Simon Ouattara : « A Microsoft, nous croyons aux potentialités du Cameroun »

A la faveur de son passage au Cameroun, le directeur général de Microsoft pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Simon Ouattara, analyse la présence de Microsoft sur le marché camerounais. 

TIC Mag Vous venez d’effectuer une visite au Cameroun au cours de laquelle vous avez émis votre souhait d’accompagner le gouvernement camerounais dans son plan d’émergence à l’horizon 2035. Concrètement, quel sera l’apport de Microsoft ?

Simon Ouattara Nous n’en sommes pas encore aux projets concrets. Pour l’instant, il s’agit avant tout d’explorer comment nous pouvons rapprocher notre vision par rapport aux objectifs stratégiques du Cameroun.  Quand on regarde le plan Cameroun Emergent, il y a un certain nombre d’objectifs et de piliers comme la modernisation des infrastructures, le développement économique, la modernisation de la justice, etc. Dans ce plan, vous comprenez très vite que les NTIC sont un véhicule et un accélérateur important pour la réalisation de ces projets. Un volet important de cette stratégie est axée sur le renforcement des ressources humaines pour accompagner cette volonté d’émergence. Dans l’administration par exemple, il faut transformer le personnel de l’administration publique. Il faut qu’il puisse acquérir de nouvelles capacités et de nouvelles compétences. Nous pouvons aider dans ce volet-là.  Des études montrent que 80% des métiers de demain vont nécessiter une compétence en informatique. Nous pouvons le gouvernement à améliorer les compétences des fonctionnaires en informatique ou sur l’utilisation d’Office. La formation de la jeunesse est un autre volet. Pour l’instant, nous sommes encore à la phase exploratoire. Mais, concrètement, nous avons avancé avec le projet avec l’APME pour aider les PME à devenir plus efficaces avec l’utilisation des Nouvelles technologies.

TIC Mag – Quelles sont les personnalités que vous avez rencontrées au Cameroun ?

S.O – Nous avons rencontré plusieurs départements ministériels et nous avons également rencontré des entreprises, PME et PMI pour discuter avec eux des problèmes de sécurité. Nous avons par ailleurs rencontré des responsables du ministère en charge du Contrôle supérieur de l’Etat pour parler des questions de sécurité informatique et de cybercriminalité et de la corrélation avec l’usage des logiciels non originaux. Il y a une initiative lancée depuis 22 ans par le Premier ministre pour l’évaluation du parc informatique de l’Etat pour se faire une idée du risque sur l’usage des logiciels non originaux de Microsoft ou de ceux d’autres  éditeurs. Nous sommes l’un des acteurs impliqués dans cette initiative. Les travaux que nous avons réalisés jusqu’aujourd’hui montrent la volonté au plus haut niveau de l’Etat d’améliorer les choses dans ce secteur.

TIC MagMicrosoft vient de lancer son dernier système d’exploitation, Windows 10. Quelle est sa particularité ?

S.O Windows 10 est basée sur la notion d’applications universelle. Sa particularité est qu’elle offre une mobilité extrêmement importante, doublée à une sécurité plus accrue qui se matérialise avec des systèmes de reconnaissance vocale, d’empreintes et faciale à l’aide des caméras 3D qui garantissent une bonne profondeur. Les applications utilisées sur PC peuvent également être utilisées avec la même aisance sur tablette ou sur iPhone. C’est donc une plate-forme homogène, multi-écrans et multi-terminaux (ordinateur personnel, tablette ou smartphone), partageant le même noyau et les mêmes applications et qui a des déclinaisons différentes en fonction des publics et des usages. Elles sont au nombre de six : Windows 10 Home, Windows 10 Mobile, Windows 10, Windows 10 Enterprise, Windows 10 Mobile Entreprise et Windows 10 Education. 

TIC Mag – N’est-ce pas prématuré de lancer Windows 10 alors que beaucoup ne maîtrisent pas encore Windows 8 ? 

S.O Une des premières caractéristiques de Windows 10 est la familiarité. L’interface de Windows 10 est exactement la même que celle de Windows 7, avec le retour du menu démarrer, ce qui tranche complètement avec Windows 8 sur lequel certains utilisateurs ne se retrouvaient pas toujours.  La nouvelle version a pris en compte ces plaintes et a donc proposé un produit beaucoup plus adapté à leurs besoins. On peut dire que Windows 10 c’est Windows 7 en beaucoup plus sécurisé et plus performant et rapide. 

TIC Mag – Le Cameroun est confronté au problème de la piraterie. Quelle est l’ampleur de la piraterie sur les produits Microsoft ?

S.O Il est difficile de mesurer l’ampleur de la piraterie spécifiquement sur les produits Microsoft. Mais, si je m’en tiens à une étude menée par l’organisme IDC, approximativement 85% des logiciels utilisées au Cameroun sont des logiciels piratés. C’est dire l’ampleur du phénomène. Je tiens à rappeler que disposer d’un logiciel original est d’abord à l’avantage de l’utilisateur, pour avoir une protection maximale du fait de la présence sur les réseaux sociaux et du risque élevé d’attaques virales souvent généralisée qui peut atteindre les particuliers ou les entreprises. Dans tous les cas, la possession d’un logiciel original offre de nombreuses garanties.

TIC Mag – Est-ce que pour pallier au problème de la piraterie il ne serait pas envisageable de réduire les coûts des produits originaux ?

S.O Nous ne pensons pas que le coût soit une justification à la piraterie.  Baisser les coûts des produits originaux ne serait pas forcément productif. Nous en avons fait l’expérience dans les pays comme le Kenya ou le Nigéria où nous avons baissé de 30% les coûts des produits. Mais, cela n’a pas pour autant fait augmenter les ventes des produits originaux. A chaque fois, les pirates répercutaient également les baisses des prix, et on pourrait se retrouver ainsi dans un cercle vicieux sans fin.  Par contre, nous sommes extrêmement sensibles aux coûts des logiciels et nous nous efforçons de faire correspondre la valeur aux prix, pour satisfaire davantage l’utilisateur et également faciliter les modes d’acquisitions. Nous proposons un modèle de souscription mensuelle qui offre la possibilité aux clients de payer sur plusieurs échéances un produit, de façon à rendre son prix le moins onéreux possible.

TIC Mag – En termes de productivité des équipes et des partenaires commerciaux, quelle est la place du Cameroun par rapport aux autres pays de la zone Afrique de l’Ouest et centrale ?

S.O Il est très difficile de faire ce genre de comparaison. Microsoft a opté pour un modèle indirect en Afrique, qui veut que nous passions par des partenaires pour atteindre les clients. Au Cameroun, nous avons plus de 250 partenaires. Pour un dollar investi, nous en gagnons environ huit dollars. Donc, à Microsoft, nous croyons aux potentialités du Cameroun et nous comptons accroitre notre présence au cours des années à venir.

 

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Beaugas de ICT Media

Cameroun : avec Media 4 Peace et l’UAR, ICT...

– Générer des images avec Meta.ai ; Utiliser Copilot ou Quillbot pour corriger, traduire et résumer les articles...

Côte d’Ivoire : Le Conseil de ministres adopte le...

Côte d’Ivoire : Le Conseil de ministres adopte le projet autorisant le traitement des données à caractère...

Alioune Sall au WAIGF : « L’ IA est...

Alioune Sall au WAIGF : L’ IA est la clé de voûte de la 4e révolution industrielle