Afriland First Bank lance une nouvelle version de son site web et de son application bancaire Sara

[DIGITAL Business Africa] – La banque camerounaise Afriland First Bank fait peau neuve sur le web et sur les plateformes numériques. L’établissement bancaire dirigé par Célestin Guela Simo a lancé ce mois de mars 2023 la nouvelle version de son site internet et la nouvelle version de son application bancaire Sara.

En plus de ces innovations liées au numérique, la banque leader au Cameroun renforce ses fonds propres à travers une méthode innovante de financement : l’émission de titres négociables d’une valeur de 20 milliards FCFA. Une méthode inédite et fructueuse sur le marché de la BEAC, d’après la banque.

Un nouveau site web

Le nom de domaine du nouveau site web reste le même : www.afrilandfirstbank.com. Toutefois, l’internaute qui le visite trouve du neuf. Sur fond de motifs référentiels africains tel que l’araignée, un graphisme sobre dominé par une nuance claire de gris, les pages du site se déclinent dans une logique semi-flat design.

Ce qui captive de prime abord, c’est la variété des sliders. Ces derniers changent en fonction de la cible. Il y en quatre et chacun correspond à une cible de la clientèle : particuliers, entreprises, institutions et étudiants.Afriland First Bank lance la nouvelle version de son nouveau site web et de son application bancaire Sara

Si l’ergonomie du site séduit, son contenu, lui, émerveille. La première innovation porte sur les outils ‘‘Call To Action’’. Une trouvaille du webmarketing cliquable qui permet aux utilisateurs d’effectuer plusieurs actions en lien direct avec les opérations bancaires.

Par exemple, l’utilisateur peut initier, sur le site, la procédure d’ouverture du compte bancaire. Pour chacune des catégories du site, un ‘‘Call To Action’’ recense l’ensemble des opérations accessibles à l’utilisateur, à l’exemple du formulaire de demande d’ouverture de compte ou encore de la souscription à Sara, l’application de banque en ligne d’Afriland First Bank.

Grâce à ces outils, le client peut convertir les devises et lire des actualités boursières de la bourse régionale des valeurs ; il peut aussi initier sa demande de crédit et se rendre en agence pour dénouer l’opération.

L’utilisateur est également marqué par l’intérêt que la First Bank accorde à l’éducation financière. Le site offre de nombreux contenus à l’attention des jeunes, avec l’objectif d’améliorer la capacité de cette cible à faire des choix « éclairés » sur l’utilisation et la gestion de leur argent.

Avec cette option, Afriland First Bank fait figure de pionnière sur la place bancaire camerounaise. La banque se démarque des autres en offrant aux Camerounais une série de contenus visant à outiller les internautes sur la bonne gestion de leur argent.

Une nouvelle version de Sara

Autre innovation, la restructuration de l’application digitale Sara. Plus qu’une simple mise à jour, la First Bank a procédé à un re-toilettage complet de son application, avec à la clé un renfoncement de l’expérience client. La première innovation tient dans la fusion des deux plateformes de l’application (Sara Banking et Sara Money).Afriland First Bank lance la nouvelle version de son nouveau site web et de son application bancaire Sara

Sur une seule plateforme désormais, l’utilisateur a accès à l’ensemble des produits et services Sara. Un camembert l’informe d’ailleurs en temps réel sur sa trésorerie. La nouvelle application séduit par sa robustesse, son ergonomie relookée et son efficacité.

Afriland First Bank lance la nouvelle version de son nouveau site web et de son application bancaire Sara

Le One Time Password (OTP, code généré pour une transaction unique) est non seulement plus rapide, mais il peut désormais être envoyé à l’utilisateur via son adresse e-mail. Jusqu’ici, ce code était généré uniquement par message sur le numéro de téléphone de l’utilisateur. Conséquence : il était impossible d’effectuer une opération Sara hors du Cameroun. Ce verrou est désormais levé, au grand bonheur des utilisateurs.Afriland First Bank lance la nouvelle version de son nouveau site web et de son application bancaire Sara

Titres de créances négociables

Toujours au titre d’innovation chez Afriland First Bank, ce mois de mars 2023 a consacré la toute première émission de titres de créances négociables (TCN) sur le marché des titres de la BEAC.

Entre le 15 mars et le 28 mars, la First Bank a sollicité et obtenu des investisseurs un financement de 20 milliards FCFA. Contrairement aux bons et obligations du Trésor assimilables émis uniquement par les États pour contracter des emprunts de court, moyen et long termes sur ce marché, les TCN peuvent y être émis à la fois par les entreprises et les États en quête de financements.

L’opération inaugurale a porté sur les bons à moyen terme négociables à sept ans de maturité. Cet emprunt qui servira à renforcer les fonds propres du leader du marché bancaire est rémunéré à un taux d’intérêt de 6,5%.

D’après Afriland First Bank, le succès de cette opération témoigne de la qualité de la signature de la First Bank auprès des investisseurs.

Par Digital Business Africa

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Tchad : Grande concertation pour la mise en œuvre...

Tchad : Grande concertation pour la mise en œuvre du projet d'installation des émetteurs d'ondes courtes 
La RCA recrute un cabinet pour renforcer les capacités de l'Arcep, le régulateur des communications électroniques

La CEDEAO recrute un consultant pour la conception d’un...

- Dans son budget de l’exercice 2024, la Commission de la CEDEAO a prévu des fonds...

Cameroun : L’Antic dément un communiqué relatif à la...

Cameroun : L’Antic dément un communiqué relatif à la nouvelle CNI et rappelle les dispositions légales en...