Sénégal : La surveillance électronique comme alternative à la détention

[Digital Business Africa] – Au Sénégal, devant la surpopulation carcérale de plus en plus importante, l’option de la technologie est dorénavant choisie comme une option viable. Dans ce sillage, les autorités ont annoncé le 20 mai la validation par le Conseil des ministres de la surveillance électronique comme substitut possible à la détention.

Selon un communiqué du gouvernement, après modification des textes de projet, le Conseil des ministres a validé “le placement sous surveillance électronique comme mode d’aménagement des peines, et l’introduction de l’assignation à résidence avec surveillance électronique comme alternative à la détention provisoire”, indique un communiqué du gouvernement. Pour entrer en vigueur, le texte devra encore être approuvé par le Parlement.

Cette annonce intervient alors que le Sénégal envisage depuis décembre 2018 l’introduction du bracelet électronique dans son système judiciaire. Initialement, le bracelet électronique ne devrait être utilisé que dans certains cas bien précis de détention provisoire.

Par Jephté TCHEMEDIE

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Burkina Faso : L’EMGA dément un Fake sur l’...

Burkina Faso : L’EMGA dément un Fake sur l’ état de santé du président Traoré et invite...

Togo : Un atelier pour clore le programme Seuil...

Togo : Un atelier pour clore le programme Seuil élaboré booster le secteur des TIC et de...
Régulation de la 5G:DG de l'ARTP et la déléguation de l'ARTP de Guinnée

Régulation de la 5G : L’ARPT Guinée s’inspire de...

- Le DG de l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP) du Sénégal, M....