Cameroun : Minette Libom Li Likeng donne 60 jours aux opérateurs privés du secteur postal pour se mettre en règle 

[Digital Business Africa] – Chaque jour dans le monde, les services postaux font la différence dans la vie des gens et des communautés. En fournissant à tous des services abordables, fiables et dignes de confiance (envoi et distribution des lettres et des colis, transferts d’argent même dans les endroits les plus reculés), la Poste promeut l’inclusion sociale.

A l’ère du numérique, la Poste s’est par ailleurs positionnée comme un acteur majeur du commerce électronique mondial et un partenaire de distribution évident, pour les entreprises qui vendent leurs produits en ligne.

Conscients de l’importance de la Poste dans le développement économique des pays, le gouvernement, dans le domaine postal s’est engagé à faire de la poste camerounaise un secteur moderne, composante essentielle de l’économie nationale. Cette modernisation suppose donc, non seulement la transformation numérique du secteur, mais aussi son assainissement, et la mise en place d’une régulation efficace.

C’est dans cette optique que le gouvernement, à travers la Commission postale a lancé ce 18 avril 2019 une opération spéciale de recouvrement des droits d’entrée à l’exercice de l’activité postale par les opérateurs privés postaux. Son objectif ? amener tous les opérateurs à se mettre en règle vis-à-vis des lois et règlements en matière d’obtention des autorisations requises, en déposant un dossier conforme et en payant les droits requis pour l’exercice de l’activité postale.

« En effet, le diagnostic réalisé sur le terrain fait ressortir que l’activité privée postale s’exerce au Cameroun dans l’informel, sans aucun respect des lois et règlements de la République. Certains de ces opérateurs ont certes déposé un dossier en vue d’une autorisation d’établissement ou d’exploitation d’un réseau postal, mais ceux-ci ne remplissent toujours pas les conditions requises », a expliqué Mme Minette Libom Li Likeng, ministre des Postes et Télécommunications, à Yaoundé lors de la cérémonie officielle de lancement de la campagne de recouvrement.

La campagne comportera pour ce faire, une phase de sensibilisation sur l’étendue du territoire national à Yaoundé, Douala, Bafoussam et Ngaoundéré, puis une deuxième phase consacrée au recouvrement des droits dus aux opérateurs privés par l’Etat du Cameroun au titre de l’exercice de l’activité postale, en application des dispositions réglementaires.

Mais, la ministre a précisé qu’un délai de 60 jours sera accordé aux opérateurs, pour se conformer à la réglementation, concernant leur situation administrative et le paiement de leurs impôts.

«  Passé ce délai, la phase répressive sera engagée et tous les opérateurs qui ne se seront pas conformés à la réglementation subiront les sanctions prévus par les textes en vigueur. Et l’Etat procèdera au recouvrement spontané des sommes dues », a-t-elle précisé.

Par Gaëlle Massang

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Burkina Faso : L’EMGA dément un Fake sur l’...

Burkina Faso : L’EMGA dément un Fake sur l’ état de santé du président Traoré et invite...

Togo : Un atelier pour clore le programme Seuil...

Togo : Un atelier pour clore le programme Seuil élaboré booster le secteur des TIC et de...
Régulation de la 5G:DG de l'ARTP et la déléguation de l'ARTP de Guinnée

Régulation de la 5G : L’ARPT Guinée s’inspire de...

- Le DG de l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP) du Sénégal, M....