24 C
Yaounde
samedi, 24 août 2019 15:35
Acceuil INNOVATION Investissement Entre 2015 et 2017, l’Afrique a perdu 133 milliards de F CFA...

Entre 2015 et 2017, l’Afrique a perdu 133 milliards de F CFA à cause des coupures d’Internet

(TIC Mag) – Entre 2015 et 2017, le continent africain a enregistré des pertes d’environ 133 milliards de F Cfa dûes aux différentes coupures « administratives » d’Internet par les différents gouvernements. C’est l’une des informations qui ressort d’une enquête publiée par le Centre international pour la promotion des TIC en Afrique orientale et australe (Cipesa), basé en Ouganda. Le rapport est intitulé «A framework for Calculating the Economic Impact of Internet Disruptions in Sub-saharan Africa».

Parmi les pays qui enregistrent les plus grandes pertes, l’Ethiopie fait la course en tête avec 73,4 milliards de F Cfa de pertes, suivi de la RD Congo avec 25,5 milliards, du Cameroun avec 21,1 milliards, du Gabon (7,7 milliards), l’Ouganda (1,2 milliards), le Kenya (1,001 milliards), le Togo (667,4 millions), le Niger (667,4 millions), le Burundi (323,9 millions) et la Gambie (89 millions de F Cfa).

Seulement, les conclusions du rapport du Cipesa ne font pas l’unanimité.  Si la quasi-totalité des acteurs sont unanime que les coupures d’Internet occasionnent des pertes pour les économies des Etats concernés, certains pensent qu’il est tout de même difficile de les quantifier. C’est le cas du Camerounais Isidore Bihiya, président de l’Alliance africaine pour le commerce électronique, pour qui ces pertes «sont très difficiles à estimer à l’échelle de l’Afrique subsaharienne et non pas de quelques pays comme c’est le cas avec l’étude du CIPESA… Il y a un travail à faire pour les évaluer  dans toute l’Afrique».

Sur la démarche utilisée par le Cipesa pour mener son enquête, on apprend de Juliet Nafuko, la responsable média du Centre que : « Nous avons mené des entretiens exploratoires avec des économistes et des acteurs des TIC… Nous avons ensuite procédé à une revue de la littérature pour comprendre les enjeux des TIC par rapport au PIB en Afrique subsaharienne. Ce sont des données de l’Union internationale des télécommunications, de la Banque mondiale, de l’Association GSMA, etc… Sur la base de la contribution des TIC au PIB, nous avons calculé l’impact monétaire des perturbations du réseau internet sur les économies africaines en extrapolant les chiffres obtenus. Puis, la grille a été appliquée à une sélection de pays ayant connu des perturbations sur l’internet entre 2015 et 2017 ».

Ecrit par TIC Mag

 

Avatar
TIC Mag
TIC Mag est une plateforme d’actualités quotidiennes sur les TIC, les Télécommunications et le Numérique en Afrique. Depuis le 05 septembre 2018, TIC Mag a changé d’appellation pour devenir Digital Business Africa, la plateforme d'infos stratégiques sur le secteur des TIC, des Télécoms et du Numérique en Afrique. Son Directeur de publication est Beaugas Orain DJOYUM , journaliste et consultant en e-Réputation, en communication digitale et en veille stratégique. Pour le contact : [email protected]. Téléphone : +237 243 25 64 36

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

SUIVEZ NOUS SUR VOS RÉSEAUX SOCIAUX

33,070FansLike
6,170FollowersFollow
324SubscribersSubscribe

TELECHARGEZ NOTRE VERSION MAG

Recevez gratuitement notre newsletter quotidienne

Votre adresse e-mail est en sécurité

NEWSLETTER WHATSAPP

SUIVEZ NOUS SUR TWITTER

#LéonJusteIbombo : « Notre stratégie numérique #CongoDigital2025 se décline en axes tactiques… » - https://t.co/KeKHm91AD6

#LéonJusteIbombo : « Notre stratégie numérique #CongoDigital2025 se décline en axes tactiques… » - https://t.co/oQLgXWeokm

Léon Juste Ibombo : « Notre stratégie numérique Congo Digital 2025 se décline en axes tactiques… » - https://t.co/i9Bd5QIEy4

Voir plus...

Léon Juste Ibombo : « Notre stratégie numérique Congo Digital 2025 se décline en axes tactiques… »

- Au Congo Brazza, la stratégie nationale de développement de l’économie baptisée « Congo Digital 2025 » a été officiellement présentée à Brazzaville le 09 août...

Emery Okundji Ndjovu : Pourquoi j’ai coupé l’Internet en RD Congo après l’élection présidentielle

- L'accès à internet et aux réseaux sociaux a été coupé en RD Congo  le 31 décembre 2018 au lendemain des...

Emery Okundji Ndjovu : Pourquoi j’ai coupé l’Internet en RD Congo après l’élection présidentielle

- L'accès à internet et aux réseaux sociaux a été coupé en RD Congo  le 31 décembre 2018 au lendemain des...

Cameroun : Après les nominations de mars 2019, Judith Yah Sunday nomme à nouveau sept directeurs et 62 cadres à Camtel

– Après les nominations du conseil d’administration de l’opérateur historique Cameroon Telecommunications (Camtel) le 11 mars 2019, la directrice générale de...

Le Cameroun, référence en Afrique avec la technologie 100% scanning pour le scanning des conteneurs

– Après les services des douanes béninoises, les services des douanes du Nigeria s’intéressent aussi à l’expérience camerounaise en matière de...

Moïse Yakan [SGS] : « Au Cameroun, le plus gros de notre activité réside dans la division en charge des services aux gouvernements (GIS)»

- Moïse YAKAN, Directeur Régional Afrique Centrale et de l’Ouest du programme SGS Renovo et Directeur Régional GIS West Africa, SGS...