Cameroun : Les impôts renoncent à récupérer la dette de Camtel à Orange

0

(TIC Mag) – L’affaire de la saisine par les Impôts du Cameroun à la fin octobre 2017 de plus de trois milliards de F Cfa de créances de Orange Cameroun à la Cameroon Telecommunications (Camtel) vient de connaître un nouveau rebondissement. Dans une mainlevée sur avis à tiers détenteur signé le 30 octobre 2017 par le Receveur des Impôts de la direction des Grandes entreprises, le service des Impôts camerounais renonce à récupérer à la source la créance de Orange vis-à-vis de son partenaire Camtel. Preuve qu’il y a eu un dialogue entre Camtel et les Impôts pour aboutir à cette décision.

Du côté de la Camtel, on salut cette décision. Au départ, la décision initiale des impôts de se saisir directement du paiement d’Orange Cameroun avait stupéfait et suscité de l’inquiétude : « Avec quel argent devrions-nous donc payer les impôts dans ces conditions si une entreprise peut se voir amputée de sa ressource première de manière brutale et sans préavis ? », s’interroge un cadre de Camtel interrogé par TIC Mag. Dans la foulée, il affirme qu’à la suite du dialogue avec les Impôts ils sont « revenus à de meilleurs sentiments ».

Par ailleurs, Camtel réitère que contrairement à ce qui peut paraître, c’est bel et bien les Impôts qui leur doivent de l’argent. Notamment « 16 milliards de F.Cfa en terme de compensation de nos dettes croisées signé en mai 2017. Mais également trois milliards par mois des consommations courantes fois 10 mois », ajoute notre source à Camtel. Ce qui fait un total de près de 47 milliards de F.Cfa.

Pour rappel, au lendemain du conflit ouvert entre Orange et Camtel Cameroun sur le paiement de plus de près de un 1,7 milliards de F.Cfa par Orange à l’opérateur historique des télécoms au Cameroun, un document avait fuité sur les réseaux sociaux. Il demandait à Orange de lui verser immédiatement en l’acquit de la Camtel NIU : M099800009853S les sommes qu’il lui doit ou dont il est détenteur, appartenant à Camtel et qui représenterait le montant des impôts et frais de poursuite assortis du privilège du Trésor, dus par celle-ci d’un montant global de 3 642 379 446 francs Cfa.

Ecrit par TIC Mag

Pub-DBA-en-GIF-3.gif

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrez votre nom ici