30 C
Yaoundé
jeudi, 23 janvier 2020 13:42
Acceuil Articles recommandés Les apports de la Blockchain et des cryptomonnaies pour une économie numérique...

Les apports de la Blockchain et des cryptomonnaies pour une économie numérique 2.0

Les Blockchains par définition sont des registres décentralisés. On se pose la question effectivement comment un registre peut révolutionner le monde et le système socio-économique tel qu’il est conçu actuellement. Car pour qu’une innovation devienne une révolution, elle passe généralement par trois étapes : elle est considérée ridicule, puis dangereuse, et finalement évidente. C’était le cas de l’Internet par exemple.

Aujourd’hui, la technologie Blockchain ne fait pas exception. Au début, on considérait que c’était utopique d’échanger des objets ou des valeurs, de pair à pair, puis c’était devenu dangereux avec l’usage de cette technologie dans le darkweb. Et actuellement, nous prenons conscience de son impact positif. A cet égard, les cryptomonnaies en sont un exemple d’usage concret.

Les Blockchains vont s’imposer dans notre quotidien, car elles apportent de nombreuses solutions dans différents secteurs. Elles permettent de redonner du pouvoir économique aux classes aisées et de favoriser une économie de partage.

Dans le cas des cryptomonnaies par exemple, elles permettent de réduire le coût des transactions de 8% en moyenne, un gain de temps importants dans les validations des transactions de quatre jours en moyenne, ainsi que l’ amélioration de la qualité du service.

J’irai encore plus loin pour dire qu’on ne va pas uniquement connaître une révolution blockchain, mais une seconde renaissance numérique. Avec internet, le Big data, l’intelligence artificielle, la technologie Tangle, la Blockchain… Comprendre l’évolution technologique d’aujourd’hui va nous permettre de mieux nous préparer pour demain, c’est pour cette raison que nous œuvrons à la démocratisation des concepts liés à la blockchain. Pour que, à l’avenir, nous ayons des futurs Google, Facebook, et qui seront pourquoi pas Algériens.

Apports de la Blockchain et des cryptomonnaies pour une économie numérique 2.0

Grâce à la Blockchain et les différentes innovations à l’image de la Tangle on peut créer un écosystème qui va faire passer l’Algérie d’une économie basée sur l’hydrocarbure à une économie diversifier et créatrice de richesse.

L’usage des blockchain ne se limitera pas uniquement dans le monde financier, mais il va apporter de nombreuses solutions dans différents secteurs. Dans le cas des banques par exemple, grâce à la Blockchain on peut faciliter l’inclusion financière grâce au KYC qui va permettre aux clients d’enregistrer leurs documents et de les centraliser dans une seule banque, avec pour possibilité de les réutiliser dans différents établissements financiers (banque et assurance), éliminant ainsi l’interminable paperasse et les lenteurs administratives.

La Blockchain est très intéressante dans le domaine des assurances, grâce aux smart contracts à savoir des contrats qui s’exécutent après la confirmation des conditions prédéfinies, les assurés pourront bénéficier des remboursements à instantanées, ce qui constitue un gain de temps pour les assurés et un gain de coût pour les assurances, car elles vont réduire l’intermédiation et le coût d’infrastructures.

La Blockchain va être également au service de la recherche médicale, on peut imaginer plusieurs applications qui peuvent être mises en place, par exemple l’enregistrement de l’historique de toutes les patients pour éviter les erreurs médicales et mettre à la disposition des médecins toutes les données nécessaires pour une meilleure performance.

Dans mon cas par exemple, ayant perdu mon carnet de vaccination, et ne disposant plus des informations médicales, j’ai dû refaire toute la vaccination du coup et c’est problématique.
Il est aussi possible d’enregistrer toutes les données des citoyens s’ils le souhaitent et les mettre à disposition des laboratoires de recherche.

On peut aussi créer une Blockchain pour les journalistes et les médias en général. On va rémunérer les journalistes indépendants selon la qualité de leurs productions, comme la Blockchain steemit.
Les registres distribués peuvent aider les gouvernements à collecter les taxes, distribuer les allocations, émettre des passeports, enregistrer des titres de propriété, assurer l’approvisionnement de biens et plus généralement garantir l’intégrité des fichiers et services du gouvernement.

Comment la Blockchain fonctionne ?

On va illustrer cela avec un exemple simple : Une personne A envoie de la monnaie (Bitcoin par exemple) à une personne B, cette transaction est consignée dans un bloc de données en ligne, des « mineurs » (aussi appelés les nœuds du réseau) viennent ensuite vérifier la conformité de ces données, c’est-à-dire s’assurer que la personne A possède bien ce qu’elle prétend avoir, afin d’éviter toute falsification, fraude ou double-dépense. Cette technique est appelée le Proof-of-Work (preuve de travail) et consiste en la résolution de problèmes algorithmiques grâce à la force de calcul des processeurs informatiques. La transaction entre A et B est donc vérifiée et validée par des formules mathématiques sans aucune faille ni erreur. Une fois validé, le nouveau bloc vient s’ajouter à la chaîne de blocs précédents qui constituent la blockchain.

L’historique de cette transaction sera enregistré et daté, avec le montant échangé et les adresses publiques de A et B. La transaction est alors visible pour le récepteur (la personne B) ainsi que l’ensemble du réseau et tous les utilisateurs peuvent consulter librement et avoir une copie de cette Blockchain.

Pourquoi ce succès ?

On peut expliquer le succès phénoménal de cette technologie par plusieurs facteurs :
• Son potentiel à faire baisser les coûts drastiquement : $20 Milliards de dollars de frais pourraient être économisés par les banques grâce à l’utilisation de cette technologie d’ici 2022. (Source: Banque Santander)
• Sa capacité à améliorer la qualité des services, en se passant des intermédiaires qui viennent altérer la qualité et la chaîne de valeur du service.

