Safaricom et Airtel proposent 100 millions de dollars pour la filiale kenyane d’Essar

Safaricom et Airtel ont fait une offre conjointe de 100 millions de dollars pour acquérir la filiale kenyane du groupe Essar connue sous la marque Yu, rapporte l’agence “Reuters”.

Les deux plus gros opérateurs télécoms du marché kenyan, Safaricom et Airtel Kenya ont fait une offre conjointe pour l’achat de la filiale locale du groupe indien Essar, active sous la marque Yu. Les deux candidats ont fait une offre conjointe de 100 millions de dollars, rapporte l’agence Reuters citant l’autorité kenyane de régulation des Télécoms.

Ce deal permettrait à Safaricom, détenu à 40% par le britannique Vodafone, de renforcer son infrastructure et ainsi d’améliorer la qualité de son réseau dont la capacité ne suffit plus à assurer un bon service à ses 18 millions d’abonnés. De son côté, Airtel, la filiale du groupe indien Bharti, récupérerait la base de clientèle de Yu, présent dans le pays depuis 2008. L’opérateur télécoms passerait ainsi de 5,5 à 8,2 millions d’abonnés.

Opération confirmée

Le directeur général de Safaricom, Bob Collymore, a confirmé à l’agence Reuters que des discussions sont en cours, mais a refusé d’apporter plus de précisions avant que la transaction ne soit finalisée. Impossible de dire pour l’heure si les 233 salariés d’Essar seront intégrés au sein de Safaricom. Selon Madhur Tanaje, le directeur général d’Essar au Kenya cité par le journal Business Daily, un accord pourrait être trouvé avant juin. Le régulateur kenyan a entre 60 et 90 jours pour valider l’opération.

Désengagement

Avec cette vente, l’opérateur indien poursuit sa stratégie de désengagement du secteur télécoms entamé en 2011 en Inde avec la cession de ses parts dans la co-entreprise Vodafone-Essar à Vodafone. Il continue néanmoins d’exploiter le premier réseau de boutiques télécoms du pays avec plus de 700 points de vente. Sur le continent africain, ses opérations en Ouganda et en République du Congo, exploitées sous la marque Warid, ont été cédées à Bharti en 2013. Le groupe Essar est un conglomérat principalement présent dans les secteurs du transport maritime, de la gestion portuaire, de l’énergie et de l’acier.

 

Source : JEUNE AFRIQUE

 

A lire aussi :

RDC : c’est la grande confusion autour de la 3G

Airtel accompagne les travaux du 17ème Sommet du COMESA

Airtel Africa s’associe à Mobileum pour innover en matière d’analyse des données volumineuses

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Economie numérique et environnement, l’Onu dénonce les méfaits d’une...

Economie numérique et environnement, l’Onu dénonce les méfaits d'une croissance rapide

Au Colloque mondial des Régulateurs, l’ART soutient l’exploitation saine de...

Au Colloque mondial des Régulateurs, l’ART soutient l’exploitation saine de la technologie

SIPEN 2024 : Le baptême du feu pour le...

SIPEN 2024 : Le baptême du feu pour le ministre en charge du Numérique Alioune Sall