Gabon : Quatre chefs d’accusation retenus contre le présumé hacker ivoirien

(TIC Mag) – Au Gabon, on en sait un peu plus sur la situation judiciaire du présumé hacker de nationalité ivoirienne accusé par les autorités gabonaises d’avoir voulu falsifier les résultats de la présidentielle au profit du candidat Jean Ping. D’après le procureur de la République qui a listé le 19 septembre 2016 les chefs d’inculpations retenues contre Yéo Sifowah Namogoh (photo), celui-ci est accusé d’ «association de malfaiteurs, crime contre la paix publique, diffusion de nouvelles fausses et de pièces fabriquées ayant troublé l’ordre public et utilisation frauduleuse d’un réseau de télécommunications ».

De manière plus précise, il lui est reproché d’avoir « fabriqué de faux procès-verbaux et truqué les résultats à l’aide d’un système informatique ». D’après les autorités judiciaires gabonaises, le matériel informatique avait été saisi lors de son interpellation, et seront présentés comme des preuves. Par contre, de son côté, l’opposition estime que Yéo Sifowah Namogoh se servait de tous ces outils pour compiler et centraliser à Libreville les chiffres provenant des bureaux de vote à travers le pays. Pour l’instant, le présumé haker restera en prison, vu que sa demande de libération provisoire a été rejetée par la justice gabonaise.

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Coopération : Madagascar convié au 10e Global ICT Leadership...

Coopération : Madagascar convié au 10e Global ICT Leadership Forum à Séoul

Congo: La ville de Pointe-Noire met un terme à...

Congo: La ville de Pointe-Noire met un terme à la tournée (Roadshow) du Salon Osiane 2024

Cameroun : Les sactions encourues par Orange et MTN...

Cameroun : Les sactions encourues par Orange et MTN en cas de non identification des abonnés dans...