Cameroun : David Nkoto Emane dévoile la stratégie de rentabilisation du SAIL

(TIC Mag) – Alors que le projet le South Atlantic Inter Link (SAIL) d’un coût global d’environ 280 milliards de F Cfa qui vise l’interconnexion par fibre optique entre la ville camerounaise de Kribi et la ville brésilienne de Fortaleza est désormais entré dans sa dernière ligne droite avant son entrée en service prévue en septembre 2018, le directeur général de la Cameroon Telecommunications (Camtel) David Nkoto Emane a donné le 22 mai 2018 à Kribi quelques pistes sur sa stratégie de rentabilisation. De manière générale, l’opérateur historique des télécommunications du Cameroun annonce une ouverture vers des partenaires commerciaux « hautement qualifiés dans le domaine de la commercialisation des capacités des câbles sous-marins ». D’après la Camtel, cette ouverture se fera à deux niveaux, notamment à l’international, et sur le marché national.

« A l’international, nous visons un géant : PCCW. Nos équipes travaillent depuis bientôt trois mois à peaufiner ce partenariat ». En effet, PCCW Limited, anciennement connue sous le nom de Pacific Century CyberWorks Limited est l’un des géants mondiaux des télécoms basée à Hong Kong, et présent en Europe, au Moyen-Orient, en Afrique, dans les Amériques, en Chine continentale et dans d’autres parties de l’Asie. Avec lui, Camtel espère vendre les services du SAIL à l’échelle mondial, notamment les pays qui sont aligné sur le tracé de la fibre.

Le second marché de la Camtel est l’Afrique. AU niveau des différentes sous-régions, le directeur général de la Camtel affirme que les discussions engagées avec Sparkwest Company Limited en Afrique de l’Ouest sont « bien avancées ». Aussi, en Afrique centrale, la Guinée Equatoriale aurait manifesté un « engouement et une mobilisation » autour de ce projet.

« En ce qui concerne le marché national enfin, plus rien ne sera comme avant. Main dans la main, nous serons avec les opérateurs, le MVNO, les ISP, etc. afin que ce câble apporte aux populations de notre pays tout ce qu’elles désirent dans le cadre du développement des actions salutaires que le gouvernement de la République déploie, pour la promotion des TIC au Cameroun », ajoute David Nkoto Emane.

Ecrit par TIC Mag

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Cameroun: La nécessité de numériser la CNI comme en...

Cameroun: La nécessité de numériser la CNI comme en Afrique de l'Ouest
Cameroun : le tarif du timbre de la CNI passe de 2 800 F.CFA à 10 000 F.CFA, des Camerounais mécontents sur la toile

Cameroun : le tarif du timbre de la CNI...

Cameroun - CNI: Plus de 700 kits fixes et 300 kits mobiles dotés de la « plus...
start-up Bee

Cameroun : La start-up Bee, Advans et Atlantique Assurance...

- La start-up Bee Group, spécialisée dans le transport par motos et la livraison des produits...