Sénégal : Le ministre des finances proscrit les plateformes de crédit en ligne « Ouest Crédit » et « SénéPrêt »

[DIGITAL Business Africa] – La réponse du gouvernement ne s’est pas fait attendre. Quelque deux semaines après que la sonnette d’alarme a été tirée par les victimes des supposées applications de crédits en ligne, le ministre des finances et du budget, Mamadou Moustapha Bâ, a signé, ce 10 janvier 2024, une note indiquant que les structures dénommées « Ouest Crédit » et « SénéPrêt » sont proscrites au Sénégal.

Ce sont deux applications téléchargeables sur « Play store » et « Apple store » qui proposent « illégalement », des opérations de collecte d’épargne et d’octroi de crédit.

« En conséquence, il est requis des populations de cesser toutes activités avec les institutions précitées et, le cas échéant, de se rapprocher de la Direction générale du Secteur financier dont les contacts sont indiqués ci-dessous:
Adresse /Téléphone /Email
-Direction générale du Secteur financier
104 rue Carnot/ 33 826 52 13/ [email protected]
-Direction de la Réglementation et de la supervision des Systèmes financiers décentralisés Colobane, Rocade Fan Bel Air /33 824 08 83 / 86 [email protected] », indique le site officiel du ministère des Finances et du Budget https://wwwfinances.gouv.sn

Ouest Crédit, Senprêt mènent les mêmes activités que Top Emprunt et Ecoprêt. Des applications qui proposent des crédits aux internautes via les réseaux sociaux. Certaines victimes, sous anonymat, ont confié que « le taux d’intérêt est très élevé. L’une d’elle racontait :

« J’ai emprunté du crédit et comme je ne travaille pas, c’était difficile pour moi de solder cette dette…Ils sont entrain de briser mon ménage car je ne peux pas payer et je suis devenue accro à ces crédits ».
Une autre victime maîtrise relativement le mode opératoire:

« Première étape, c’est 7 000, la deuxième 9 000 F Cfa et la troisième est 11 000 F Cfa. Tu y rajoutes plus 5 000 F Cfa. Si tu dépasses six jours, tu dois ajouter chaque jour, 600 F cfa. Je pense que c’est trop pour un crédit. Les gens en souffrent et si tu n’es pas en mesure de payer, on t‘oblige un prolongement de 4 700 F Cfa ce jour-là pour prolonger la dette d’une semaine. Si tu dois payer 10 500 F cfa, on rembourse chaque semaine et les 4 700 FCFA ne comptent pas. Il y a quelqu’un qui a fait quatre remboursements car il leur devait juste 13 000 FCFA qu’il ne pouvait pas payer intégralement. Il faut faire quatre prêts pour bénéficier de 30 000 F CFA de crédit. Il y a un surplus de 4 500 F CFA ou 5 000 FCFA. Certains veulent atteindre les 30 000 FCFA mais il faut 5 prêts successifs », confie la victime.

Des témoignages qui démontrent que l’utilisation des services financiers numériques en général, y compris l’emprunt, requiert  un certain niveau de connaissances financières.

Par Jean Materne Zambo

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

MWS 2024 : Le ministre des PTNTIC réunit tous...

MWS 2024 : Le ministre des PTNTIC réunit tous les acteurs du numérique de RDC pour trouver...

Afrique de l’Ouest : La B.M octroie 20 millions...

Afrique de l’Ouest : La B.M octroie 20 millions $ à Smart Africa au profit de l’intégration...
Yaoundé, capitale de l’intelligence artificielle du 04 au 06 mars 2024 avec le sommet UAR

Yaoundé, capitale de l’intelligence artificielle du 04 au 06...

– Le Cameroun accueille le sommet le sommet de l'Union Africaine de Radiodiffusion (UAR) et de...

Sur votre mobile

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités.

Chaine WhatsApp de Digital Business Africa