Accueil Afrique Centrale Luc Missidimbazi : « A Osiane 2019, il y a eu une...

Luc Missidimbazi : « A Osiane 2019, il y a eu une grande affluence au niveau des formations et il y a eu des accords… »

[Digital Business Africa] – La troisième édition du Salon des technologies de l’information et de l’innovation (Osiane) s’est tenue du 16 au 18 avril 2019 à Brazzaville au Congo. Organisatrice de cet événement qui a rassemblé près de 5 000 participants, l’association Pratic, par le biais de son président Luc Missidimbazi, a marqué sa satisfaction générale à l’issue du salon qui s’est tenu cette année sous le thème : « Développer la confiance numérique pour garantir une économie prospère ». Luc Missidimbazi, par ailleurs  dresse pour Digital Business Africa le bilan de ce salon devenu incontournable en Afrique centrale avec ses différents temps forts, mais également scrute l’horizon.

Digital Business Africa : Quel bilan faites-vous du salon Osiane 2019 ?

Luc Missidimbazi : La première satisfaction c’est de dire que nous avons organisé cette troisième édition comme nous l’avons souhaité. Nous avons atteint nos objectifs. Quantitativement, nous avons vu un nombre croissant d’entreprises présents au salon. Nous avons tenu tous les panels de haut niveau que nous avons prévu. Il y a eu une grande affluence au niveau des formations. Il y a eu des accords, il y a un pool club d’affaires qui est mis en place et il y a eu quelques affaires nouées par des entreprises. C’est ce qu’on attend d’un salon. C’est ce qu’on attendait et nous sommes très satisfaits.

Digital Business Africa : Parmi les acquis de ce salon Osiane 2019, le club Congo – France Numérique mis en place. Quels sont les objectifs de ce club et comment entend-il participer au développement de l’écosystème numérique du Congo ?

Luc Missidimbazi : C’est une forme de cluster dans lequel on trouve quelques acteurs et entreprises du secteur de l’économie numérique. Et ce, dans plusieurs secteurs. Dans le secteur des infrastructures, dans le secteur des services, de la data et du management. Ils pourront collaborer avec les structures françaises qui ont une grande expérience dans les services numériques. Cela pourrait créer des clusters des acteurs qui pourront répondre à des appels d’offres ensemble. L’objectif est de fédérer ces entreprises pour qu’elles puissent travailler ensemble et de trouver des synergies.

Lire cette interview en intégralité dans la version Mag Spécial Congo de Digital Business Africa qui sera disponible très prochainement dans vos kiosques numériques. Il y évoque notamment les nouveautés d’Osiane 2020, mais également revient sur tous les temps forts d’Osiane 2019. Par ailleurs, Luc Missidimbazi donne son avis et ses conseils pour mieux réussir sa transformation digitale.

Propos recueillis par Beaugas Orain DJOYUM, à Brazzaville

Laisser une réponse

SVP, commentez
SVP, entrez votre nom ici

TELECHARGEZ NOTRE VERSION MAG

NEWSLETTER WHATSAPP

Recevez gratuitement notre newsletter quotidienne

Votre adresse e-mail est en sécurité

SUIVEZ NOUS SUR TWITTER

Maroc : La cession des parts de l’Etat dans Maroc Telecom se fera en deux volets https://t.co/YcwgC1x3rI #DigitalBusinessAfrica

#Investissements : #FaureEGnassingbé mise sur le secteur privé et appelle les Européens à mieux connaître l’#Afrique - https://t.co/4blXgxV0oP

#Investissements : #FaureEGnassingbé mise sur le secteur privé et appelle les Européens à mieux connaître l’#Afrique - https://t.co/C5YxymI71c

Voir plus...

L’ère de l’interdépendance numérique : Résumé des propositions du rapport du Groupe de haut niveau sur la coopération numérique

- Les technologies numériques ne connaissent pas de frontières. Elles transcendent les frontières, les secteurs et les disciplines, ouvrent de nouvelles perspectives qui transforment...

Quel agenda pour les Rendez-vous Vivatech 2020

L'édition 2019 des Rendez-vous Vivatech, tenu du 16 au 18 mai, à Paris, avec 124 000 participants et 3 milliards de vues...

L’ONUDI et SGS s’associent pour développer les capacités nationales de gestion des déchets électroniques

- Le directeur du Département de l'environnement de l'Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI), Stephan Sicars, et la...

« Le fait que SGS Renovo soit une solution auto-financée est très intéressant pour le Ghana »

– Moïse YAKAN, Directeur Régional Afrique Centrale et de l’Ouest du Programme SGS Renovo, et Alexandre Lusenti, Product Manager du programme...

Cameroun : En raison du refus de baisser ses coûts, l’ART rejette le catalogue d’offres de IHS

- Au Cameroun, la filiale locale du fournisseur d’infrastructures de télécommunications IHS devra revoir sa copie, notamment son catalogue d’offres pour la fourniture...

Nicolas Yenoussi : « A Yaoundé, l’expérience du Bénin en matière de digitalisation de l’administration fiscale a suscité suffisamment d’engouement »

- Le directeur général des Impôts du Bénin, Nicolas Yenoussi, participe aux travaux de la 34e conférence annuelle du Cercle de...