Ebola : La Bad va débourser plus de 63 millions de dollars dans le M-Santé et les réseaux mobiles pour renforcer la lutte dans 16 pays d’Afrique.

La Banque africaine de développement (BAD) vient d’annoncer le déblocage de 60 millions de dollars dans le cadre d’un programme biennal visant à renforcer les systèmes de santé et les institutions régionales dans la région de l’Afrique de l’Ouest.

 

Ce programme qui cible 16 pays de l’Afrique de l’Ouest (Guinée, le Libéria, la Sierra Leone, le Nigeria, la Côte d’Ivoire, la Guinée Bissau, le Burkina Faso, le Ghana, le Niger, le Togo, le Bénin, le Mali, le Sénégal, la Gambie et le Cap-Vert), sera articulé autour de trois domaines d’intervention.

Parmi ceux-ci, le développement des infrastructures. Cela inclut le déploiement de systèmes d’alerte et d’intervention (m-santé, les réseaux mobiles) pour renforcer la surveillance active et de contrôle dans les services de première ligne pour la gestion rapide des flambées épidémiques actuelles et futures (troubles sociaux, épidémies et catastrophes naturelles), la réhabilitation  des centres d’isolement, capacité renforcée des laboratoires et des pratiques de gestion des déchets,  et achat d’incinérateurs.

Ce financement de 60 millions de dollars vient après un premier financement sous forme de don de 3,1 millions de dollars débloqué en avril 2014 dernier, et qui visait à accorder une aide d’urgence à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour prévenir et contenir la propagation de l’épidémie d’Ebola en Guinée, en Sierra Léone et au Libéria (Plan à court terme). 

Le virus de la maladie d’Ebola (VME) connu sous le nom de fièvre hémorragique d’Ebola est une maladie grave, souvent mortelle chez l’homme avec un taux de fatalité pouvant atteindre 90%. Le virus est transmis à l’homme par des animaux sauvages et se propage au sein de  la population par le contact humain.

Le ministère de la Santé de la Guinée a été le premier à informer l’OMS du début de l’épidémie, le 13 mars 2014. Depuis, il s’est répandu en Sierra Leone, au Liberia et au Nigeria. Au début, l’épidémie était classée au niveau 2. En raison de sa gravité continue, le Directeur général de l’OMS le 24 Juillet, 2014 a reclassé l’épidémie au niveau 3, le plus haut niveau possible. 

 

A ce jour, l’ampleur de l’épidémie est sans précédent, avec plus de 1251 cas confirmés et 689 décès depuis mars-2014 en Guinée, au Libéria, en Sierra Léone et au Nigéria. Pour prévenir la maladie, il est recommandé d’éviter toute personne fiévreuse et d’alerter les services de santé en cas de maladie suspecte.

 

Définition de la M-Santé

La m-santé est la déclinaison française de « mHealth » pour Mobile Health. Plus concrètement il s’agit de tous les services touchant de près ou de loin à la santé disponibles en permanence via un appareil mobile connecté à un réseau ; les plus répandus auprès du grand public étant les smartphones ou plus récemment encore les tablettes informatiques.

La Fondation des Nations Unies a même organisé la définition de la mHealth avec les six catégories d’applications dans le domaine de la santé mobile :

1. Éducation et sensibilisation

2. Téléassistance

3. Diagnostic et traitement de soutien

4. Communication et formation pour les professionnels de santé

5. La maladie et le suivi d’une épidémie

6. La surveillance et la collecte de données à distance

 

 

2014 Epidémie VME

Dates  du début de l’épidémie

Pays

Cas Confirmés

Décès confirmés

21 Mars

Guinée

369

242

30 Mars

Liberia

166

149

25 Mai 

Sierra Leone

706

295

20 Juillet 

Nigéria

10

3

Total

1,251

689

Source : Organisation mondiale de la santé (13 août 2014)

 

Lire aussi :

Le virus d’Ebola fait rage sur la toile

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Afrique centrale : L’ Artac veut intégrer l’activité postale...

Afrique centrale : L’ Artac veut intégrer l'activité postale dans ses missions

Concurrence : Bluesky de Jack Dorsey, ancien patron de...

Concurrence : Bluesky de Jack Dorsey, ancien patron de Twitter, enregistre plus d’un million d’utilisateurs en deux...
CAN

Orange renouvelle son partenariat avec la CAF pour soutenir...

Orange est le sponsor et le partenaire exclusif de télécommunications de la Confédération Africaine de Football (CAF)...

Sur votre mobile

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités.

Chaine WhatsApp de Digital Business Africa