Maintenu à son poste de ministre, Boukar Michel sera également chargé de piloter digitalisation de l’administration tchadienne

[DIGITAL Business Africa] – Rappelé dans le gouvernement du Dr Succès Masra nommé Premier ministre le 1er janvier 2024, Boukar Michel figure à nouveau dans le gouvernement formé ce lundi 27 mai 2024 par le nouveau Premier ministre de la Ve République, Allamaye Hallina, nommé quatre jours plus tôt par le président élu Mahamat Idriss Déby Itno (MIDI).

Si dans le précédent gouvernement il était ministre des Télécommunications et de l’Économie numérique, cette fois-ci il occupe le poste de ministre des Communications, de l’Economie numérique et de la Digitalisation de l’administration.

L’ingénieur et expert en politiques et stratégies énergétiques sera donc désormais aussi chargé de piloter digitalisation de l’administration tchadienne. Tout en impulsant les politiques visant à favoriser l’accès aux services de communications électroniques au TCHAD. Lire aussi

Fibre optique : Boukar Michel insatisfait de l’état d’avancement des travaux de la DTS

Fin connaisseur du Cameroun

Les médias tchadiens le présente comme un passionné d’études qui a enchainé une série des formations à l’Académie canadienne de Management et de technologie, à l’Unité Internationale de Genève, Institut de formation aux opérations de Paix (ONU).

« De même, il a pris des inscriptions dans plusieurs universités notamment l’Université de Ouagadougou, l’Université de Maroua, l’Université Henry Dunant de Genève, l’Université de Douala et l’École nationale supérieure polytechnique de Maroua, d’où il obtint huit masters dans diverses spécialités : génie énergétique, pétrole, énergies renouvelables, droit, science économique, management financier, management stratégique et les mathématiques », rappelle par exemple le Visionnaire Tchad qui précise également que le nouveau ministre est actuellement, doctorant et en phase de  rédaction de deux thèses : l’une en énergie/environnement à l’Université de Douala et l’autre en énergie renouvelable à l’École nationale supérieure polytechnique de Maroua.

Né le 9 décembre 1970, Boukar Michel a obtenu son baccalauréat série C en 1990. Il entre à l’université du Tchad, à la Faculté des Sciences exactes et appliquées de Farcha, département de Mathématiques Physique Chimie, d’où il sorti nanti d’une licence en 1993.

Le Visionnaire fait remarque qu’il commence par enseigner les mathématiques et la physique –Chimie bénévolement  au lycée d’Eré et de Koyom de septembre 1997 à 2000. Puis, est chargé de cours au Lycée technique industrielle de 2000 à 2003 et à l’Institut supérieur de technologie. Il sera également enseignant vacataire à l’Université de Mongo, Université de N’Djamena, et l’Université de Moundou. En 2006, il déposa sa valise chez Exxon comme ingénieur chargé de contrôle de qualité.

L’entrée dans le gouvernement

« En 2007, l’aventure gouvernementale commença sous le gouvernement de Dr. Kassiré Koumakoye, où il fut nommé conseiller aux mines, à l’énergie et au pétrole. La compétence aidant, il fut nommé secrétaire général du ministère du Pétrole, des Mines et de l’Energie en  2011-2012. Le même poste qu’il occupa de décembre 2015 à juin 2017. Il fait son premier pas dans le gouvernement comme ministre du pétrole et de l’énergie de mai 2018 à juin 2019. »

Depuis 2019, il est ambassadeur de la déclaration universelle des droits de l’homme. En 2021, il a été nommé conseiller technique au pétrole et aux mines à la Présidence.

Dans le domaine associatif, le nouveau ministre est un membre actif de l’ONG Internationale Awid Canada, du Bureau d’études technique et d’ingénierie et aussi de l’Association pour la coopération internationale au développement.

BOUKAR est auteur de trois ouvrages. Son troisième livre publié en octobre 2023 aux éditions l’Harmattan a pour titre : «Gestion de déchets dans les villes d’Afrique». Ce livre préfacé par l’homme politique camerounais Maurice Kamto décrit  les réalités des villes africaines et propose des solutions pour une meilleure gestion de déchets dans les villes africaines.

Par Digital Business Africa

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Burkina Faso : L’EMGA dément un Fake sur l’...

Burkina Faso : L’EMGA dément un Fake sur l’ état de santé du président Traoré et invite...

Togo : Un atelier pour clore le programme Seuil...

Togo : Un atelier pour clore le programme Seuil élaboré booster le secteur des TIC et de...
Régulation de la 5G:DG de l'ARTP et la déléguation de l'ARTP de Guinnée

Régulation de la 5G : L’ARPT Guinée s’inspire de...

- Le DG de l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP) du Sénégal, M....