoles, on parlera de Bus, on parlera de téléphone.
Propos recueillis par Frégist Bertrand
 
Lire aussi :

Les factures d’électricité payées par téléphone

Eneo dit avoir créé plus de 1000 comptes EasyLight à Promote

Une pétition contre l’augmentation du prix de la facture d’eau au Cameroun lancée sur Internet

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

starlink-in-cameroon:-minpostel-asks-spacex-to-suspend-its-satellite-internet-services-–-digital-business-africa

Starlink en Afrique : Pourquoi le Cameroun et l’Afrique...

 - Plusieurs pays africains ont demandé à l'opérateur américain Starlink d'arrêter la commercialisation de ses services d'Internet...

Togo : Une étude des marchés numériques pour lutter...

Togo : Une étude des marchés numériques pour lutter contre la concurrence déloyale en cours

Sénégal: Moussa Bocar Thiam passe le témoin à Alioune...

Sénégal: Moussa Bocar Thiam passe le témoin à Alioune Sall, les défis du nouveau ministre de la...