International : BlackRock, le plus grand gestionnaire d’actifs au monde rachète Global Infrastructure Partners du Nigerian Adebayo Ogunlesi

[DIGITAL Business Africa] – 12,5 milliards de dollars. C’est la somme qu’à déboursé Larry Fink, propriétaire de l’entreprise américaine considérée comme la plus grande gestionnaire d’actifs au monde, BlackRock Inc. Et ce,  pour racheter Global infrastructure partners du Nigerian Adebayo Ogunlesi. Le président du GIP, Adebayo Ogunlesi, rejoindra le comité exécutif et le conseil d’administration mondial de BlackRock.

L’opération devrait être finalisée au troisième trimestre 2024 et permettra à BlackRock d’accroître ses actifs sous gestion dans le domaine des infrastructures qui atteindront 150 milliards de dollars, en mettant l’accent sur les secteurs essentiels à la transition énergétique et à l’économie numérique.

Les dirigeants du GIP entendent répartir une partie des bénéfices à leurs 400 salariés. Cette acquisition advient au moment où BlackRock vient d’anoncer un bénéfice net ajusté de 1,45 milliard de dollars, largement supérieur aux 1,33 milliards de dollars attendus par les analystes interrogés par Bloomberg.

BlackRock en chiffres

Ses actifs sous gestion ont dépassé les 10 000 milliards de dollars pour la première fois depuis 2021 grâce à la hausse des marchés et à 96 milliards de dollars de rentrées nettes au quatrième trimestre. Le chiffre d’affaires a augmenté de 7% sur un an pour atteindre 4,6 milliards de dollars et les marges opérationnelles ont légèrement augmenté pour atteindre 41,6 pour cent. D’après certaines indiscrétions, l’accord créerait la deuxième plus grande société d’infrastructures au monde

Parmi les principaux actifs de GIP, on compte  les aéroports de Sydney et de Londres Gatwick, le port de Melbourne et le groupe des eaux de Suez, de vastes participations dans l’énergie verte et une participation dans un grand oléoduc de schiste.

Dans un communiqué conjoint, les deux parties ont soutenu que « le besoin mondial d’infrastructures, combiné à des déficits élevés limitant les dépenses publiques, crée une opportunité sans précédent pour les capitaux privés d’investir dans les infrastructures ».

BlackRock aurait été la cible d’ attaques de la part des Républicains ( parti d’opposition aux États-Unis) pour ce qu’ils appellent un « capitalisme éveillé » et de critiques de la part des militants du climat pour son incapacité à faire davantage pour forcer les entreprises à réduire leurs émissions de carbone.

Par Jean Materne Zambo, Sources : ft.com, m.fr.investing.com, lemarin.ouest-france.fr

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

MWS 2024 : Le ministre des PTNTIC réunit tous...

MWS 2024 : Le ministre des PTNTIC réunit tous les acteurs du numérique de RDC pour trouver...

Afrique de l’Ouest : La B.M octroie 20 millions...

Afrique de l’Ouest : La B.M octroie 20 millions $ à Smart Africa au profit de l’intégration...
Yaoundé, capitale de l’intelligence artificielle du 04 au 06 mars 2024 avec le sommet UAR

Yaoundé, capitale de l’intelligence artificielle du 04 au 06...

– Le Cameroun accueille le sommet le sommet de l'Union Africaine de Radiodiffusion (UAR) et de...

Sur votre mobile

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités.

Chaine WhatsApp de Digital Business Africa