Innovation : La conférence « Africa Talks Jobs » fait la promotion de l’entrepreneuriat chez les jeunes africains

0

[Digital Business Africa] – Plus de 160 représentants de la jeunesse, des entreprises, du milieu de l’investissement, de l’enseignement, de l’élaboration des politiques et de la société civile venus de toutes les régions d’Afrique, ainsi que des partenaires européens se sont retrouvés à la Commission de l’Union africaine (CUA) à Addis-Abeba les 30 et 31 octobre 2018. C’était à l’initiative de la conférence « Africa Talks Jobs » organisée par la Commission de l’Union africaine (CUA), le Nouveau Partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD) et l’organisation parapluie continentale pour le secteur privé – Business Africa.

Selon un communiqué publié le 6 novembre 2018, cette rencontre a été l’occasion pour les acteurs de faire la promotion de l’entrepreneuriat chez les jeunes africains. « Les participants ont discuté de la manière de fournir à la prochaine génération de l’Afrique les compétences utiles qui augmentent la productivité des entreprises – notamment des façons d’engager le secteur privé dans le développement des compétences – et de la manière de promouvoir l’entrepreneuriat et les startups dirigées par des jeunes », précise le communiqué.

Parmi les secteurs porteurs soulignés, figure en bonne place celui des Technologies de l’information et de la communication (TIC). Et pour mieux exploiter les opportunités de ce secteur, la professeure Sarah Anyang Agbor, le Commissaire de l’UA en charge des ressources humaines, des sciences et de la technologie explique que « les partenariats stratégiques et la collaboration avec le secteur privé sont la clé pour exploiter au mieux la démographie de la jeunesse, créer de l’emploi et promouvoir l’entrepreneuriat chez les jeunes ».

La conférence a également été le lieu d’appeler les Etats africains et partenaires à plus d’engagement en faveur de l’entrepreneuriat sur le continent. Ceci, à travers quelques recommandations en matière de politique pour promouvoir le développement des compétences et de l’entrepreneuriat. Voici l’intégralité de ces recommandations.

  • Du fait de l’obligation d’un écosystème d’entrepreneurial favorable, l’Union africaine et les États membres doivent améliorer les cadres politiques et mettre en œuvre des approches adéquates en matière de politique, institutionnelle et réglementaire pour promouvoir l’entrepreneuriat chez les jeunes.
  • Un changement de paradigme concernant le rôle du secteur éducatif dans la préparation des jeunes pour l’entrepreneuriat doit avoir lieu. Mettre l’accent sur la formation à l’entrepreneuriat dans tout le système éducatif, de la petite enfance à l’EFTP et à l’enseignement supérieur. Adapter les programmes d’études et la pédagogie de manière à souligner les expériences d’apprentissage concret et l’acquisition de compétences pratiques.
  • Renforcer les partenariats entre le secteur privé et les pourvoyeurs d’éducation, afin de mettre à profit des ressources techniques et financières pour soutenir les startups dirigées par des jeunes via l’établissement de pôles d’incubation et de centres d’entrepreneuriat nationaux et régionaux.
  • Mettre en œuvre le cadre de règles EFTP pour répondre au besoin des personnes, qu’elles soient éduquées de manière formelle ou informelle.
  • Renforcer la collecte de données et l’accès à l’utilisation d’informations précises, pertinentes et fiables sur le marché du travail pour la prise de décision et le jumelage emploi-travailleur.
  • Impliquer davantage les jeunes dans le dialogue et la formulation de moyens de développement pour l’orientation de carrière et l’emploi.

Ecrit par Jephté TCHEMEDIE

baniere830x100-ict-strategies

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrez votre nom ici