22 C
Yaounde
mercredi, 18 septembre 2019 01:04
Acceuil INNOVATION Compétition Samsung ou Apple : qui sera le grand gagnant du bannissement de...

Samsung ou Apple : qui sera le grand gagnant du bannissement de Huawei ?

[Digital Business Africa] –  Qui seront les gagnants et les perdants de la mise au ban de Huawei ?  Privé des composants américains, mais aussi des logiciels de Google pour ses futurs smartphones, le géant chinois va forcément en souffrir à l’international et il ne sera pas le seul. A l’inverse, d’autres acteurs pourraient tirer des bénéfices de cette situation. 

Avant cette affaire, malgré une érosion de sa position, Samsung dominait déjà le marché du smartphone. Lors du premier trimestre 2019, il a totalisé 23% de parts de marché et écoulé 72 millions de smartphones.
Dans le même temps, Huawei s’est arrogé 19% de parts de marché et a vendu 60 millions de smartphones. Certes, l’écart est encore conséquent, mais il tend à se réduire de trimestre en trimestre. Au point que Huawei prévoyait de dépasser Samsung dès l’année prochaine grâce aux smartphones pliables. Le Mate X dévoilé au MWC Barcelona (ex-Mobile World Congress) avait d’ailleurs presque réussi à éclipser le Galaxy Fold.

Cette affaire avec Google permet à Samsung d’éliminer un rival gênant jouant sur le même créneau que lui, capable d’écouler des quantités industrielles d’appareils Android et de proposer une très large gamme de modèles allant du haut de gamme hyper performant et innovant de la marque Huawei comme le P30 Pro, aux avantageux milieu de gamme de Honor.


Samsung se retrouve donc désormais seul en tête. Et contrairement aux autres concurrents chinois qui entrent dans un climat d’incertitude, il peut continuer à bénéficier sereinement de l’écosystème d’Android. Il ne risque pas d’en être exclu : la Corée reste un fidèle allié des Etats-Unis. Cela tombe à pic, alors que le marché subit un ralentissement affectant notamment Samsung et que la concurrence se fait plus rude entre les différents acteurs.

La marque américaine Apple souffre elle aussi de la baisse des ventes de smartphones dans le monde. Si la chute de son chiffre d’affaires reste maîtrisée, il n’en est pas de même pour la vente de ses smartphones qui fait grise mine. Au point qu’elle s’est trouvée reléguée à la troisième place des constructeurs mondiaux de smartphones. L’affaiblissement de Huawei représente une opportunité de rebondir. Mais cela ne changera rien sur le sol américain puisque Huawei y était déjà absent.

Huawei ne devrait pas voir de différence en Chine, puisqu’il y vend déjà des smartphones Android sans les applications de Google. Mais à l’international, c’est une autre histoire. Son bannissement du Play Store va forcément décourager les consommateurs occidentaux d’acheter des smartphones des marques Huawei et Honor dans les mois qui viennent.

Quant à Xiaomi, qui a fait une belle percée en Europe en cassant les prix à tout va, il pourra peut-être lui aussi profiter du recul de Huawei. Tout comme Oppo. Mais les deux constructeurs vont désormais vivre dans l’incertitude et la peur de se voir réserver un jour le même sort que celui de Huawei par les Américains.

N’oublions pas le cas de Google qui s’est vu contraint de rompre ses relations commerciales avec Huawei. Il va perdre des royalties concernant l’exploitation de ses logiciels mais pas seulement. Les données de nombreux utilisateurs vont lui échapper, alors que son système d’exploitation mobile Android est majoritaire dans le monde.


Enfin, cette décision devrait avoir pour conséquence la fragmentation du système d’exploitation mobile Android, rendant plus difficile le travail des développeurs et remettant en cause la sécurité et la qualité d’expérience des utilisateurs. Ajoutons qu’en termes d’image c’est désastreux puisque Google a obéi aux ordres de Trump. Difficile pour un constructeur étranger à l’avenir de faire confiance à  l’écosystème d’Android si ce dernier est susceptible de subir les aléas de la politique américaine. Google ne fait désormais plus figure de partenaire fiable. Reste maintenant à savoir si cette situation va durer et si les Américains sont prêts à négocier pour adoucir le sort de Huawei en échange de contre-parties.