  • Sa rapidité à enregistrer et à valider les transactions, cela implique un gain précieux en terme de temps.
  • Sa capacité à exclure tout risque de fraude et de falsification grâce à son système décentralisé et sa technique Proof-of-Work.
  • Sa confidentialité et sa capacité à protéger nos données personnelles et notre vie privée, car grâce à la cryptographie, elle permet de crypter nos informations sur internet et ainsi nous protéger des piratages informatiques et des traçabilités malveillantes.

Nassim BELOUAR, co-fondateur de Blockchain AlgeriaPar Nassim BELOUAR, co-fondateur de Blockchain Algeria, développeur de projet Blockchain et blogueur : www.nassimbelouar.com

Beaugas Orain DJOYUM
Beaugas Orain DJOYUM
Beaugas Orain DJOYUM est un passionné des TIC, des Télécoms et du Numérique. Il est le Directeur de publication de Digital Business Africa, la plateforme web d'informations stratégiques sur les TIC, les Télécoms et le Numérique en Afrique. Journaliste diplômé de l'ESSTIC et consultant en e-Réputation, il dirige le cabinet ICT Media STRATEGIES. Un cabinet spécialisé en veille stratégique dans le secteur des TIC, des Télécoms et du Numérique, en e-Réputation, en communication digitale, en édition web & magazine et en production des contenus médiatiques spécialisés. Pour le contacter : [email protected]. Téléphone fixe : +237 243 25 64 36. Téléphone mobile : +237 674 61 01 68

3 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

SUIVEZ NOUS SUR VOS RÉSEAUX SOCIAUX

33,021FansJ'aime
6,840SuiveursSuivre
430AbonnésS'abonner

TELECHARGEZ NOTRE VERSION MAG

PARTENAIRE EVENT

Recevez gratuitement notre newsletter quotidienne

Votre adresse e-mail est en sécurité

Classement : Le TOP 15 des pays africains qui ont le plus développé les TIC en 2017, selon l’UIT

(TIC Mag) - La neuvième édition du rapport annuel de l'UIT intitulé « Mesurer la société de l’information 2017 » a été publiée aujourd’hui, 15 novembre 2017....

Cameroun : le Chinois Startimes propose son offre StarTimes Smart de 107 chaînes à partir de 5 000 F.Cfa 

- La société chinoise Startimes a officiellement lancé ses activités de distributeur TV au Cameroun le 07 janvier 2020 à Douala....

Cameroun: le groupe MTN annonce la fin de la mission d’Hendrik Kasteel, le DG actuel

- Le groupe MTN annonce la fin de mission de Hendrik Kasteel, le néerlandais nommé en Septembre 2018. « Le Directeur Général...

Cameroun – TNT : StartTimes veut offrir 480 chaines TV pour des abonnements entre 1 200 et 6 000 F Cfa

(TIC Mag) – En pleine discussion avec le gouvernement camerounais pour la commercialisation des offres de Télévision numérique terrestre (TNT), le géant chinois des...

NEWSLETTER WHATSAPP

SUIVEZ NOUS SUR TWITTER

#Cameroun: le #groupeMTN annonce la fin de la mission d’#HendrikKasteel, le DG actuel - https://mailchi.mp/ticmag/cameroun-le-groupe-mtn-annonce-la-fin-de-la-mission-dhendrik-kasteel-le-dg-actuel NL N° 1463 du 21 Jan 2020.

Le groupe panafricain de télécommunications Liquid Telecom va lancer le premier service de roaming 5G de gros en Afrique du Sud - https://www.digitalbusiness.africa/le-groupe-panafricain-de-telecommunications-liquid-telecom-va-lancer-le-premier-service-de-roaming-5g-de-gros-en-afrique-du-sud/

Cameroun: le groupe MTN annonce la fin de la mission d'Hendrik Kasteel, le DG actuel - https://www.digitalbusiness.africa/cameroun-le-groupe-mtn-annonce-la-fin-de-la-mission-dhendrik-kasteel-le-dg-actuel/

Voir plus...

Gabon : L’Agence nationale du numérique veut prémunir la population sur les risques de la cybercriminalité

- L’Agence nationale des infrastructures numériques et des fréquences (Aninf) a lancé, ce lundi 20 janvier 2020, une campagne de sensibilisation...

RD Congo: l’autorité de régulation convoque une réunion d’urgence au sujet des perturbations de la connexion Internet

- Ce lundi 21 janvier 2020, Odon Kasindi président par interim de l’autorité de régulation des télécommunications du Congo (ARTPC) a...

Dr Cissé KANE : “A travers le concours ECMAAA, nous suscitons l’innovation, la recherche et l’émulation”

- Le projet E-commerce Mobile Application African Award (ECMAAA) du réseau de la Société civile africaine des TIC (ACSIS) a été...

Serge Soglo [DG MTN Mobile Money Bénin]: “Avec plus de deux millions d’abonnés, nous sommes leaders des services de paiement mobile”.

- L’opérateur de téléphonie mobile MTN Bénin, son concurrent Moov Bénin et la Direction générale des impôts du Bénin ont procédé...

Nicolas YENOUSSI [DG des Impôts du Bénin] : “Désormais, 24h/24h , sept jours sur sept, l’usager peut payer sa TVM via un téléphone mobile”

- A la faveur du lancement du paiement de la Taxe sur véhicule à moteur (TVM) via téléphone mobile (à travers...

ICT Media STRATEGIES vous souhaite bonne et heureuse année 2020!

Toute l’équipe d'ICT Media STRATEGIES, votre cabinet d'e-Réputation et de veille stratégique dans le secteur des TIC, des Télécoms, et du Numérique...