L’ex DG de MTN a touché 2,6 millions $ après sa démission consécutive à un coûteux défaut de management

Siphiso Dabengwa (photo), l’ex directeur général du groupe de télécommunication sud-africain MTN n’a sans doute pas ressenti beaucoup de tristesse après avoir démissionné fin 2015. Selon le rapport des activités annuelles 2015 publié lundi 25 avril 2016, ce dernier a touché 23,7 millions de rands (1,6 millions $) de prime de séparation. Il faut y ajouter ses 16 millions de rands de salaire annuel, ce qui porte à 40,6 millions de rands la rémunération totale touchée par M. Dabengwa, soit l’équivalent de 2,6 millions $.

Ce type de rémunération n’est pas inhabituel dans le secteur en Afrique du sud. Toutefois, on peut relever qu’elle a été offerte, alors que la filiale nigériane du groupe venait de recevoir une amende record de 5,2 milliards $, de la part du régulateur des télécommunications, pour n’avoir pas respecté les règles d’identification des abonnés.

Malgré cela, en guise de bonus de séparation, Michael Ikpoki, le directeur général de MTN Nigéria a obtenu pour sa part 17,5 millions de rands (1,17 millions $).

La saga des super salaires ne s’est pas arrêtée là chez MTN. Phuthuma Nhleko, son ancien directeur général, qui est revenu remplacer Siphiso Dabengwa au mois de novembre, a touché 5 millions de rands entre novembre et le 31 décembre 2015. Par ailleurs on apprend que son revenu global pour ses six mois de contrat devrait cumuler à la fin mai à 17,5 millions $. Cela ne manquera pas de faire grincer les dents des petits investisseurs, même si aucune violation des règles de gouvernance de l’entreprise n’est à reprocher à ce jour.

Depuis l’annonce de l’amende record en octobre et malgré sa réduction à 3,9 milliards $, la capitalisation boursière de l’opérateur de téléphonie mobile a baissé de 24% sur le Johannesburg Stock Exchange où il est côté. Phuthuma Nhleko aurait déjà annoncé son intention de ne pas renouveler son contrat, alors même que les discussions ne sont pas encore achevées avec les autorités nigérianes.

Le titre MTN était en recul de 1,75% ce lundi 25 avril 2016, jour de publication du rapport annuel. Mais on ne peut y avoir une réaction des investisseurs, car le vrai coût ou gain d’opportunité du traitement salarial accordé à l’ancien DG du groupe et son subordonné de la filiale nigériane, ne peut se mesurer que si Phuthuma Nhleko, qui avait été appelé en rescousse, est capable ou non d’obtenir une issue satisfaisante à la question de l’amende.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Le Sommet mondial  du numérique  se tient en ligne...

Le Sommet mondial  du numérique  se tient en ligne ce 5 fevrier 2024
MTN Revolutionizes Software Development with CHENOSIS at PROMOTE 2024

MTN Revolutionizes Software Development with CHENOSIS at PROMOTE 2024...

- MTN took center stage at PROMOTE 2024 with the grand unveiling of CHENOSIS, a groundbreaking...

Congo : S.E Denis Sassou N’guesso connecte le pays...

Congo : S.E Denis Sassou N’guesso connecte le pays au câble 2 Africa, le Datacenter Tier 3+...

Sur votre mobile

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités.

Chaine WhatsApp de Digital Business Africa