Cybercriminalité, invitée surprise de la visite de Michaëlle Jean au Cameroun [Chronique]

Le programme du séjour de Michaëlle Jean ne prévoit pas d’activité liée à la cybercriminalité. Mais il ne fait aucun doute qu’au cours des différentes étapes de la visite officielle qu’elle a entamé ce mardi 14 avril 2015 au Cameroun, la Secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) soit amenée à évoquer la question de la cybercriminalité, forcée par les exigences de l’actualité.

En l’espace d’une semaine, plus d’une demi-dizaine de médias écrits et audiovisuels français et belges, viennent d’être victimes d’attaques de cybercriminels. Parmi ces médias, figure la chaîne de télévision TV5 Monde, bras médiatique de l’OIF, dont les programmes et les pages Web ont été interrompus dans la nuit de jeudi à vendredi (9 et 10 avril 2015), par des cybercriminels se revendiquant de l’organisation de l’Etat islamique.

On ne le sait peut-être pas, mais il s’agit là d’un doigt d’honneur lancé par ces nouveaux terroristes 2.0 à l’OIF, mais aussi à la cybercommunauté mondiale. Eux qui, deux jours avant les attaques de TV5 (les 08 et 09 avril 2015), prenaient part aux assises du 4e colloque du Réseau international francophone de formation policière (Francopol) sur la cybercriminalité à l’école nationale de police du Québec à Nicolet (Canada).

Cet événement organisé avec le soutien de l’OIF, avait pour thèmes: “de l’escroquerie sur Internet et de la radicalité”. Le message de l’OIF, porté par  Eric Adja, Directeur de la Francophonie numérique (DFN), se résumait en deux phrases : « La lutte contre la cybercriminalité constitue un défi collectif qui appelle une réponse et une approche globales dans le respect des droits humains  », avait-il déclaré. Avant d’ajouter que « Refuser de s’inscrire dans une approche globale de la lutte contre ce phénomène, c’est prendre le risque de laisser se proliférer dans certaines régions du monde comme l’Afrique des paradis juridiques de la criminalité transfrontalière… ».

135 participants venus d’Afrique, d’Europe et d’Amérique, étaient présents à ces assises. Du communiqué final, on avait appris qu’ils ont échangé sur l’état des menaces ainsi que les meilleures pratiques de lutte contre les escroqueries, la fraude et les arnaques sur Internet. Le site Internet de l’OIF ajoutait pour sa part que, « Les débats ont également permis de mettre en lumière les failles qui favorisent la radicalisation religieuse sur le net ». Les attaques de TV5 Monde du lendemain viendront montrer que les vraies failles n’avaient pas été mises en lumière.

Difficile d’imaginer qu’au cours de son entretien avec Paul Biya, la question de la cybercriminalité soit pas abordée. Surtout qu’il y a quelques semaines, lui aussi fut frappé par des actes de cybercriminels, après la publication d’un photo-montage attribué aux cybercriminels sur le site Internet de la Présidence de la République.

Difficile également d’imaginer qu’au cours de la rencontre avec les opérateurs économiques le sujet ne soit pas évoqué. L’entrée dans la technologie 3G, la numérisation du mode de diffusion de la télévision, montrent que le  Cameroun avance tout droit dans un système maîtrisé par les cybercriminels.

Dans ce pays où la Direction de la Police judiciaire (DPJ) a annoncé avoir enregistré 244 plaintes et dénonciations relatives à la cybercriminalité entre 2011 et 2014, il sera difficile pour Michaëlle Jean de ne pas parler de cybercriminalité. Le sujet qui ne faisait pas partie du programme initial rendu public par le Cabinet civil de la Présidence de la République, s’inviterait ainsi presque par force, dans le programme.

Chronique de Frégist Bertrand

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Judith Yah Sunday de Camtel et son homologue Yves...

Judith Yah Sunday de Camtel et son homologue Yves Castanou de Congo Telecom vont collaborer

La 4e édition du Cyber Africa Forum se tiendra à...

La 4e édition du Cyber Africa Forum se tiendra à Abidjan, avec en toile de fond, l'IA comme...

Congo: La ville de Pointe-Noire met un terme à...

Congo: La ville de Pointe-Noire met un terme à la tournée (Roadshow) du Salon Osiane 2024