Accueil TÉLÉCOMS Gestion publique L’Arcep-Bénin publie les nouveaux tarifs des services de communications électroniques

L’Arcep-Bénin publie les nouveaux tarifs des services de communications électroniques

[Digital Business Africa] – Au Bénin, la seconde de communication (voix) coûtera bientôt entre 0,4 et 1 F.Cfa, soit 24 F Cfa au minimum et 60 F.Cfa au maximum la minute, suivant l’option libre ou le forfait activé au Bénin. Le coût du mégaoctet (Mo) variera entre 1,2 F à 3,1 F.Cfa, suivant les forfaits, soit entre 1200 et 3100 F.Cfa, le gigaoctet (Go). Le prix d’un message SMS est fixé entre 2 F et 5 F.Cfa.

Ces informations ont été données par l’Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste du Bénin (Arcep-Bénin), qui  a rendu public le 29 novembre 2018 à Cotonou, les prix planchers et des prix plafonds, fixés à travers une proposition d’encadrement tarifaire fournis par les opérateurs mobiles. Il s’agit des tarifs toutes taxes comprises (Ttc).

Cette nouvelle proposition d’encadrement tarifaire de l’Arcep-Bénin,  s’est faite par décision n°2018-266/ARCEP/PT/SE/DAJRC/DRI/DMP/GU, du 19 novembre 2018 et rendue publique, le 29 novembre 2018 à Cotonou. Ces nouveaux tarifs des services de communications électroniques entreront bientôt en vigueur au Bénin.

La segmentation des offres indique que les forfaits compris entre 0 et 500 F.Cfa auront une validité entre 01 et 07 jours ; ceux de la tranche de 500 à 1000 F.Cfa seront valides entre 02 et 07 jours ; les forfaits de 1000 à 2500 F.Cfa auront une validité entre 07 et 30 jours. Les forfaits d’un montant supérieur à 2500 F.Cfa auront une validité d’un mois au moins.

Pour Hervé Guèdègbé, secrétaire exécutif de l’Arcep-Bénin, cette décision vise à « mettre en adéquation les modalités de fournitures des services de communications électroniques avec les nouveaux usages et les besoins des consommateurs ; à assurer la pérennisation du marché en vue de son maintien pour la consommation durable des services des communications électroniques, notamment la fourniture des services de qualité aux consommateurs ».

Il fait observer que depuis décembre 2017, deux opérateurs dominent les marchés des communications électroniques mobiles. Cette situation est favorable à la pratique de tarifs d’éviction pouvant entraîner une concurrence déloyale et ne garantissant pas la pérennisation du marché et la sauvegarde des intérêts des consommateurs.

« Nous voulons désormais la vérité des prix pour que le consommateur n’ait pas l’impression d’acheter moins cher alors qu’il est grugé », déclare Hervé Guèdègbé qui explique que la segmentation des services de communications électroniques pratiquée jusque-là n’est pas adaptée aux besoins et nouveaux usages des populations et engendre de nombreuses plaintes des consommateurs relatives à la jouissance des avantages commerciaux proposés (forfaits et bonus contraignants et peu fiables).

Par Laurent Adjovi, Digital Business Africa

Laisser une réponse

SVP, commentez
SVP, entrez votre nom ici

SUIVEZ NOUS SUR VOS RÉSEAUX SOCIAUX

33,118FansAimer
5,976AbonnésSuivre
318AbonnésSouscrire

TELECHARGEZ NOTRE VERSION MAG

Recevez gratuitement notre newsletter quotidienne

Votre adresse e-mail est en sécurité

Cameroun : Orange lance un code court pour permettre aux candidats aux examens de retrouver leurs noms et centre d’examen

(TIC Mag) – Pour la session des examens 2017, l’opérateur de téléphonie mobile Orange Cameroun a annoncé la mise à disposition d’un code court...

Classement : Le TOP 15 des pays africains qui ont le plus développé les TIC en 2017, selon l’UIT

(TIC Mag) - La neuvième édition du rapport annuel de l'UIT intitulé « Mesurer la société de l’information 2017 » a été publiée aujourd’hui, 15 novembre 2017....

Idriss Déby Itno : Pourquoi j’ai imposé la restriction de l’usage des réseaux sociaux au Tchad pendant 16 mois

– Depuis le 13 juillet 2019, les Tchadiens peuvent librement surfer sur Internet. Après 16 mois de censure, l’accès aux réseaux sociaux...

Madina Mohamadou : « Avec SMARTSCOPE, l’on peut faire l’examen du paludisme et son diagnostic où que l’on se trouve »

– Au terme de la semaine de l’innovation au Cameroun le 28 juin 2019, SmartScope a remporté le second  prix spécial du...

NEWSLETTER WHATSAPP

SUIVEZ NOUS SUR TWITTER

Des approches réglementaires collaboratives et innovantes: un impératif pour exploiter tout le potentiel des technologies numériques https://t.co/EYQTL4Y4sg #DigitalBusinessAfrica

#IdrissDébyItno : Pourquoi j’ai imposé la restriction de l’usage des réseaux sociaux au #Tchad pendant 16 mois - https://t.co/YBABixxYJb

#IdrissDébyItno : Pourquoi j’ai imposé la restriction de l’usage des réseaux sociaux au #Tchad pendant 16 mois - https://t.co/IkOWzCu4ep

Voir plus...

Idriss Déby Itno : Pourquoi j’ai imposé la restriction de l’usage des réseaux sociaux au Tchad pendant 16 mois

– Depuis le 13 juillet 2019, les Tchadiens peuvent librement surfer sur Internet. Après 16 mois de censure, l’accès aux réseaux sociaux...

Les bonnes pratiques de régulation 2019 pour accélérer la mise en place de la connectivité numérique pour tous

- Les régulateurs des communications électroniques du monde entier se sont réunis à Port‑Vila (République du Vanuatu) du 9 au 12...

La Banque mondiale va consacrer 14 607 milliards de F.Cfa pour le développement du numérique en Afrique en dix ans

– Pour les dix prochaines années, la Banque mondiale va consacrer 25 milliards de dollars US (environ 14 607 milliards de F.Cfa) à...

Cameroun : L’ART inflige une sanction de 1,5 milliards de F.Cfa à Orange et d’un milliard de F.Cfa à MTN et Nexttel

– Après plusieurs missions de contrôle suivies de plusieurs mises en demeure et conformément à la réglementation en vigueur, le Directeur...

Adamou N. Kouotou : « Agrix IA, le consultant agricole virtuel que nous développons, est une intelligence artificielle pure »

– C’est l’équipe d’Agrix Tech, représentée par Mariben Chiato et Dorothée Mvondo, co-fondatrices d’Agrix Tech, qui a remporté le prix spécial...

La DGI du Bénin lance e-Bilan pour la déclaration en ligne des états financiers des entreprises

-  C’est une innovation majeure. Au Bénin, les états financiers des entreprises pour l’exercice comptable 2018 sont attendus jusqu’au 30 juin...