Cybercriminalité : 313 infractions constatées au Sénégal en 2016

(TIC Mag) – Comme plusieurs pays dans le monde, le Sénégal a connu en 2016 une recrudescence des actes cybercriminels. Selon le lieutenant Amidou Barka Ba, le patron de la Brigade spéciale de la lutte contre la cybercriminalité du Sénégal, en 2016, 313 infractions liées à la cybercriminalité ont été constatées, notamment des délits d’arnaque, pédophilie, chantage sexuel, usurpation d’identité et autres. Au total, 170 personnes ont été interpellées.

Sur les astuces les plus utilisées par les cybercriminels, Amadou Bamba Thiam, expert en cyber sécurité et Président de l’association Tic et sécurité, évoque « l’usurpation d’identité. Par exemple, l’adulte de 40 ans peut créer des comptes Facebook sur les réseaux sociaux et se présenter comme quelqu’un âgé de 13 ans pour piéger les jeunes dans la perspective d’actes pédophiles ou de pédopornographie. Il y a aussi l’escroquerie en ligne. Ils sont nombreux ces Sénégalais qui disent avoir reçu au moins un mail ou un appel téléphonique les informant qu’ils ont gagné une loterie à laquelle ils n’ont jamais participé. Et pour récupérer leur gain, on leur demande d’envoyer leurs données personnelles et aussi de l’argent ».

Face à cette montée en puissance, le lieutenant Amidou Barka Ba qui s’exprimait le 29 mars 2017 en marge d’une « Journée de sensibilisation de masse sur la sécurité sur internet et le mobile » demande aux internautes sénégalais de faire preuve de vigilance et de dénoncer toutes tentatives ou des cas avérés d’infractions cybercriminelles : « Nous demandons aux Sénégalais de faire attention avec les réseaux sociaux. Ils doivent saisir en cas de tentative d’arnaque ou harcèlement la Division des investigations criminelles (DIC), pour réduire les risques ».

Notons qu’au cours de ces dernières années, le gouvernement sénégalais a actualisé son cadre juridique pour lutter davantage contre la cybercriminalité. Parmi les mesures les plus emblématiques, l’adoption le 25 janvier 2008 d’une loi sur la cybercriminalité, qui a été suivie d’une loi sur la protection des données personnelles.

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Burkina Faso : L’EMGA dément un Fake sur l’...

Burkina Faso : L’EMGA dément un Fake sur l’ état de santé du président Traoré et invite...

Togo : Un atelier pour clore le programme Seuil...

Togo : Un atelier pour clore le programme Seuil élaboré booster le secteur des TIC et de...
Régulation de la 5G:DG de l'ARTP et la déléguation de l'ARTP de Guinnée

Régulation de la 5G : L’ARPT Guinée s’inspire de...

- Le DG de l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP) du Sénégal, M....