Numérique : Pastor Ngoua N’Neme présente les acquis et défis du Gabon au SENIG 2016

(TIC Mag) – La deuxième édition du Salon international de l’Economie numérique et de l’Innovation du Gabon (SENIG 2016) s’est tenu du 25 au 28 juillet 2016 à l’hôtel Boulevard à Libreville. Une occasion pour les invités spéciaux comme Maximiliano Martin Meko Abeme, ministre des Postes et Télécommunications de la Guinée équatoriale et le Dr Hamadoun I. Touré, ancien SG de l’Union internationale des télécommunications et actuel directeur exécutif de l’alliance Smart Africa, de présenter les enjeux du numérique « accélérateur de la croissance et de l’innovation » en Afrique, thème du salon.

Si plusieurs experts ont abordé au cours de ce salon des thématiques aussi diverses que l’e-agriculture, l’e-commerce, l’e-santé ou encore les services financiers mobiles, le ministre de l’Economie numérique et de la Poste, Pastor Ngoua N’Neme, a profité de la tribune du SENIG pour présenter les acquis et défis du Gabon en matière du numérique.

D’abord, il a rappelé que le président de la République, Ali Bongo Ondimba, qui a d’ailleurs reçu en 2015 une distinction de l’UIT pour son engagement dans l’essor du numérique, considère les TIC comme un levier important de croissance et de transformation sociale. Cette importance, explique le ministre, s’est traduite par la définition du plan sectoriel Gabon numérique, composante du Plan stratégique Gabon émergent. « Le plan Gabon numérique définit l’ensemble des actions à mettre en œuvre pour atteindre les objectifs que le président de la République s’est fixé, à savoir : faire du Gabon un pôle régional de services numériques à valeur ajoutée ; connecter l’ensemble des Gabonais, aussi bien les personnes physiques que morales afin qu’elles bénéficient de ces technologies pour travailler efficacement, reformer, créer des richesses, échanger, apprendre, se soigner, se divertir, etc. », a déclaré le ministre.

Acquis du numérique

Concrètement sur le terrain, expose le ministre, le Gabon a adhéré au câble sous-marin ACE qui a permis de multiplier par huit sa connectivité internationale afin de faciliter les échanges de toute nature ente le Gabon et le monde grâce à la rapidité des communications et à la baisse des coûts de communication téléphonique et de l’Internet. Par ailleurs, le pays dispose d’un réseau national de fibre optique appelé Backbone national gabonais avec à son actif déjà 146 km de fibre optique installés entre Libreville et Port-Gentil.

Beaugas-Orain DJOYUM, DG du cabinet ICT Media STRATEGIES, invité du 20h de Kanal 7 du 27 juillet pour parler du SENIG 2016

Plus encore, le Gabon a intégré le projet sous-régional Central African Backbone dont le but est d’interconnecter l’ensemble des pays de la sous-région. La première phase allant de Libreville à la frontière avec le Congo, d’un linéaire 1 100 Km est en phase de finalisation, indique le ministre. La deuxième phase, d’une longueur de 600 Km, reliera la ville de Booué à la frontière Nord en interconnexion avec le Cameroun et la Guinée équatoriale.

Autre acquis du Gabon en la matière, le point d’échange Internet national est devenu point d’échange sous-régional. Cette infrastructure a permis une relocalisation du trafic national et sous-régional ce qui a entraîné, d’après le ministre, une baisse des coûts de communication téléphonique et de l’Internet.

A l’actif du Gabon également, la mise en place des applications comme l’e-taxe et l’e-visa qui sont déjà opérationnelles et permettent respectivement de faciliter le payement des taxes et du visa.

Encore des défis à relever…

Au rang des chantiers du Gabon dans le secteur du numérique, Pastor Ngoua N’Neme évoque des projets qui sont en cours d’implémentation comme les projets e-Santé, e-Education, le projet de mise en place des réseaux d’incubateurs d’entreprises du numérique pour favoriser l’entreprenariat jeunes ou encore le projet d’extension du service universel des télécommunications dans l’ensemble des localités du pays. Ce dernier programme qui vise à offrir les services de téléphonie mobile et de l’Internet dans près de 1000 villages (15% de la population non couverte) a d’ailleurs été lancé il y a quelques jours par le président de la République, Ali Bongo Ondimba.

Mais, le chantier reste encore immense, reconnaît le ministre de l’Economie numérique et de la Poste. « Beaucoup reste encore à faire pour connecter l’ensemble des Gabonais, créer des contenus locaux et faire face à la révolution de l’Internet des objets. C’est le challenge que nous devons réussir dans les prochaines années avec son Excellence, le président de la République, Ali Bongo Ondimba, pour faire basculer définitivement le Gabon dans la société numérique », affirme Pastor Ngoua N’Neme.

Au terme du salon qui s’est clôturé le 28 juillet 2016 par Flavien Nzengui Nzoundou, 3ème Vice-Premier ministre, ministre de la Formation professionnelle et de l’Insertion des jeunes, représentant du PM, Daniel Ona ONDO, celui-ci a promis que le gouvernement va résolument s’engager à ce que toutes les recommandations des experts et participants soient misent en œuvre.

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

La Stratégie continentale de l’IA et le pacte numérique...

- Les ministres africains des TIC et de la Communication ont unanimement approuvé une Stratégie continentale...

Cameroun : Plus de10 millions de FCFA à remporter...

Cameroun : Plus de 10 millions de FCFA à remporter au CITS, le sommet dédié à la...

Cameroun: Camtel et Camwater, un Partenariat « Win-win »...

Cameroun : Camtel et Camwater, un Partenariat « Win-win » pour mutualiser leurs opérations de réseaux