Bénin : Patrice Talon nomme le Rwandais Pascal Nyamulinda DG de l’Agence nationale d’identification des personnes

[DIGITAL Business Africa] – La nomination de Pascal Nyamulinda à la tête de l’Anip fait des gorges chaudes. Sa promotion a été actée, lors de la séance hebdomadaire du conseil des ministres du mercredi 22 février 2023. Pascal Nyamulinda remplace le Dr Cyrille Gougbedji désormais appelé à faire valoir ses compétences au sein de la Délégation au Contrôle dans l’Enseignement Supérieur.

La polémique nait du fait que le président Patrice Talon a nommé un expatrié à la tête d’une structure étatique. Mais pas que : il est appelé à veiller sur les données personnelles des Béninois, l’état civil et la liste électorale de toute la nation. En réalité plusieurs Béninois réprouvent que leurs cartes d’identité, passeports et autres documents soient signés par un étranger.

Pourtant, la loi de 2017 portant régime général des collaborateurs extérieurs de l’Etat promeut la nomination à des postes stratégiques des personnes de nationalités diverses. Le Bénin n’est donc pas à son premier coup d’essai. Puisque Richard Dada, Rwandais également, a été aussi nommé DG de l’Agence nationale des Transports terrestres, le 25 janvier 2023.

« On peut en déduire que la nomination d’un expatrié n’est pas le problème. En plus, c’est une fierté nationale quand il arrive qu’un Béninois soit nommé à un poste de responsabilité dans un pays étranger. On ne peut donc pas s’offusquer du fait qu’un étranger soit promu à la tête d’une société ou d’une agence étatique au Bénin. Mais pourquoi la nomination de Pascal Nyamulinda, ancien maire de Kigali, ne passe pas ? », s’enquiert matinlibre.com.

Le nouveau  DG de l’Anip est l’ancien directeur général de l’Agence nationale d’identification (NIDA), poste occupé depuis 2007 jusqu’à ce qu’il soit remplacé par Josephine Mukesha au début du mois de fevrier 2017. C’est aussi a cette période qu’il a été élu  maire de la ville  de Kigali.

Il a travaillé pendant cinq ans comme diplomate à la Mission permanente du Rwanda auprès des Nations unies à New York avant d’être nommé à la direction du projet d’identification nationale en 2007

Il est titulaire d’une licence en affaires publiques internationales de l’Université catholique de Louvain, en Belgique, et d’un master en gestion de projet de l’Université de Maastricht, aux Pays-Bas.

Par Jean Materne Zambo

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

MWS 2024 : Le ministre des PTNTIC réunit tous...

MWS 2024 : Le ministre des PTNTIC réunit tous les acteurs du numérique de RDC pour trouver...

Afrique de l’Ouest : La B.M octroie 20 millions...

Afrique de l’Ouest : La B.M octroie 20 millions $ à Smart Africa au profit de l’intégration...
Yaoundé, capitale de l’intelligence artificielle du 04 au 06 mars 2024 avec le sommet UAR

Yaoundé, capitale de l’intelligence artificielle du 04 au 06...

– Le Cameroun accueille le sommet le sommet de l'Union Africaine de Radiodiffusion (UAR) et de...

Sur votre mobile

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités.

Chaine WhatsApp de Digital Business Africa