27 C
Yaounde
mardi, 12 novembre 2019 19:19
Acceuil AFRIQUE CENTRALE Gabon Oeuvrer ensemble à réduire la fracture numérique

Oeuvrer ensemble à réduire la fracture numérique

Le Numérique a commencé à investir notre quotidien, nos maisons, nos métiers. Aujourd’hui, il est grand temps que la démocratisation des TIC devienne un acquis, et ne soit plus seulement un privilège réservé à certains Gabonais.

Le Numérique est un catalyseur, qui pénètre et sert tous les autres secteurs de la société, des services de l’Etat aux entreprises privées. En nous apportant une nouvelle ouverture sur le monde qui nous entoure, le Numérique nous rapproche ; il est créateur fondamental de lien social, et affranchit nos modes de circulation et de pensée.

Le Gabon est une terre d’innovation

Parmi les premiers pays d’Afrique centrale à s’être positionnés sur ces enjeux, le Gabon est un exemple pour la région, en termes d’acculturation et d’accès au numérique. Un développement qui a apporté une ouverture et une agilité bénéfiques à notre croissance, grâce à l’essor de l’industrie des services. Si aujourd’hui le Numérique représente près de 5% de notre PIB, ce n’est encore qu’une infime portion de ce qu’il nous est donné d’espérer. Chez les entrepreneurs et patrons de petites et moyennes entreprises, cette appropriation est particulièrement déterminante pour réussir à saisir les opportunités offertes par les marchés nationaux et internationaux. Depuis plusieurs années, le Gouvernement, sous l’impulsion du Président de la République Ali Bongo Ondimba, œuvre à doter le pays des infrastructures nécessaires au développement et à la diffusion du numérique à travers notre pays. Le Plan Sectoriel Gabon Numérique et le PSGE ont posé le socle d’un chantier colossal, qu’il est à présent de notre devoir, au Ministère de l’Economie numérique, de la Communication, de la Culture et des Arts, de porter à terme pour nos concitoyens.

Un plan d’action transversal

Avec le concours de toutes les parties prenantes, qu’il s’agisse de l’Etat, des opérateurs, ou des consommateurs, nous disposons aujourd’hui des clés pour devenir un véritable pôle numérique régional. Cela passera d’abord par l’amélioration des infrastructures et la démocratisation des ressources, avec le prochain acheminement du câble ACE le long de la côte Ouest de l’Afrique, bientôt connectée à la fibre optique, source pour tous d’une meilleure connectivité, à moindres coûts. Un projet auquel s’ajoutera la finalisation prochaine du processus de migration vers la télévision numérique terrestre, inscrite au programme des mesures prioritaires des 100 premiers jours du Gouvernement. Toujours pour servir cet objectif, nous allons par ailleurs travailler à rendre accessible la connexion wifi au plus grand nombre, avec la participation de La Poste, qui dispose de ressources considérables que nous entendons exploiter pour connecter les Gabonais, qu’ils se trouvent en zone urbaine ou rurale. Pour autant, le cœur de cette transformation résidera surtout en la diffusion de la connaissance, par l’éducation, le partage des compétences, et la sensibilisation aux enjeux du numérique, afin que l’évolution des pratiques se fasse par et pour l’ensemble des Gabonais. Car le spectre de ses applications est considérable : la santé, l’éducation, l’hygiène publique, l’agriculture ou encore les processus administratifs, tous les secteurs auront à bénéficier de façon concrète de l’impact du Numérique.

alain-claude-bilie-by-nze-ja

Nous aurons de fait également la charge de mener l’élaboration d’un cadre légal précédant la création du Fonds de développement de l’économie numérique (FODEN) ; un fonds qui permettra l’accompagnement financier des startups gabonaises du numérique…Alain Claude Bilie By Nze

Aussi, pour accélérer son développement en favorisant les initiatives entrepreneuriales locales et libérer le potentiel de création d’emplois du secteur, un travail conséquent d’accompagnement nous attend, pour orienter les jeunes et les entrepreneurs au moyen d’un dispositif pertinent et efficace. Nous aurons de fait également la charge de mener l’élaboration d’un cadre légal précédant la création du Fonds de développement de l’économie numérique (FODEN) ; un fonds qui permettra l’accompagnement financier des startups gabonaises du numérique, créatrices d’emplois pour les jeunes.

Libérer notre potentiel numérique

Terre d’innovation, notre plein potentiel numérique reste encore à découvrir. Aussi nous devons embrasser cette révolution, cela sans qu’elle nous dépasse toutefois. C’est pourquoi au Ministère de l’Economie Numérique, de la Communication, de la Culture et des Arts, nous avons été chargés de donner un cadre de contrôle et de régulation à cette nouvelle économie des télécommunications, garantissant la création d’un marché prospère, transparent et équitable, tout en assurant la protection des utilisateurs et celle de leurs données personnelles. La transformation numérique est une révolution que nous devons porter ensemble, dans l’ouverture au changement. Car cette transition vers les usages numériques signifie aussi de réussir à faire évoluer nos mentalités et nos métiers vers de nouvelles demandes, de nouveaux médiums, et de nouvelles opportunités.

Levier d’attractivité et de croissance, je souhaite que chaque Gabonais puisse ressentir les effets positifs de cette transformation numérique. C’est dans ce sens que le Ministère de l’Economie Numérique, de la Communication, de la Culture et des Arts articulera son plan d’action, dans la recherche d’une croissance et d’une transformation sociale inclusives et durables.

