21 C
Yaounde
jeudi, 19 septembre 2019 10:40
Acceuil AFRIQUE DE L’OUEST Côte d’Ivoire A Abidjan, la conférence eLearning Africa va explorer les nouvelles technologies dans...

A Abidjan, la conférence eLearning Africa va explorer les nouvelles technologies dans le secteur de l’éducation

[Digital Business Africa] – La conférence eLearning Africa se tiendra du 23 au 25 octobre à Abidjan en Côte d’Ivoire. Réunissant des experts internationaux en matière d’éducation et de technologies, des ministres, des entrepreneurs et des investisseurs, la conférence eLearning Africa offrira l’occasion de discuter d’opportunités pour doper le secteur éducatif africain en pleine croissance. 

Au cœur des ambitions de l’Union africaine pour un « continent transformé » d’ici à 2063, cette problématique sera débattue pendant 3 jours de présentations, d’ateliers, de séminaires et de rencontres ministérielles. D’importantes organisations internationales, telles que l’UNESCO, la Commission européenne, la Banque mondiale, la GIZ et l’Union africaine, figurent au rang de prestigieux participants à la conférence.

« Ce qui se passera en Côte d’Ivoire est probablement d’une plus grande importance pour l’avenir de l’Afrique que le sommet de Sotchi », affirme Charles Senkondo, Secrétaire général de l’Association de centres africains d’apprentissage pour le développement basée en Tanzanie. Pour lui, « l’éducation transformera l’Afrique et grâce aux nouvelles technologies, tout le continent et tous les secteurs tirent profit des avantages de l’éducation et de la formation. Nous voyons déjà à quel point les secteurs traditionnels, tels que l’agriculture, connaissent une transformation. Les possibilités actuelles sont énormes. »

elearning-africa

eLearning Africa en est à sa quatorzième édition

Conférence annuelle panafricaine consacrée à l’étude du potentiel des TIC pour le rayonnement des opportunités éducatives, eLearning Africa en est à sa quatorzième édition. Depuis sa première édition à Addis Abeba en 2005, la conférence se tient chaque année dans une capitale africaine différente. Elle a favorisé une croissance massive de l’offre d’apprentissage assisté par les technologies et joue désormais un rôle majeur dans l’enseignement, la formation, la recherche et le développement des écoles, instituts de formation, universités, entreprises et organisations à travers l’Afrique. En outre, la conférence a permis à des millions d’Africains d’élargir leurs horizons et de tirer parti des possibilités infinies qu’offrent les nouvelles technologies pour étudier et acquérir de nouvelles compétences et qualifications.

Selon M. Senkondo, « l’apprentissage assisté par les technologies est probablement le plus important facteur de développement de l’Afrique sur cette dernière décennie ». « Il a favorisé la croissance économique et l’on ne saurait sous-estimer son importance. Son apport est inestimable pour les compétences, l’entrepreneuriat, l’innovation et le développement de pratiques efficaces dans divers secteurs. Il a véritablement permis de moderniser l’Afrique et d’attirer l’attention du monde sur les formidables opportunités offertes par divers pays africains. Cette tendance devrait continuer. L’Afrique apprend rapidement et nous devons continuer à mettre à profit nos réussites. En définitive, c’est l’éducation qui transformera l’Afrique », poursuit-il.

Rebecca Stromeyer, fondatrice de la conférence, n’a aucun doute sur l’importance d’eLearning Africa. « Lorsque j’ai mis au point eLearning Africa avec l’appui du gouvernement éthiopien et d’autres bailleurs de fonds visionnaires, affirme-t-elle, j’ai vu le potentiel d’associer les technologies à l’éducation en vue de transformer l’Afrique. À présent, après tant de réalisations, je suis sans cesse impressionnée par la vitesse à laquelle se présentent de nouvelles possibilités de changement véritable et durable. J’ai pu constater que eLearning a aidé des millions de femmes à accéder à l’éducation, amélioré l’agriculture, favorisé la lutte contre la maladie et contribué à garantir une meilleure santé ».

