Gabon : La connexion Internet reste suspendue pour éviter « les appels au désordre et à la violence »

[DIGITAL Business Africa] – Le gouvernement du Gabon n’a toujours pas levé la suspension de la connexion internet à travers le pays. Le ministre de la Communication, Rodrigue Mboumba Bissawou, estime qu’internet est un « terrain fertile pour les appels au désordre et à la violence ». Cette mesure a été adoptée juste après la fermeture des bureaux de vote, samedi, 26 août 2023. Cela, au terme d’une journée durant laquelle les Gabonais étaient appelés aux urnes pour élire leur nouveau président de la République. L’opposition a aussitôt réagi. François Ondo Edou a dénoncé des « mesures qui foulent au pied les principes démocratiques ».

Le porte-parole de la coalition Alternance 2023 parle de décisions « d’un autre âge » prises par « un pouvoir qui ne veut pas voir la démocratie se développer ». En sus de la couverture d’internet, le gouvernement a instauré le couvre-feu, qui a débuté le dimanche 27 août 2023, intervalle 19 heures – 06 heures du matin. Rappelons que deux principales figures s’affrontent pour le fauteuil présidentiel. Notamment, Ali Bongo Ondimba, président sortant et en poste depuis 2009 et Albert Ondo Ossa.

Par Jean Materne Zambo

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Cameroun : L’Antic dément un communiqué relatif à la...

Cameroun : L’Antic dément un communiqué relatif à la nouvelle CNI et rappelle les dispositions légales en...

Maroc : Rédouane El Haloui et son équipe reconduits...

Maroc : Rédouane El Haloui et son équipe reconduits à l’APEBI pour un mandat de 2 ans

Protection des données : L’APDP Bénin s’inspire au Maroc 

Protection des données : L’APDP Bénin s’inspire au Maroc