Sénégal : l’ARTP convoque des opérateurs pour trouver des solutions à la mauvaise qualité du réseau

[Digital Business Africa] – L’autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes  ( ARTP) a convoqué ce vendredi 17 janvier 2020 à son siège à Dakar, les directeurs généraux des trois opérateurs  à savoir Orange, Free et Expresso pour trouver des solutions durables à la mauvaise qualité du réseau, nous informe socialnetlink.

Après avoir effectué des visites de terrain dans les régions comme Thiès, Kédougou, Tambacounda et Matam, où la qualité du réseau est plus mauvaise en raison de plusieurs facteurs, le siège de l’Autorité  a été une tribune pour aborder certaines questions soulevées lors des derniers CRD. Pour le Directeur Général de l’ARTP, il s’agit d’une importante rencontre visant à mettre en place les premiers jalons d’un partenariat fructueux entre l’Autorité et les Opérateurs.

« Nous avions convié l’ensemble des  Directeurs Généraux  du secteur que nous régulons suite aux CRD que nous avions tenus dans les régions de Thiès, Matam, Kedougou et Tamba. Durant  ses rencontres, nous avons reçu le ressenti des populations sur la qualité du réseau et sur un  certain nombre de problèmes du secteur. A la suite de ces CRD, il fallait faire un point avec les Directeurs Généraux pour voir comment adresser les problèmes qui ont été remontés par les populations » a déclaré Abdoul Ly lors d’un point de presse avec les journalistes invités.

Les opérateurs  de téléphonie ont reçu un “ultimatum” d’une durée d’un mois pour faire des propositions pouvant aboutir à des solutions durables et juguler les préoccupations soulevées par le régulateur, entre autre des problématiques liés à la couverture et à la qualité du réseau : « Au terme de cette première rencontre , nous avons demandé à l’ensemble des opérateurs  du secteur, un plan d’action pour voir avec eux comment  nous allons juguler ensemble les problèmes de qualité » déclare monsieur Abdoul LY.

L’ARTP invite également les opérateurs  à faire des investissements conséquents en adéquation avec les conventions et concessions et les cahiers de charges. Mais, surtout déployer des infrastructures avec le soutien des administrations territoriales et les mairies qui doivent mettre à leur disposition des terrains pour abriter les installations réseaux et surtout persister sur le paiement des redevances domaniales pour les opérateurs.

Gaëlle Massang

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Tchad : L’Arcep et Airtel renouvellent leur licence de...

Tchad : L’Arcep et Airtel renouvellent leur licence de fonctionnement, le 1er point d’échange internet en téléchargement

Compétition : AGL avec Yiri lance un appel à...

Compétition : AGL en collaboration avec Yiri lance un appel à candidatures pour le programme Accelerate...

Numérique : La Libye détrône le Maroc au classement...

Numérique : La Libye détrône le Maroc au classement 2024 de l’Indice de développement des TIC