Après SAT3, WASC et ACE, le Cameroun vise le câble sous-marin à fibre optique Main One

0
Le Minpostel prépare un document pour la migration au numérique

Selon des informations relayées par le site d’informations spécialisé Investir au Cameroun, le Cameroun souhaite construire un point d’atterrissement du câble sous-marin à fibre optique Main One (qui s’étire du Portugal jusqu’en Afrique du Sud) appartenant au groupe télécom Nigérian Glo. Cette infrastructure serait la quatrième du genre, après Douala (2000), Limbé, et Kribi.

Le site Internet apprend que des discussions avec le consortium qui gère ce câble sous-marin à fibre optique ont déjà été engagées. Le Cameroun devrait, si les discussions aboutissent, rejoindre le Nigéria, la Côte d’Ivoire, le Ghana et le Sénégal, qui exploitent déjà cette infrastructure.

Le câble sera d’une capacité de 1,92 Tbps, et couvrira un réseau de 7000 km. Il devrait permettre d’améliorer la qualité des services de télécommunications dans le pays, notamment l’Internet, le transport des données informatiques et les communications téléphoniques, a ajouté Investir au Cameroun.

Pour rappel, la dernière convention  portant sur le câble sous-marin à fibre optique a été signée le 9 juin 2015 dernier avec l’opérateur Orange Cameroun.  Elle portait sur la construction et l’exploitation du  câble African Coast to Europe (ACE).

Pub-DBA-en-GIF-3.gif

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrez votre nom ici