Aïssatou Djiba Diallo : « Que les autorités locales soient sensibles ! »

La responsable des programmes de Microsoft en Afrique centrale et de l’Ouest apprécie la tablette tactile camerounaise à usage médical, Cardiopad.

Quel commentaire vous suggère le projet Cardiopad ?

Lorsque nous évoquons le cas du projet Cardiopad, le mot qui vient à mon esprit est « ténacité ». En effet, les acteurs de ce projet l’avaient initialement créé dans le cadre de notre concours Imagine Cup  (le plus grand concours ouvert aux étudiants à travers le monde et organisé par Microsoft). Malheureusement, pour des raisons diverses, les membres de l’équipe n’ont pas pu présenter leur projet lors de la finale Mondiale qui avait eu lieu en Juillet dernier à New-York.

Mais, cela ne les a pas empêché de continuer à y croire et c’est grâce à leur très forte volonté et leur courage qu’ils y sont finalement arrivés. Cela ne peut que susciter beaucoup d’admiration.

 

Que pourrait apporter cette tablette tactile Cardiopad à l’Afrique et au Monde ?

Le fait que cette tablette ait été créé par de jeunes Africains est une fierté, car ils participeront à changer la vision qu’a le monde du continent, en particulier dans le domaine des Nouvelles Technologies et de la santé. Grace à ce projet, nos jeunes talents ne seront plus perçus comme de simples utilisateurs consommateurs, mais comme des créateurs de solutions technologiques  indispensables en Afrique en particulier et dans le monde entier en général. En effet la fréquence actuelle des accidents cardiovasculaires  est une problématique majeure pour notre société qui nécessite d’être prise au sérieux pour sauver de nombreuses vies à travers la planète.

Que suggérez-vous pour que ce projet réussisse véritablement ?

Pour moi, ce projet est déjà une réussite étant donné que la tablette Cardiopad est passée d’une fiction à la réalité. Il est vrai cependant qu’il faut qu’elle soit également une réussite commerciale pour encourager d’autres jeunes Africains à aller dans le même sens. Pour cela, nous espérons que les autorités locales, les organismes de santé, les Ong et les organismes internationaux seront sensibles à cette cause et qu’ils prendront conscience de l’importance de ce projet pour les jeunes, pour le Cameroun, pour l’Afrique et pour le Monde. Au niveau de Microsoft, nous encourageons des jeunes comme ceux de l’équipe du Cardiopad à soumettre leurs projets dans le cadre des concours comme Imagine Cup ou « Innovation Prize for Africa ».

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Valentin Mbozo’o : « L’outil de gestion des réclamations du Gimac...

– Aujourd’hui, 77 % des flux du GIMAC sont mobiles. La carte bancaire représente 8 % de...
Marc-André Loko

Marc-André LOKO : “La souveraineté digitale passe par l’accélération...

Marc-André Loko: « Dans sa stratégie numérique, le Bénin est dans une logique de diversification des partenaires...

Timothy Ashong, DG Rascom : « Le marché africain...

Timothy Ashong, DG Rascom : « Le marché africain est pour les fournisseurs de services africains, pas...