*Par Alain-Claude Bilie By Nze, Ministre de l’Economie Numérique, de la Communication, de la Culture et des Arts du Gabon


Vous aussi, si vous avez votre analyse au sujet des TIC et Télécommunications, ou un texte d’expert en la matière, n’hesitez pas à l’envoyer à TIC Mag avec votre photo et nous le ferons publier. Adresse mail : [email protected] ou [email protected] ou encore [email protected]

Beaugas Orain DJOYUM
Beaugas Orain DJOYUM
Beaugas Orain DJOYUM est un passionné des TIC, des Télécoms et du Numérique. Il est le Directeur de publication de Digital Business Africa, la plateforme web d'informations stratégiques sur les TIC, les Télécoms et le Numérique en Afrique. Journaliste diplômé de l'ESSTIC et consultant en e-Réputation, il dirige le cabinet ICT Media STRATEGIES. Un cabinet spécialisé en veille stratégique dans le secteur des TIC, des Télécoms et du Numérique, en e-Réputation, en communication digitale, en édition web & magazine et en production des contenus médiatiques spécialisés. Pour le contacter : [email protected]. Téléphone fixe : +237 243 25 64 36. Téléphone mobile : +237 674 61 01 68

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

SUIVEZ NOUS SUR VOS RÉSEAUX SOCIAUX

33,061FansLike
6,543FollowersFollow
350SubscribersSubscribe

TELECHARGEZ NOTRE VERSION MAG

PARTENAIRE EVENT

Recevez gratuitement notre newsletter quotidienne

Votre adresse e-mail est en sécurité

Classement : Le TOP 15 des pays africains qui ont le plus développé les TIC en 2017, selon l’UIT

(TIC Mag) - La neuvième édition du rapport annuel de l'UIT intitulé « Mesurer la société de l’information 2017 » a été publiée aujourd’hui, 15 novembre 2017....

Rwanda : Le gouvernement s’est servi de Whatsapp pour espionner des opposants de Kagame

- C’est un scandale qui illustre une fois encore les failles de confidentialité sur les réseaux sociaux. Et cette fois, c’est...

Les premiers tests de la 5G au Gabon seront effectués par Gabon Telecom sur trois sites à Libreville

– Après l’annonce du lancement imminent des tests de la 5G au Gabon il y a quelques jours par Lin Mombo,...

Afrique de l’Ouest et du Centre : Vers la création de deux réseaux des organisations du secteur privé du numérique dès février 2020

- L’Afrique de l’Ouest et du Centre souhaitent désormais coordonner leurs stratégies numériques, tout au moins au niveau des organisations du...

NEWSLETTER WHATSAPP

SUIVEZ NOUS SUR TWITTER

#Rwanda : Le gouvernement s’est servi de #Whatsapp pour espionner des opposants de #Kagame - https://mailchi.mp/digitalbusiness.africa/rwanda-le-gouvernement-sest-servi-de-whatsapp-pour-espionner-des-opposants-de-kagame

#Rwanda : Le gouvernement s’est servi de #Whatsapp pour espionner des opposants de #Kagame - https://mailchi.mp/ticmag/rwanda-le-gouvernement-sest-servi-de-whatsapp-pour-espionner-des-opposants-de-kagame

Rwanda : Le gouvernement s’est servi de Whatsapp pour espionner des opposants de Kagame - https://www.digitalbusiness.africa/rwanda-le-gouvernement-sest-servi-de-whatsapp-pour-espionner-des-opposants-de-kagame/

Voir plus...

Rwanda : Le gouvernement s’est servi de Whatsapp pour espionner des opposants de Kagame

- C’est un scandale qui illustre une fois encore les failles de confidentialité sur les réseaux sociaux. Et cette fois, c’est...

Afrique de l’Ouest et du Centre : Vers la création de deux réseaux des organisations du secteur privé du numérique dès février 2020

- L’Afrique de l’Ouest et du Centre souhaitent désormais coordonner leurs stratégies numériques, tout au moins au niveau des organisations du...

Le Togo recherche une entreprise pour l’installation d’une station fixe de contrôle et de gestion du spectre des fréquences radioélectriques [Appel d’offres international]

- Dans le cadre du Programme régional Ouest-africain de développement des infrastructures de Communication (West African Regional Communications Infrastructure Program ou...

Doing Business 2020 : Comment la digitalisation a propulsé le Togo au rang de meilleur réformateur d’Afrique en 2019 [VIDÉO]

– Plusieurs médias et observateurs avisés de la scène économique africaine ont salué les performances du Togo dans le 13ème rapport...

CGECI ACADEMY 2019 : Le Camerounais Célestin Tawamba célèbre l’action du président rwandais Paul Kagame [VIDÉO]

– Lors de la cérémonie d’ouverture de la 8ème édition du Forum de l`Entrepreneuriat, CGECI Academy 2019, qui s'est ouverte le...

Téléphonie mobile : Un roaming à moindre coût entre le Congo et le Gabon au plus tard le 31 décembre 2019

-  L’Agence de Régulation des Postes et des Communications électroniques du Congo (ARPCE) et l’Autorité de Régulation des Communications électroniques et...