Par Gaëlle Massang

Gaëlle Massang
Gaëlle Massang
Gaëlle Massang est une journaliste passionnée des TIC, des Télécoms et du Numérique. Sur DIGITAL Business Africa, la plateforme d'infos stratégiques sur le secteur des TIC, des Télécoms et du Numérique en Afrique, les articles de cette diplômée en Journalisme (ESSTIC) sur les TIC, les Télécoms et le Numérique sont partagés dans divers groupes spécialisés autant par les professionnels que par les experts et décideurs du secteur. Pour la contacter : [email protected]. Téléphone fixe: +237 243 25 64 36 / Téléphone mobile: +237 693 52 83 31

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

SUIVEZ NOUS SUR VOS RÉSEAUX SOCIAUX

33,045FansLike
6,290FollowersFollow
329SubscribersSubscribe

TELECHARGEZ NOTRE VERSION MAG

Recevez gratuitement notre newsletter quotidienne

Votre adresse e-mail est en sécurité

Régulation : Comment faire face aux grands acteurs télécoms ? Les stratégies de Sébastien Soriano dans Digital Business Africa N°004

- Aujourd’hui, le constat est là. Dans plusieurs pays, la sanction des opérateurs télécoms pour mauvaise qualité de service n’apporte pas toujours la...

Comment surveiller les transactions mobiles financières, Digital Business Africa N°004 présente quelques pistes avec James G. Claude de GVG

- Le numéro 004 de la version Mag de Digital Business Africa est disponible dans vos kiosques numériques. A la Une...

Tchad : L’UA et la CEA priment trois acteurs du développement de l’Internet en Afrique

- C’est l’une des annonces phares du Forum africain sur la gouvernance de l'Internet qui s’est terminé le 12 septembre 2019...

Recensement biométrique dans la Fonction publique au Gabon : Les clarifications du gouvernement

- Le Conseil des Ministres du 29 mars 2019 a entériné la décision portant recensement biométrique au sein de la Fonction publique....

NEWSLETTER WHATSAPP

SUIVEZ NOUS SUR TWITTER

Côte d'Ivoire : Dr GUIBESSONGUI N’Datien prend officiellement ses fonctions de nouveau Directeur de Cabinet du ministère du numérique - https://t.co/cGXHetQXlj

Kenya : Safaricom distribue plus de 720 millions de dollars de dividende à ses actionnaires - https://t.co/mNiINPTC0J

Télécommunications : La SADC veut supprimer le roaming entre ses membres avant la fin 2019 - https://t.co/cDYnVycgTx

Voir plus...

Côte d’Ivoire : Dr GUIBESSONGUI N’Datien prend officiellement ses fonctions de nouveau Directeur de Cabinet du ministère du numérique

A cette occasion, le Directeur de Cabinet sortant, M. Henri DJOMAND, a traduit sa gratitude et ses remerciements au Ministre Claude Isaac...

Kenya : Safaricom distribue plus de 720 millions de dollars de dividende à ses actionnaires

- Au Kenya, le géant des télécommunications Safaricom a débuté la distribution des dividendes bruts par anticipation pour un montant total...

Régulation : Comment faire face aux grands acteurs télécoms ? Les stratégies de Sébastien Soriano dans Digital Business Africa N°004

- Aujourd’hui, le constat est là. Dans plusieurs pays, la sanction des opérateurs télécoms pour mauvaise qualité de service n’apporte pas toujours la...

Comment surveiller les transactions mobiles financières, Digital Business Africa N°004 présente quelques pistes avec James G. Claude de GVG

- Le numéro 004 de la version Mag de Digital Business Africa est disponible dans vos kiosques numériques. A la Une...

La République de Guinée et l’ARPT vont intenter un recours en annulation de la sentence arbitrale en faveur de GVG

L’autorité de Régulation des Postes et Télécommunications a signé un contrat avec le groupe GVG, en mai 2009, dans des conditions très...

RD Congo : Proche de FATSHI, Augustin Kibassa Maliba est le nouveau ministre des Postes et Télécoms

- Le tout premier gouvernement de Félix Antoine Tshisekedi (FATSHI) est connu sept mois après son investiture. Le Premier ministre, Sylvestre...