Stéphane Richard au Cameroun pour une prise de participation dans Camtel ? : « Non ! Ce n’est pas le cas », répond le PDG d’Orange

[Digital Business Africa] – En visite au Cameroun du 14 au 15 octobre 2021, Stéphane Richard, le PDG d’Orange Cameroun a confié à Digital Business Africa qu’il n’est pas au Cameroun pour la négociation d’une prise de participation dans Camtel, l’opérateur historique camerounais, comme l’ont évoqué certains médias spécialisés à l’instar d’EcoMatin.

Interrogé à ce sujet ce 14 octobre 2021 par Digital Business Africa au sortir de sa visite d’Ongola FabLab qu’abrite l’Agence universitaire de la francophonie de Yaoundé, celui-ci a répondu par la négative. « Non ce n’est pas le cas », a-t-il laconiquement répondu en secouant le doigt en guise de négation lorsque Digital Business Africa lui pose la question : « Certains indiquent que vous êtes au Cameroun pour négocier une prise de participation dans Camtel. Est-ce le cas ? »

Le PDG d’Orange Cameroun reconnaît tout de même que « le Cameroun est un pays important pour Orange » et qu’il rencontrera les autorités publiques du pays ce jour afin de discuter des problématiques propres à Orange Cameroun.

Stéphane Richard au Cameroun pour une prise de participation dans Camtel ? : « Non ! Ce n’est pas le cas », répond le PDG d’Orange

Le capital de Camtel ouvert aux investisseurs privés

En effet, Le président de la République du Cameroun, Paul Biya, avait signé le 28 mai 2019, un décret portant modification des statuts de la Cameroon Tecommunications (Camtel). Principal changement dans ce texte, la possibilité pour les opérateurs privés d’entrer dans le capital de Camtel.

D’après l’article 2 du décret N°2019/263 du 28 mai 2019 portant réorganisation de la société Camtel, CAMTEL a pour actionnaire unique l’Etat du Cameroun. Mais, l’alinéa 2 et 3 de cet article précise que l’actionnariat de CAMTEL peut être ouvert à d’autres entités publiques ou privées  et que les statuts de CAMTEL prévoient les modalités de participation au capital social.

En plus, contrairement à ce qui était prévu dans les statuts abrogés de Camtel de 1998, l’article 6 de ce nouveau décret stipule que la gestion de CAMTEL est désormais assurée par trois organes au lieu de deux comme par le passé : une Assemblée générale, un Conseil  d’administration et d’une Direction générale.

CAMTEL, comme par le passé, reste sous la tutelle technique du Ministère en charge des Télécommunications et  sous la tutelle financière du Ministère en charge des Finances. En liaison avec le Conseil d’administration, elles concourent au suivi de la performance de CAMTEL.

La tutelle technique s’assure de la conformité des résolutions du Conseil d’Administration aux lois et règlements en vigueur, ainsi qu’aux orientations des politiques sectorielles.

La tutelle financière, elle, s’assure de la régularité des résolutions du Conseil d’administration à incidence financière, de la soutenabilité des engagements financiers et de la cohérence générale des plans de performance de CAMTEL

Les attributions de Camtel

Le décret N°2019/263 du 28 mai 2019 portant réorganisation de la société Camtel précise que CAMTEL a pour objet de posséder, d’opérer et de fournir des infrastructures et des services de communications électroniques dans le cadre des titres à elle octroyés à cet effet par les autorités compétentes .

CAMTEL va donc assurer l’étude, l’installation, l’exploitation et l’entretien de tout système nécessaire à la fourniture des services de communications électroniques sur l’ensemble du territoire national, ainsi qu’à la connexion des réseaux locaux ou nationaux aux réseaux étrangers.

La société va également assurer la réalisation des opérations commerciales, industrielles, mobilières, immobilières et financières se rattachant directement ou indirectement aux services ci-dessus ou de nature à favoriser leur développement.

