Cameroun : Armand Claude Abanda de l’ IAI et l’Antic appelés à intensifier la sensibilisation sur la cybersécurité et la cybercriminalité 

[DIGITAL Business Africa] – « Espace Miné », programme diffusé sur la chaîne Info Tv, canal 307, entre 10h et 11h 52, a mis sur la table, le phénomène des sextapes, du cyberchantage. Une problématique motivée par de nombreux cas de « revenge porno » observés ces derniers temps. Les derniers en date, la vidéo d’un individu que l’on présente comme le sous-prefet de Garoua Boulai, dans l’ Est du pays. On peut y voir ses attributs sexuels. Jean Patrick Abena, puisqu’on fait allusion à lui, dénonce un montage facial. Il avait déjà alerté ses proches, sur son compte Facebook, le 14 juillet 2023, d’un éventuel chantage de la part des individus malfamés d’orignie béninoise.( capture d’écran disponible sur la page Facebook d’un certain Nzui manto)

Comme il est d’usage de donner la parole au téléspectateurs pour exprimer leurs avis, Parfait Ayissi Etoa, présentateur de l’émission a lu un message interpellant le représentant resident de l’ Institut africain de l’ Informatique ( IAI), Armand Claude Abanda et l’ Angence nationale des Technologies de l’Information et la Communication à intensifier des campagnes de sensibilisation sur la cybersécurité.

Un sentiment que partagent certainement une bonne frange la population camerounaise qui pense que rien n’est fait de la part de nos autorités pour venir à bout de la cybercriminalité.

L’ Etat en guerre contre la cybercriminalité

Ce qu’il faut souligner ici, ce sont les preuves d’un travail abattu par l’instance faîtière des questions du numérique à savoir, le ministère des Postes et Télécommunications, dirigé par Minette Libom Li Likeng. A travers plusieurs initiatives, madame le ministre des Postes et Télécommunications forme les jeunes à un usage responsable des réseaux sociaux. Illustration faite de camps TIC organisés depuis six ans en faveur de la jeunesse rurale et sémi-urbaine, âgée de 08 à 20 ans.

La dernière édition s’est tenue au Petit séminaire Jean XXIII d’Efok , département de la Lekié, Arrondissement d’Obala, en août 2023. Son thème : « Non! Aux discours en ligne. Oui! A l’usage citoyen et patriote des réseaux sociaux », attirait déjà l’attention des utilisateurs des réseaux sociaux quant à la tenue à tenir lorsqu’on est en ligne. Pour le représentant resident de l’ IAI Cameroun, Armand Claude Abanda, la cybersécurité reste un combat permanent. Il a même  officialisé, en janvier 2023, un hymne de l’IAI-Cameroun, baptisé « Best attitude » pour accompagner le programme MIJEF 2035.

« MIJEF 2035 étant un instrument de promotion du numérique à travers le Cameroun, nous avons donc voulu ajouter à ce levier digital le levier civique. Ainsi, les jeunes doivent savoir, qu’il faut avoir des bons comportements, être net avec Internet. Il faut avoir la capacité de respecter les aînés, respecter les personnes qui souffrent. L’objectif de cette campagne est d’inciter les jeunes Camerounais à être positifs dans la société », avait signifié Armand Claude Abanda

L’ Antic de son côté, reste conforme au décret n° 2012/180 du 10 avril 2012 qui lui consacre le contrôle et le suivi des activités liées à la sécurité des systèmes d’information et des réseaux de communications électroniques ainsi qu’à la certification électronique, en collaboration avec l’Agence de Régulation des Télécommunications( ART). Le gendarme d’internet au Cameroun, organise régulièrement des séminaires de sensibilisation des populations sur la Cybersécurité et la Cybercriminalité. Pour atteindre la vitesse  de croisière, le premier ministre, Joseph Dion Ngute, à travers le Conseil national de la Communication (CNC) va organiser un forum international pour réguler les réseaux  sociaux les 08 et 09 novembre 2023.

Quelques conseils pour une utilisation responsable des réseaux sociaux 

Le maître mot, pour que l’ Etat sécurise nos données est la sécurité personnelle. Quelqu’un s’enquerra : « Comment voulez-vous qu’on vous protège si vous même ne vous protégez pas? » Plusieurs experts l’ont martelé. DIGITAL Business Africa a rassemblé des conseils pour ne pas tomber entre les mains des cybercriminels sur les réseaux sociaux. En voici quelques-uns

– Avant d’accepter une invitation sur les réseaux sociaux,  vérifiez le profil ( ses photos, posts, centres d’intérêt), le nombre d’amis que vous avez en commun

– Ne pas partager des photos de vous nu(e)

– Ne pas exposer sa vie privée sur les réseaux sociaux

– Évitez de cliquez sur de pseudos liens d’offres d’emploi ( prenez le temps de vérifier l’ URL ( Uniform Resource Locator, littéralement « localisateur uniforme de ressource ») qui permet d’identifier  une ressource du World Wide Web par son emplacement et de préciser le protocole internet pour la récupérer.

– Évitez de filmer vos parties intimes et/ou les envoyer à une tierce personne. Car votre terminal peut être subtilisé ainsi que vos données en vous connectant simplement à un Wi-Fi ou en cliquant à un lien de pirate.

– Ne jamais céder au chantage une fois l’erreur commise puisque  le maître chanteur reviendra à la charge N fois.

– En cas de harcèlement en ligne, signalez le compte ou saisissez l’ Antic par l’ E-mail:[email protected]; Téléphone: +237 694 405 868; via l’adresse http://antic.cm ou les numéros 80 02, 80 06.

Par Jean Materne Zambo

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

IA : Mark Zuckerberg frappe fort avec Llama 3.1,...

IA : Mark Zuckerberg frappe fort avec Llama 3.1, des internautes conquis 

Cameroun : Le MINMIDT va créer des technopoles digitaux...

Cameroun : Le MINMIDT va créer des technopoles digitaux pour soutenir la recherche dans le domaine minier...

Congo : Plusieurs localités des plateaux connectées grâce au...

Congo : Plusieurs localités des plateaux connectées grâce au Fasuce