« Capacité d’apprentissage et employabilité »

E-education

Rebecca Stromeyer a la ferme conviction que ces réalisations de la décennie passée constituent le début d’une incroyable transformation. Pour elle, de formidables perspectives sont à envisager et l’Afrique sera un continent transformé en 2025 comme l’indique l’Union Africaine. « L’essentiel de cette transformation sera dû à l’expansion de l’éducation et de la formation », soutient-elle.

La conférence eLearning Africa se tiendra cette année sous le thème « Capacité d’apprentissage et employabilité », que les organisateurs décrivent comme « les clés de l’avenir » et « les attributs essentiels dont les Africains auront besoin pour faire face à l’économie mondiale de demain en mutation rapide. »

La conférence examinera les moyens pour les jeunes Africains d’apprendre, de s’adapter et de croître dans l’environnement du futur, axé sur la technologie et en mutation rapide. Un accent particulier sera mis sur les moyens d’acquérir des compétences modernes que les employeurs exigeront et sur l’apport des technologies de communication.

Le programme de la conférence prévoit des ateliers préalables axés sur les compétences entrepreneuriales, les nouvelles technologies, les dernières tendances en matière de formation en ligne et l’usage de méthodologies de pensée design. Une articulation spéciale de la conférence sera dédiée à la thématique « jeunesse et numérisation » et une autre portera sur les moyens d’autonomiser les enseignants grâce au développement professionnel continu et à une meilleure initiation au numérique. De plus, pour la première fois, un volet sera dédié aux producteurs et agriculteurs africains, dont plusieurs femmes. Il s’agira d’y étudier l’apport des technologies de communication à l’amélioration du rendement et de la productivité dans cet important secteur de l’économie africaine.

Un « Débat eLearning Africa »

e-learning

Des sessions spéciales porteront sur divers sujets essentiels, notamment l’alphabétisation, le développement de l’entrepreneuriat, l’enseignement supérieur, l’éducation sans frontières et les nouvelles ressources numériques d’apprentissage destinées aux professionnels de la santé.

La conférence prévoit également des « usines du savoir » qui permettront aux participants d’interagir lors de diverses activités pratiques et d’apprendre de nouvelles stratégies. Il y aura aussi un « MoodleMoot » avec le fondateur de MoodleMartin Dougiamas, et une discussion animée lors du « Débat eLearning Africa ».

Probablement très controversée, la trame du débat de cette année se décline comme suit « Cette chambre estime que les gouvernements n’arrivent pas à doter les jeunes des compétences nécessaires pour préparer l’avenir. »

Principal événement consacré aux TIC appliquées à l’enseignement

eLearning Africa se positionne comme le principal événement consacré aux TIC appliquées à l’enseignement, à la formation et au développement des compétences en Afrique. La conférence rassemble des politiques de haut niveau, des décideurs et des professionnels de l’éducation, de l’entreprise et du gouvernement.

En 13 ans, eLearning Africa a accueilli 17278 participants provenant d’une centaine de pays, dont plus de 85 % du continent africain. Plus de 3300 orateurs se sont exprimés sur pratiquement tous les aspects des technologies appliquées à l’apprentissage et au développement des compétences. « En exposant les tous derniers produits, idées et solutions issus du monde entier, la conférence et l’exposition associée offrent des possibilités remarquables d’échange et de contact ainsi qu’un endroit unique d’observation du marché des technologies de l’éducation en Afrique », estiment les organisateurs. 

