Sénégal : Une plateforme de protection des lanceurs d’alerte africains lancée

(TIC Mag) – Depuis le 07 mars 2017, le Sénégal abrite une plateforme de protection des lanceurs d’alerte en Afrique lancée par le magistrat espagnol Baltasar Garzon, l’avocat français William Bourdon et Alioune Tine, responsable d’Amnesty International pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre.

Selon ses promoteurs, la Plateforme de protection des lanceurs d’alerte en Afrique (Pplaaf) vise à apporter la « sécurité » à ceux qui dénoncent des fraudes contre l’intérêt général, mais sont souvent menacés.

Pour atteindre sa mission de protection, la Pplaaf est dotée d’un site Internet ainsi que d’une ligne téléphonique sécurisée et des juristes pour les accompagner dans leur travail pendant et après le lancement d’alerte. « Nous avons décidé de les protéger ici en Afrique, le continent où ils sont les moins protégés et courent plus de risque d’être arrêtés ou poursuivis », fait savoir William Bourdon, président de l’organisation.

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Alhamdou Ag Ilyène à la Semaine du Numérique/Niger: «...

Alhamdou Ag Ilyène à la Semaine du Numérique/Niger: « Un pays qui perd sa souveraineté numérique risque...

Fibre optique : Guilab S.A annonce la fin des...

Fibre optique : Guilab S.A annonce la fin des travaux de réparation « avec succès » du...

RD Congo : Raxio et Ispa signent un accord...

RD Congo : Raxio et Ispa signent un accord pour un internet accessible, fiable et performant