Camtel : L’urgence de rattraper le retard accusé

A ce titre, la société Camtel est chargée, de fournir tout service public de communications électroniques au niveau national et international ; de mettre en place les infrastructures et les équipements de communications électroniques nationales et internationales ; d’installer, d’exploiter et d’entretenir des réseaux de communications électroniques pour l’acheminement du trafic national et international ; de gérer et d’exploiter à des buts commerciaux les réseaux et services de communications électroniques ; de participer à tout système global de communications électroniques ; d’acquérir et d’exploiter toute concession, droits et privilèges relatifs à l’exploitation des réseaux et services de communications électroniques ; de participer aux négociations et à la conclusion des accords avec tout organisme en vue de favoriser le développement des communications électroniques  ou encore de de prendre des participations dans des sociétés de communications électroniques nationales ou étrangères.

Des services qui font de l’entreprise étatique une opportunité pour de nombreux acteurs privés. Mais, pour le moment, aucun opérateur télécoms en service au Cameroun n’a publiquement manifesté son intérêt à prendre une participation dans Camtel.

Les raisons de la visite de Stéphane Richard

Stéphane Richard au Cameroun pour une prise de participation dans Camtel ? : « Non ! Ce n’est pas le cas », répond le PDG d’Orange

Sur les raisons de sa visite au Cameroun, Stéphane Richard qui indique n’être plus venu au Cameroun depuis dix ans, précise qu’il est cette fois-ci à Yaoundé pour « faire le point sur nos activités avec l’ensemble de nos équipes ici au Cameroun. Il est également prévu la rencontre des autorités publiques du pays dans la journée. L’on discutera sur la situation du secteur et sur les problématiques propres à Orange. »

Stéphane Richard indique que cette visite est également un moment d’encouragement et de félicitations des employés d’Orange Cameroun : « C’est aussi l’occasion pour moi de saluer les salariés d’Orange Cameroun qui sortent d’une période difficile comme tout le monde avec cette pandémie. Ils ont montré une mobilisation et une résilience ces derniers mois. C’est aussi l’occasion pour le groupe Orange de marquer son engagement, à travers sa Fondation. Nous avons avec la Fondation quelques programmes comme le FabLab de Yaoundé et demain j’inaugurerai l’Orange Digital Center qui est un programme qui nous tient beaucoup dans le groupe. C’est un peu le symbole de l’engagement sociétal d’Orange et son combat pour l’inclusion numérique. Aussi, dans les Digital Centers, nous faisons la détection, l’accompagnement et l’appui des jeunes startup. Nous faisons tout cela. C’est un programme assez complet. »

Stéphane Richard dans cette visite en terre camerounaise est accompagné d’une forte délégation du groupe. L’on y retrouve entre autres le Sénégalais Alioune Ndiaye, le PDG d’Orange Afrique et Moyen-Orient ; la Camerounaise Elizabeth Tchoungui, la Directrice exécutive RSE, Diversité et Solidarité d’Orange et présidente déléguée de la Fondation Orange ; la Camerounaise Elizabeth Medou Badang, ancienne DG d’Orange Cameroun et actuelle directrice Zone et porte-parole d’Orange Middle East and Africa et bien entendu le Béninois Patrick Benon, nouveau Directeur Général d’Orange Cameroun.

Tous participeront à l’inauguration officielle d’Orange Digital Center de Douala demain 15 octobre 2021 en présence du Premier ministre, chef du gouvernement, Chief Joseph Dion Ngute.

Par Beaugas Orain DJOYUM

Lire aussi :

L’Orange Digital Center Côte d’Ivoire officiellement lancé à Abidjan en partenariat avec la GIZ et Amazon Web Services

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Cameroun/Patnuc : 40 millions de FCFA pour le meilleur...

Cameroun/Patnuc : 40 millions de FCFA pour le meilleur projet du concours Agritech Innovation Challenge

Tchad : L’Arcep et Airtel renouvellent leur licence de...

Tchad : L’Arcep et Airtel renouvellent leur licence de fonctionnement, le 1er point d’échange internet en téléchargement

Compétition : AGL avec Yiri lance un appel à...

Compétition : AGL en collaboration avec Yiri lance un appel à candidatures pour le programme Accelerate...