Par Digital Business Africa

Beaugas Orain DJOYUM
Beaugas Orain DJOYUM
Beaugas Orain DJOYUM est un passionné des TIC, des Télécoms et du Numérique. Il est le Directeur de publication de Digital Business Africa, la plateforme web d'informations stratégiques sur les TIC, les Télécoms et le Numérique en Afrique. Journaliste diplômé de l'ESSTIC et consultant en e-Réputation, il dirige le cabinet ICT Media STRATEGIES. Un cabinet spécialisé en veille stratégique dans le secteur des TIC, des Télécoms et du Numérique, en e-Réputation, en communication digitale, en édition web & magazine et en production des contenus médiatiques spécialisés. Pour le contacter : [email protected]. Téléphone fixe : +237 243 25 64 36. Téléphone mobile : +237 674 61 01 68

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

SUIVEZ NOUS SUR VOS RÉSEAUX SOCIAUX

33,047FansLike
6,300FollowersFollow
329SubscribersSubscribe

TELECHARGEZ NOTRE VERSION MAG

Recevez gratuitement notre newsletter quotidienne

Votre adresse e-mail est en sécurité

Vera Songwe [CEA] sélectionne le Congo Brazza pour le lancement d’une phase de tests de la 5G

- C’est dans une correspondance datée du 13 août 2019 que la secrétaire exécutive de la Commission économique des Nations Unies...

Régulation : Comment faire face aux grands acteurs télécoms ? Les stratégies de Sébastien Soriano dans Digital Business Africa N°004

- Aujourd’hui, le constat est là. Dans plusieurs pays, la sanction des opérateurs télécoms pour mauvaise qualité de service n’apporte pas toujours la...

Comment surveiller les transactions mobiles financières, Digital Business Africa N°004 présente quelques pistes avec James G. Claude de GVG

- Le numéro 004 de la version Mag de Digital Business Africa est disponible dans vos kiosques numériques. A la Une...

Tchad : L’UA et la CEA priment trois acteurs du développement de l’Internet en Afrique

- C’est l’une des annonces phares du Forum africain sur la gouvernance de l'Internet qui s’est terminé le 12 septembre 2019...

NEWSLETTER WHATSAPP

SUIVEZ NOUS SUR TWITTER

Côte d'Ivoire : Dr GUIBESSONGUI N’Datien prend officiellement ses fonctions de nouveau Directeur de Cabinet du ministère du numérique - https://t.co/cGXHetQXlj

Kenya : Safaricom distribue plus de 720 millions de dollars de dividende à ses actionnaires - https://t.co/mNiINPTC0J

Télécommunications : La SADC veut supprimer le roaming entre ses membres avant la fin 2019 - https://t.co/cDYnVycgTx

Voir plus...

Cameroun : Un site web pour des infos pratiques sur le « grand dialogue national » convoqué par Paul Biya

– Dans un message spécial adressé à ses compatriotes le 10 septembre 2019, le président de la République du Cameroun, Paul...

ITU Telecom World Awards : La ministre ghanéenne des Communications récompensée

- Au Ghana, c’est une récompense qui vient reconnaitre l’effort de plusieurs années dans la promotion de meilleures télécommunications en Afrique....

Régulation : Comment faire face aux grands acteurs télécoms ? Les stratégies de Sébastien Soriano dans Digital Business Africa N°004

- Aujourd’hui, le constat est là. Dans plusieurs pays, la sanction des opérateurs télécoms pour mauvaise qualité de service n’apporte pas toujours la...

Comment surveiller les transactions mobiles financières, Digital Business Africa N°004 présente quelques pistes avec James G. Claude de GVG

- Le numéro 004 de la version Mag de Digital Business Africa est disponible dans vos kiosques numériques. A la Une...

La République de Guinée et l’ARPT vont intenter un recours en annulation de la sentence arbitrale en faveur de GVG

L’autorité de Régulation des Postes et Télécommunications a signé un contrat avec le groupe GVG, en mai 2009, dans des conditions très...

RD Congo : Proche de FATSHI, Augustin Kibassa Maliba est le nouveau ministre des Postes et Télécoms

- Le tout premier gouvernement de Félix Antoine Tshisekedi (FATSHI) est connu sept mois après son investiture. Le Premier ministre, Sylvestre...