21 C
Yaounde
mercredi, 24 juillet 2019 10:51
Acceuil AFRIQUE CENTRALE La Banque mondiale va consacrer 14 607 milliards de F.Cfa pour le développement...

La Banque mondiale va consacrer 14 607 milliards de F.Cfa pour le développement du numérique en Afrique en dix ans

[Digital Business Africa] – Pour les dix prochaines années, la Banque mondiale va consacrer 25 milliards de dollars US (environ 14 607 milliards de F.Cfa) à l’Afrique pour le développement de l’économie numérique. L’annonce a été faite le 14 mai 2019 à la cérémonie d’ouverture de la cinquième édition du Transform Africa Summit 2019 (TAS 2019), qui s’est tenue au Centre de convention de Kigali au Rwanda durant trois jours sous le thème « Accélérer la numérisation de l’Afrique ».

C’est Hafez Ghanem, le vice-président de la Banque mondiale en charge de l’Afrique, qui a fait cette annonce lors de son intervention à la cérémonie d’ouverture. D’après lui, la Banque mondiale va aider le continent africain à mettre en place les fondations de l’économie numérique. « Cela va concerner le soutien au développement des infrastructures numériques, des compétences digitales, des plateformes digitales, des services financiers digitaux et de entrepreneuriat numérique. A cet effet, la Banque mondiale va consacrer 25 milliards de dollars US de nos fonds propres pour le développement de l’économie numérique au cours des dix prochaines années. Et en plus de ces 25 milliards de dollars US, nous comptons également encourager le secteur privé à plus d’investissements dans ce secteur », a détaillé Hafez Ghanem.

La Banque mondiale va consacrer 14 607 milliards de F.Cfa pour le développement du numérique en Afrique en dix ans
Je voudrais indiquer que nous jouerons à la Banque mondiale notre rôle dans la coalition public-privé que la Smart Africa Alliance est en train de construire. Nous sommes engagés à travailler avec la Commission de l’Union africaine, avec les pays africains, avec le secteur privé et les partenaires au développement pour s’assurer que chaque africain, que chaque entreprise et chaque gouvernement soit au fait de la digitalisation en 2030. Hafez Ghanem, VP de la BM pour l'Afrique

Le vice-président de la Banque mondiale en charge de l’Afrique s’est dit prêt à discuter avec la Smart Africa Alliance et avec les pays africains des priorités pour faire de la transformation numérique de l’Afrique une réalité.  Tout comme il encourage le secteur privé à plus d’engagement. Il appelle d’ailleurs les gouvernements africains à accorder une attention particulière aux besoins de ce secteur privé, parce que c’est lui qui impulse l’innovation et crée des emplois et des opportunités.

« Je voudrais indiquer que nous jouerons à la Banque mondiale notre rôle dans la coalition public-privé que la Smart Africa Alliance est en train de construire. Nous sommes engagés à travailler avec la Commission de l’Union africaine, avec les pays africains, avec le secteur privé et les partenaires au développement pour s’assurer que chaque africain, que chaque entreprise et chaque gouvernement soit au fait de la digitalisation en 2030. Pour cela, nous soutiendrons l’augmentation de la connectivité de la lange bande en Afrique à l’horizon 2021 pour mieux assurer la transformation numérique », annonce Hafez Ghanem.

D’après lui, la Banque mondiale est plus que jamais engagée à soutenir le secteur du numérique. Car, dit-il, à travers le monde, la révolution numérique conduit le développement et transforme les économies avec une vitesse sans précédent.

« Nos recherches à la Banque mondiale concluent que la croissance dans les industries et la croissance des services sont aujourd’hui très liés à la croissance dans la digitalisation des pays. Spécifiquement, nos recherches en Afrique, montrent les pays qui observent une rapide croissance de leurs industries sont les pays qui se sont digitalisés plus rapidement que les autres. Nos recherches montrent également qu’une croissance de 10% de la pénétration de l’Internet conduit à 1,2% de croissance du PIB », argumente le vice-président de la Banque mondiale en charge de l’Afrique.

Par Beaugas Orain Djoyum, à Kigali

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

SUIVEZ NOUS SUR VOS RÉSEAUX SOCIAUX

33,103FansLike
6,011FollowersFollow
319SubscribersSubscribe

TELECHARGEZ NOTRE VERSION MAG

Recevez gratuitement notre newsletter quotidienne

Votre adresse e-mail est en sécurité

NEWSLETTER WHATSAPP

SUIVEZ NOUS SUR TWITTER

Maroc : Le Business Forum AITEX 2019 se tiendra les 24 et 25 octobre 2019 à Rabat avec le Congo et la Chine comme...

- La 4e  édition de l’AFRICA IT EXPO (AITEX 2019), Business Forum international des technologies de l’information, se tiendra les 24 et 25 octobre...

Cameroun : Philjohn Technologies veut lever 460 000 000 de F.Cfa pour construire un Data Analysis Innovation Center

– La Start-up camerounaise de services numériques et de services d’ingénierie informatique, Philjohn Technologies, a annoncé ce 23 juillet 2019...

Le TOP 5 des pays qui ont le plus commenté la CAN 2019 sur Facebook

– La Coupe d’Afrique des Nations 2019 (CAN) qui a démarrée le 21 Juin en Égypte se joue également sur le...

La Banque mondiale va consacrer 14 607 milliards de F.Cfa pour le développement du numérique en Afrique en dix ans

– Pour les dix prochaines années, la Banque mondiale va consacrer 25 milliards de dollars US (environ 14 607 milliards de F.Cfa) à...

Cameroun : L’ART inflige une sanction de 1,5 milliards de F.Cfa à Orange et d’un milliard de F.Cfa à MTN et Nexttel

– Après plusieurs missions de contrôle suivies de plusieurs mises en demeure et conformément à la réglementation en vigueur, le Directeur...

Adamou N. Kouotou : « Agrix IA, le consultant agricole virtuel que nous développons, est une intelligence artificielle pure »

– C’est l’équipe d’Agrix Tech, représentée par Mariben Chiato et Dorothée Mvondo, co-fondatrices d’Agrix Tech, qui a remporté le prix spécial...