Le Minpostel veut que les négociations d’Orange et de Mtn pour l’accès à la 3G restent secrètes

Même si Jean-Pierre Biyitti Bi Essam ne l’a pas dit, son passage devant les membres du Parlement ne laisse plus aucun doute sur la volonté du gouvernement camerounais de procéder, comme il l’a fait avec Viettel Cameroon, à l’octroi d’une licence 3G aux autres opérateurs mobiles MTN et Orange.

 

« Le chef de l’Etat a décidé que nous procédions à d’avantages d’ouverture du segment du marché de la téléphonie mobile », a-t-il lancé à l’endroit des députés. Avant d’ajouter « Le gouvernement a à cœur et le chef de l’Etat a pris la décision de faire baisser de façon significative les prix des télécommunications parce que si ce prix n’est pas démocratisé ».

Les lourdes batailles autour de la 3G déjà rapportées par TIC Mag trouvent tout leur sens lorsque le Minpostel affirme : « Nous sommes donc entrés en négociation avec MTN et ORANGE. Et je dois de dire que lorsqu’’il y a une négociation comme celle dont je parle, il est de bon ton qu’il ne s’exerce pas des pressions indues sur les partenaires en négociation ».  

Une adresse peut-être aussi lancée à l’endroit des opérateurs de téléphonie mobile MTN et Orange, qui, lors de leur passage à l’hémicycle de Ngoa-Ekelle il y a quelques jours dans le cadre des activités du Réseau des parlementaires pour les TIC, n’ont pas manqué d’attirer l’attention des députés sur la nécessité de « démocratiser » l’octroi de la licence 3G. La Dg d’Orange Cameroun, Elisabeth Medou Badang, déclenchait la sonnette d’alarme : « Honorables parlementaires, Mesdames, Messieurs, Orange Cameroun en appelle à l’urgence de décider, à l’urgence d’agir » ; « Saisissons l’opportunité que représente 2015 pour un renouvellement conséquent des concessions qui doivent accélérer l’atteinte de l’émergence du pays. La bataille des tarifs accessibles passe également par-là », suggérait-elle.

C’est en 1999 que le gouvernement camerounais avait signé une convention avec la société mobile SCM devenue ORANGE et une année plus tard avec MTN.  Ces conventions ont été signées et donnaient l’attitude aux compagnies citées d’exploiter les ressources 2G. Ces concessions sont arrivées à leur terme. Celle d’Orange Cameroun arrive à son terme à la fin de cette année, et celle de MTN, au début de l’année prochaine.

 

Lire aussi :

Orange Cameroun sollicite l’appui des parlementaires pour accéder à la 3G

Téléphonie mobile : de lourdes batailles en perspective

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Cameroun: QoS et protection des consommateurs au centre des...

Cameroun: QoS et protection des consommateurs au centre des activités de l’ ART en 2024
Premier ministre du cameroun au CTO

Digital Week Cameroon 2023 : Le Cameroun expose et vante...

– Le Premier ministre chef du gouvernement, Chief Dr Joseph Dion NGUTE, a officiellement lancé le...
Université de Yaoundé I : La carte visa biométrique et bancaire de l'étudiant désormais effective

Université de Yaoundé I : La carte visa biométrique...

- Le recteur de l’université de Yaoundé I le Pr Maurice Aurélien sosso a...

Sur votre mobile

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités.

Chaine WhatsApp de Digital Business Africa