Internet : Les Etats-Unis favorables à un transfert de la gestion du système de nommage

(TIC Mag) – Après des dizaines d’années de pressions internationales, le gouvernement américain a finalement annoncé le transfert de la gestion du système de nommage Internet (DNS) vers une entité de gouvernance multipartite à but non lucratif. D’après Lawrence Strickling, Secrétaire adjoint au ministère américain du Commerce en charge des Communication et de l’Information qui en fait l’annonce, cette transition devrait avoir lieu dès le 1er octobre 2016, à l’occasion de l’arrivée à terme du contrat de l’Internet Assigned Numbers Authority (IANA), une branche de l’Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (ICANN).

D’après Lawrence Strickling (photo), « Cette transition représente la dernière étape dans l’engagement de longue date du gouvernement américain, soutenu par trois administrations, de privatiser le système de nom de domaine de l’Internet…Au cours des 18 dernières années, les États-Unis ont travaillé avec les partenaires mondiaux pour établir un modèle multipartite stable et sécurisé de la gouvernance de l’Internet qui veille à ce que le secteur privé, et non les gouvernements, prend les devants dans l’orientation future de la gestion du système de nom de domaine de l’Internet ».

Dans la pratique, cette transition ouvrira la voie à une mondialisation de la gestion du DNS, et les différentes entités ne seront plus obligées de s’adresser aux États-Unis et à se plier à leurs exigences pour se voir attribuer un nom de domaine.

En 2012, on s’en souvient qu’un groupe de pays avec en tête la Russie, les Emirats Arabes Unis, la Chine, l’Algérie, le Soudan et l’Egypte avaient demandé aux Etats-Unis de réduire leur emprise sur Internet, et de transférer le pouvoir de l’ICANN à l’Union Internationale des Télécommunications (UIT). A l’époque, cette demande avait reçu une fin de non-recevoir de la part de l’administration américaine.

Notons que même si l’administration Obama s’est montrée favorable à ce transfert, sa concrétisation n’est cependant pas acquise pour l’instant. Il faudrait encore faire passer la proposition devant le Congrès américain, où les représentants Républicains ont déjà marqué leur opposition à cette opération qui signera la fin de la tutelle américaine sur Internet, en faveur d’une gouvernance mondiale baptisée « global stewardship ».

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

MWS 2024 : Le ministre des PTNTIC réunit tous...

MWS 2024 : Le ministre des PTNTIC réunit tous les acteurs du numérique de RDC pour trouver...

Afrique de l’Ouest : La B.M octroie 20 millions...

Afrique de l’Ouest : La B.M octroie 20 millions $ à Smart Africa au profit de l’intégration...
Yaoundé, capitale de l’intelligence artificielle du 04 au 06 mars 2024 avec le sommet UAR

Yaoundé, capitale de l’intelligence artificielle du 04 au 06...

– Le Cameroun accueille le sommet le sommet de l'Union Africaine de Radiodiffusion (UAR) et de...

Sur votre mobile

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités.

Chaine WhatsApp de Digital Business Africa