Cameroun : Paul Biya offre 500 000 ordinateurs aux étudiants des universités du pays

4

(TIC Mag) – Le président camerounais Paul Biya qui appelle depuis plusieurs mois à la mise en place d’une véritable économie numérique vient de poser un acte concret dans cette direction. D’après un communiqué signé du ministre de l’Enseignement supérieur (Minesup) Jacques Fame Ndongo, le président Biya a décidé d’offrir 5 000 ordinateurs aux étudiants du pays, qu’ils soient inscrits dans des universités publiques ou privés basées au Cameroun.

A en croire le communiqué du Minesup, le gouvernement a fait appel à une entreprise chinoise pour la production de ces ordinateurs. Pour l’instant, peu de détails ont filtré sur les capacités exactes de ces ordinateurs, tout comme les conditions et le planning de remise aux étudiants.

On se souvient que depuis l’année 2015, le président Biya insiste auprès des jeunes de se lancer dans le secteur du numérique qu’il estime être porteur. A cet effet, il a engagé le gouvernement dans la création des conditions favorables à l’éclosion des jeunes camerounais dans ce secteur, avec notamment la mise en place d’une économie numérique. Peut-être, faudrait-il voir en ces dons d’ordinateurs un pas supplémentaire de cette direction.

Pub-DBA-en-GIF-3.gif

4 COMMENTAIRES

  1. Je suis étudiant inscrit à l’université de yaoundé 1 qui est une université d’état. En ce qui concerne donc le don du président de la république d’offrir gratuitement 1 ordinateur à chaque étudiant inscrit dans une université d’état, comment donc faire pour entrer en possession de mon ordinateur . J’aimerais bien avoir une réponse merci.

  2. Lettre ouverte au public :
    « Créer des conditions favorables à une jeunesse plus en phase avec les TIC ».
    Ceci est-il bel et bien le but du don des 500 ordinateurs ?
    Que signifie être en phase avec les tics ?
    Etre en phase avec les tics signifie avoir un PC ? Pour quoi faire ? Regarder des films avec sa petite copine ou jouer le dernier jeu gratuit issu des stores disponibles çà et là sur internet ?
    Et ce pendant combien de temps ?
    1- Sur le plan technologique :
    Réduire la fracture numérique c’est :
    – Augmenter la capacité du réseau (fibre optique, licence 4g);
    – Accroître la couverture numérique sur l’ensemble du territoire national ;
    – Avoir de l’énergie électrique disponible dans les régions et provinces du pays (solaire, éolienne, hydro) ;
    – Améliorer la qualité de la formation en équipant les labos des universités d’équipement de télécommunications (plusieurs techniciens et ingénieurs formés sur place achève leur formation sans avoir jamais vu un routeur pro ou un analyseur de spectre (3500 Euros modèle portable) ;
    – Adopter une stratégie de taxation douanière incitant à l’investissement (eg : zones franches silicon valley, le Caire, Abidjan, Rwanda,…) ;
    – La liste n’est pas exhaustive.
    2- Sur le plan économique :
    – 75 milliards pourrait financer 75 000 Start up à hauteur de 1000 000 frs ;
    – Ou équiper les labos des 10 universités et polytechnique ;
    3- Sur le plan financier :
    – A quoi sert-il d’acheter des poissons avariés sur 10 ans à 100x frs CFA quand on peut avoir 100 poissonneries à x francs CFA ?
    – Autrement dit, la dette sur 10 ans sera payé par des individus qui ne sont pas encore étudiant ni bénéficiaire, et probablement par un autre régime gouvernemental.
    4- Après avoir atteint la fin de vie au bout de un ou deux ans, comment sera le fossé tic sur l’ensemble du territoire ?
    5- Sur le plan Humain, le fossé numérique, les limites dans la formation, l’inadéquation des stratégies et programmes font que les quelques rares entreprises qui investissent en Afrique en général, et au Cameroun e particulier, préfère la main d’œuvre formé chez eux.
    Je cherche à comprendre ; toute intervention qui puisse m’aider à mieux comprendre cette situation est la bienvenue. Merci

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrez votre nom ici