Congo Brazza : Léon Juste Ibombo et Yves Castanou se félicitent de l’amélioration de la qualité des services télécoms

(TIC Mag) – En République du Congo, la qualité des services de télécommunications offerts par les différents opérateurs présents sur ce marché a connu une nette amélioration au cours de ces derniers mois. C’est en tout cas le message qu’on communément délivré à Brazzaville le directeur général de l’Agence de régulation des Postes et des Communications électroniques (Arpce) Yves Castanou et sa tutelle, Léon Juste Ibombo, le ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Economie numérique au cours d’une réunion d’information tenue à Brazzaville le 17 novembre 2017.

D’après le DG de l’Arpce, le service d’information au 5050 mis en place par ses service avait permis d’enregistrer de multiples plaintes des consommateurs sur la qualité du service fourni par les opérateurs. Des plaintes qui ont ensuite été portées à l’attention des opérateurs par le régulateur le 18 mai 2017, avec instruction formelle d’y remédier. Parallèlement à cette évaluation de l’Arpce, le ministère de tutelle avait également sommé les opérateurs 11 septembre 2017 « d’améliorer les performances en termes de qualité de services ».

Chose qui d’après les autorités congolaises est désormais chose faite : « Nous ne sommes pas dans un schéma qui est parfait, mais il y a des améliorations. Les efforts entrepris par les opérateurs depuis deux ans ont donné les résultats sur la qualité des services. Il y a aussi l’implication de plusieurs facteurs dans la qualité des réseaux. Les opérateurs ont besoin de l’électricité, de ravitaillement en carburant, d’infrastructures routières viables. Malgré ces obstacles, ils ont l’obligation de se débrouiller comme ils sont en train de le faire », explique Yves Castanou cité par l’agence Adiac.

Dans la foulée du satisfecit du DG de l’Arpce, le ministre Léon Juste Ibombo a évoqué un tableau encourageant : « Le gouvernement prend acte de ce qui a été fait pour améliorer la qualité des services ». Ceci, non sans prescrire à l’Arpce de poursuivre son travail de régulateur auprès des opérateurs.

Ecrit par TIC Mag

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Judith Yah Sunday, nouvelle PCA du Rascom et Timothy...

Judith Yah Sunday, PCA Rascom, Timothy Ashong, DG: les défis du nouvel exécutif
Cameroun : En 2023, l'ART a reversé 30 milliards de F.Cfa au Trésor public, à l'Antic, au FST et Cie

Cameroun : En 2023, l’ART a reversé 30 milliards...

- Le Conseil d'Administration de l'Agence de Régulation des Télécommunications (ART), Etablissement public à caractère spécial,...

Cameroun : L’ ART tient deux sessions de son...

Cameroun : L’ ART tient deux sessions de son conseil d’administration