Amende de Mtn au Nigéria : le gouvernement accusé de vouloir « payer ses factures » avec l’argent de MTN

(TIC Mag) – L’affaire de l’amende record de 3,9 milliards de dollars infligée à la filiale nigériane de l’opérateur MTN ne finit plus de susciter des remous. D’après des informations divulguées par le Sunday Times, le gouvernement nigérian se servirait de l’énorme taxe imposée à MTN pour compenser les effets de la chute du prix du baril de pétrole sur son économie. D’après le journal, c’est ce qui justifierait l’inflexibilité des autorités du pays sur la question.

Pour une source citée par le journal, si l’économie de ce pays exportateur de pétrole ne ressentait pas les effets néfastes engendrés par la chute des cours du brut sur le marché international, il y aurait eu de fortes chances que le régulateur se montre plus clément.

Pour rappel, en octobre 2015, la Commission nigériane des télécommunications avait décidé d’une amende record de 5,2 milliards de dollars à l’opérateur de téléphonie mobile MTN Nigéria parce qu’il n’a pas réussi à déconnecter tous les abonnés disposant de cartes SIM non enregistrées avant l’échéance fixée à la fin septembre. Après plusieurs négociations, le régulateur nigérian avait finalement ramené cette amende à 3,9 milliards de dollars.

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Beaugas de ICT Media

Cameroun : avec Media 4 Peace et l’UAR, ICT...

– Générer des images avec Meta.ai ; Utiliser Copilot ou Quillbot pour corriger, traduire et résumer les articles...

Côte d’Ivoire : Le Conseil de ministres adopte le...

Côte d’Ivoire : Le Conseil de ministres adopte le projet autorisant le traitement des données à caractère...

Economie numérique et environnement, l’Onu dénonce les méfaits d’une...

Economie numérique et environnement, l’Onu dénonce les méfaits d'une croissance rapide