Cameroun : Le cabinet Obiv Solutions salue la communication du Minesec sur ses plateformes numériques

[DIGITAL Business Africa] – Le professeur Viviane Ondoua Biwolé et son équipe ne tarissent pas d’éloges envers le Minesec. La patronne  du ministère des Enseignements secondaires, le Pr. Nalova Lyonga, reçoit presque la mention Très Bien d’ Obiv Solutions. Le cabinet d’études, de conseil, d’accompagnement et de formation en Management révèle que le Minesec possède de nombreux atouts en matière de communication. Ceci tient d’ une note de conjoncture n°014, publiée par le cabinet Obiv Solutions, ce 15 août 2023 sur son compte LinkedIn. La note de conjoncture est réalisée par le Laboratoire O’Lab. Elle rend compte des exigences légales, à travers les principaux outils de communication, des administrations et le site web. Pour cette note, le Laboratoire O’Lab a axé son etude sur la crédibilité et l’exhaustivité de l’information en rapport avec les missions et les activités à réaliser dans le cadre de la mise en œuvre de Stratégie nationale de développement 2020-2030 (SND30).

Ainsi  sur les 13 critères retenus par le laboratoire O’Lab, 12 sont implémentés de manière « satisfaisante », un seul requiert une amélioration. Le laboratoire O’Lab se dit séduit par la communication du Minesec. Il la trouve « diversifiée et pertinente ». Il est mentionné dans cette note de conjoncture que tous les canaux de diffusion d’ informations du Minesec sont mis à jour avec des informations récentes ; qu’il s’agisse des réseaux sociaux, à travers Facebook, VoD, YouTube ou de son site institutionnel, https://www.minesec.gov.cm/web/index.php/fr/ .

Ce n’est pas la seule raison qui séduise le laboratoire O’Lab. Il y a aussi le fait que le Minesec ait mieux géré la période de la Covid-19 en 2020, en mettant sur pied des plateformes numériques seulement un mois après le début de la pandémie. Et ce, pour sauver l’année scolaire à l’époque. Des cours étaient donc dispensés sur les plateformes https://www.minesec-distancelearning.cm/ . Par ailleurs, aux Minesec, les procédures existent et sont digitalisées, les informations utiles aux usagers sont très satisfaisantes, la réédition des comptes est appréciable malgré la difficulté à évaluer son implication à la mise en œuvre de la SND30, selon le laboratoire. Un flop qui s’ajoute à la faible description des procédures présentes et digitalisées du Minesec, à l’absence de tribune sur les plateformes du Minesec de l’Office du Baccalauréat et le GCE Board.

Par Jean Materne Zambo, source note de conjoncture n°014

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Cameroun: La nécessité de numériser la CNI comme en...

Cameroun: La nécessité de numériser la CNI comme en Afrique de l'Ouest
Cameroun : le tarif du timbre de la CNI passe de 2 800 F.CFA à 10 000 F.CFA, des Camerounais mécontents sur la toile

Cameroun : le tarif du timbre de la CNI...

Cameroun - CNI: Plus de 700 kits fixes et 300 kits mobiles dotés de la « plus...
start-up Bee

Cameroun : La start-up Bee, Advans et Atlantique Assurance...

- La start-up Bee Group, spécialisée dans le transport par motos et la livraison des produits...