Angola : le gouvernement souhaite intensifier la transformation numérique en 2020

[Digital Business Africa] – Le ministre angolais des Télécommunications et des Technologies de l’information (MTTI) José Carvalho da Rocha a tenu une réunion entre son ministère et les opérateurs de services de communications électroniques et services postaux, au cours de laquelle il a annoncé qu’« il y aura une révolution symbolique dans la manière dont les services sont fournis et dans la manière dont la télévision et la radio sont mises en œuvre avec la mise en œuvre de la TNT » (Télévision numérique terrestre), un projet de migration numérique qui est l’une des priorités MTTI pour les années à venir, nous rapporte le site porotalangop.

À l’heure actuelle, le secteur emploie plus de 7 000 employés directs et compte plus de 50 licences multiservices accordées, et  selon lui, au premier trimestre 2020, les services d’octroi de licences d’AINCOM seront disponibles sur le portail électronique des services publics (SEPE), un outil d’intégration pour la fourniture de services publics en ligne, qui a été créé dans le but de réaliser la modernisation administrative et identifier des solutions visant à réduire la bureaucratie dans l’accès aux services publics.

José Carvalho da Rocha a également déclaré que la zone postale devrait également être considérée par les hommes d’affaires du secteur comme un défi majeur. «Les entrepreneurs doivent regarder l’ensemble du pays. Nous voulons des LMS dans toutes les dimensions de notre territoire, de nos frontières et de nos villages », a-t-il déclaré.

Le régulateur des communications électroniques d’Inacom a ouvert la porte à des contacts permanents, à la médiation et à la conciliation chaque fois qu’il existe des préoccupations concernant le partage des infrastructures et d’autres problèmes des opérateurs. L’objectif est de créer les conditions du point de vue réglementaire, politique et des infrastructures, les opérateurs de l’industrie réfléchissant aux meilleurs prix et améliorant la qualité des services.

L’Angola compte actuellement trois sociétés fournissant des services de télécommunications, Unitel, avec une part de marché de 80%, Movicel, avec les 20% restants et Angola Telecom, dont la position est pratiquement insignifiante, avec une part de 45% attendue. Privatisé, le secteur des télécommunications est considéré par l’exécutif angolais comme un élément stratégique de la croissance du pays.

Gaëlle Massang

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Orange Digital Center et Coursera s’associent pour offrir des...

Orange Digital Center lance un programme gratuit de formations certifiantes de haut niveau en partenariat avec...
Marc-André Loko

Marc-André LOKO : “La souveraineté digitale passe par l’accélération...

Marc-André Loko: « Dans sa stratégie numérique, le Bénin est dans une logique de diversification des partenaires...
SpaceX arrête la commercialisation de Starlink au Sénégal

U.S.-Africa Business Summit : après une rencontre entre SpaceX...

– Lors du récent forum d’affaires États-Unis - Afrique (U.S.-Africa Business Summit) tenu à Dallas, au Texas, du...