Accueil TÉLÉCOMS Opérateurs Pourquoi Google ouvrira un Centre de recherche en intelligence artificielle à Accra...

Pourquoi Google ouvrira un Centre de recherche en intelligence artificielle à Accra au Ghana

(TIC Mag) – Après Paris, Zurich, Tokyo, Tokyo, Beijing, Montréal, Toronto, Seattle, Cambridge/Boston, Tel Aviv/Haifa, New York, et bien évidemment San Francisco (Siège social de Mountain View), le géant américain du numérique Google a annoncé le 13 juin 2018 la création imminente cette année dans la capitale ghanéenne Accra d’un Centre de recherche en intelligence artificielle baptisé Google AI. Dans ce centre dédié à la recherche sur l’IA et ses applications, le moteur de recherche réunira les meilleurs chercheurs et ingénieurs en apprentissage automatique.

Il faut dire que Google s’intéresse à l’Afrique depuis quelques années. En 2016 déjà, Google avait annoncé son intention de former un million de jeunes africains afin de leur donner les moyens de maitriser le monde numérique dans le cadre de son programme de formation aux techniques numériques. Un an plus tard, l’objectif a été atteint. Aujourd’hui, ils sont deux millions d’Africains ayant déjà bénéficié des formations de Google. Et le géant de Mountain View accompagne 100 000 développeurs africains et plus de 60 start-ups technologiques dans le cadre de son programme Launchpad Accelerator Africa

Mais le géant américain ne s’arrête pas là. Il entend poursuivre son programme de formation offline destiné aux étudiants, aux demandeurs d’emploi et aux chefs d’entreprise en proposant des formations en face à face assurées par ses partenaires, ainsi que l’organisation régulière des rencontres afin d’encourager la participation sur le thème de la valeur d’Internet au niveau communautaire. Il revoit même ses ambitions à la hausse.

A présent, l’ambition est de former 10 millions d’Africains aux technologies numériques. Tout ceci en gardant garder son objectif en termes d’égalité des sexes en veillant à ce qu’au moins 40 % des personnes formées soient des femmes.

Forte expansion des chercheurs africains

Mais pourquoi cet intérêt pour la formation dans le domaine de l’intelligence artificielle ? « Nous avons constaté depuis quelques années que la recherche sur l’apprentissage automatique suscitait un intérêt croissant à travers le continent. Les événements tels que Data Science Africa 2017 en Tanzanie, le 2017 Deep Learning Indaba en Afrique du Sud et les différents IndabaX qui se sont tenus en 2018 dans plusieurs pays, ont montré que la communauté des chercheurs en informatique était en pleine expansion en Afrique », répondent Jeff Dean, Senior Fellow, Google AI, et Moustapha Cissé, Staff Research Scientist et responsable du Google AI Center Accra, dans une note d’information. D’où la création de ce centre de recherche à Accra.

« Nous nous engageons à travailler en collaboration avec les universités et les centres de recherche locaux, ainsi qu’avec les décideurs, sur les applications possibles de l’IA en Afrique », promettent Jeff Dean et Moustapha Cissé. Ces deux experts ont en commun un lien personnel avec l’Afrique : Jeff a passé une partie de son enfance en Ouganda et en Somalie et Moustapha a grandi au Sénégal. « Nous sommes ravis de conjuguer notre intérêt pour la recherche sur l’IA et l’apprentissage automatique, avec notre expérience personnelle en Afrique. Nous voulons ainsi repousser les limites de l’IA et contribuer à relever des défis dans des domaines tels que la santé, l’agriculture et l’éducation », s’engagent-ils.

Les chercheurs africains en apprentissage automatique qui souhaitent rejoindre ce nouveau centre de recherche en IA au Ghana sont invités à postuler en tant que chercheur scientifique ou chercheur ingénieur logiciel.

Par TIC Mag

Laisser une réponse

SVP, commentez
SVP, entrez votre nom ici

SUIVEZ NOUS SUR VOS RÉSEAUX SOCIAUX

33,118FansAimer
5,977AbonnésSuivre
318AbonnésSouscrire

TELECHARGEZ NOTRE VERSION MAG

Recevez gratuitement notre newsletter quotidienne

Votre adresse e-mail est en sécurité

Cameroun : Orange lance un code court pour permettre aux candidats aux examens de retrouver leurs noms et centre d’examen

(TIC Mag) – Pour la session des examens 2017, l’opérateur de téléphonie mobile Orange Cameroun a annoncé la mise à disposition d’un code court...

Classement : Le TOP 15 des pays africains qui ont le plus développé les TIC en 2017, selon l’UIT

(TIC Mag) - La neuvième édition du rapport annuel de l'UIT intitulé « Mesurer la société de l’information 2017 » a été publiée aujourd’hui, 15 novembre 2017....

Idriss Déby Itno : Pourquoi j’ai imposé la restriction de l’usage des réseaux sociaux au Tchad pendant 16 mois

– Depuis le 13 juillet 2019, les Tchadiens peuvent librement surfer sur Internet. Après 16 mois de censure, l’accès aux réseaux sociaux...

Madina Mohamadou : « Avec SMARTSCOPE, l’on peut faire l’examen du paludisme et son diagnostic où que l’on se trouve »

– Au terme de la semaine de l’innovation au Cameroun le 28 juin 2019, SmartScope a remporté le second  prix spécial du...

NEWSLETTER WHATSAPP

SUIVEZ NOUS SUR TWITTER

Des approches réglementaires collaboratives et innovantes: un impératif pour exploiter tout le potentiel des technologies numériques https://t.co/EYQTL4Y4sg #DigitalBusinessAfrica

#IdrissDébyItno : Pourquoi j’ai imposé la restriction de l’usage des réseaux sociaux au #Tchad pendant 16 mois - https://t.co/YBABixxYJb

#IdrissDébyItno : Pourquoi j’ai imposé la restriction de l’usage des réseaux sociaux au #Tchad pendant 16 mois - https://t.co/IkOWzCu4ep

Voir plus...

Idriss Déby Itno : Pourquoi j’ai imposé la restriction de l’usage des réseaux sociaux au Tchad pendant 16 mois

– Depuis le 13 juillet 2019, les Tchadiens peuvent librement surfer sur Internet. Après 16 mois de censure, l’accès aux réseaux sociaux...

Les bonnes pratiques de régulation 2019 pour accélérer la mise en place de la connectivité numérique pour tous

- Les régulateurs des communications électroniques du monde entier se sont réunis à Port‑Vila (République du Vanuatu) du 9 au 12...

La Banque mondiale va consacrer 14 607 milliards de F.Cfa pour le développement du numérique en Afrique en dix ans

– Pour les dix prochaines années, la Banque mondiale va consacrer 25 milliards de dollars US (environ 14 607 milliards de F.Cfa) à...

Cameroun : L’ART inflige une sanction de 1,5 milliards de F.Cfa à Orange et d’un milliard de F.Cfa à MTN et Nexttel

– Après plusieurs missions de contrôle suivies de plusieurs mises en demeure et conformément à la réglementation en vigueur, le Directeur...

Adamou N. Kouotou : « Agrix IA, le consultant agricole virtuel que nous développons, est une intelligence artificielle pure »

– C’est l’équipe d’Agrix Tech, représentée par Mariben Chiato et Dorothée Mvondo, co-fondatrices d’Agrix Tech, qui a remporté le prix spécial...

La DGI du Bénin lance e-Bilan pour la déclaration en ligne des états financiers des entreprises

-  C’est une innovation majeure. Au Bénin, les états financiers des entreprises pour l’exercice comptable 2018 sont attendus jusqu’au 30 juin...