Accueil Internet Actualités Internet Internet : De l’importance du .africa dont la devise est « l'Afrique dans un...

Internet : De l’importance du .africa dont la devise est « l’Afrique dans un seul espace »

(TIC Mag) – Le Point-Africa (.africa) est donc le nouveau nom de domaine géographique de premier niveau (gTLD) pour la promotion des affaires, des peuples et de la culture de l’Afrique sur l’Internet. D’après l’Union africaine, ce nom de domaine disponible au grand public depuis le 04 juillet 2017 ajoute de la valeur dans l’univers des noms de domaine de l’Internet et est considéré comme un mot reconnaissable qui met l’accent sur l’identité africaine et capture l’essence de la communauté africaine.

Ce nom de domaine fournira à l’Afrique des possibilités accrues pour établir la présence des marques et institutions sur Internet. « On s’attend à ce que les institutions africaines, les petites et moyennes entreprises bénéficient grandement du Point-Africa, car elles prospèreront au-delà de leurs marchés locaux pour envahir le marché régional et continental. Plus ces acteurs utiliseront le Point-Africa, plus ils favoriseront une communauté diversifiée et dynamique dans l’espace numérique africain et réaliseront le potentiel d’Internet comme plate-forme pour la croissance économique », explique-t-on du côté de l’Union africaine.

En tant que premier registre parrainé en exploitation en Afrique et, par conséquent, répondant aux besoins spécifiques de ses communautés, le .africa deviendra un outil et un symbole de l’intégration du continent. « L’Afrique dans un seul espace » est la devise du .africa.

Le succès du .africa, apprend-on auprès de l’UA, dépendra en grande partie de la façon dont les gouvernements africains et les entreprises utiliseront ce nom de domaine. D’où l’importance pour les gouvernements et entreprises de réserver (et protéger) rapidement les noms ayant une signification économique, culturelle, sociale et religieuse, d’autant plus que l’enregistrement est désormais officiellement disponible au public depuis le 03 juillet 2017.

Pour un réel succès du .africa, la CUA, la ZACR ainsi que les organes de l’UA devraient s’engager à effectuer des grandes campagnes de marketing et de promotion visant à amener les acteurs africains à utiliser le .africa. Parce que, jusqu’à présent, seules les marques internationales s’y ruent. Ce qui devrait être l’inverse. Car, plus le .africa sera utilisé, plus les revenus sont générés pour l’UA et son partenaire, plus les financements seront disponibles à l’UA pour accompagner les projets TIC de l’Afrique.

Par la Rédaction de TIC Mag


Cet édito fait partie du Dossier spécial : « .africa : une longue histoire, mais désormais une fierté continentale ». Lire les autres articles de ce dossier…

Internet : Le nom de domaine .africa officiellement ouvert au public

Internet : .africa, une histoire de persévérance de Moctar Yedaly pour l’intérêt général

Moctar Yedaly : « Nous voyons un engouement sans précédent des marques internationales sur le .africa »

Internet : De l’importance du .africa dont la devise est « l’Afrique dans un seul espace »

Internet : .com, .org, .sn, .cm, .africa, etc., comprendre ce qu’est un nom de domaine

Internet : Voici la liste des 100 premières grandes entreprises et marques ayant déjà réservé leur nom de domaine en .africa

Internet : Quand, comment et à combien enregistrer son nom de domaine en .africa

Internet : L’Union africaine lance le .africa qui coûtera environ 11 100 francs CFA

Internet : Les Chinois à l’assaut du nom de domaine .africa

Pierre Dandjinou : « Pour le .africa, les choses ont bien avancé »

Laisser une réponse

SVP, commentez
SVP, entrez votre nom ici

TELECHARGEZ NOTRE VERSION MAG

NEWSLETTER WHATSAPP

Recevez gratuitement notre newsletter quotidienne

Votre adresse e-mail est en sécurité

SUIVEZ NOUS SUR TWITTER

Investissements : Faure E. Gnassingbé mise sur le secteur privé et appelle les Européens à mieux connaître l’Afrique https://t.co/r9KpaK4qhy #DigitalBusinessAfrica

L’ère de l’interdépendance numérique : Résumé des propositions du rapport du Groupe de haut niveau sur la coopération numérique https://t.co/ZwNRwK1reE via @DigitalBusiness

Voir plus...

Algérie : Baccalauréat, une année de plus sans Internet

- En Algérie, l’accès à Internet est à nouveau restreint par les autorités. Le gouvernement qui a décidé de la mesure...

Cameroun : L’ART engage la lutte contre les équipements télécoms non homologués

- Au Cameroun, l’Agence de régulation des télécommunications ne veut plus d’équipements de télécommunications non homologués dans le pays. C’est la...

L’ONUDI et SGS s’associent pour développer les capacités nationales de gestion des déchets électroniques

- Le directeur du Département de l'environnement de l'Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI), Stephan Sicars, et la...

« Le fait que SGS Renovo soit une solution auto-financée est très intéressant pour le Ghana »

– Moïse YAKAN, Directeur Régional Afrique Centrale et de l’Ouest du Programme SGS Renovo, et Alexandre Lusenti, Product Manager du programme...

Cameroun : En raison du refus de baisser ses coûts, l’ART rejette le catalogue d’offres de IHS

- Au Cameroun, la filiale locale du fournisseur d’infrastructures de télécommunications IHS devra revoir sa copie, notamment son catalogue d’offres pour la fourniture...

Nicolas Yenoussi : « A Yaoundé, l’expérience du Bénin en matière de digitalisation de l’administration fiscale a suscité suffisamment d’engouement »

- Le directeur général des Impôts du Bénin, Nicolas Yenoussi, participe aux travaux de la 34e conférence annuelle du Cercle de...