21 C
Yaounde
jeudi, 19 septembre 2019 10:29
Acceuil Enquêtes L'enquête du mois Culture : les bibliothèques adoptent les nouveaux médias

Culture : les bibliothèques adoptent les nouveaux médias

A Yaoundé, elles proposent désormais des services comme la lecture sur tablette tactile, les jeux vidéo et même la musique.

Il semble désormais loin, le temps où les populations allaient à la bibliothèque uniquement pour lire des romans ; des journaux et faire des recherches. L’arrivée des nouvelles technologies de l’information et de la communication comme l’ordinateur, Internet ont beaucoup modifié la physionomie de ces espaces réservés aux livres. Au point où on parle désormais de médiathèque. « Depuis les années 1980, il y a au sein des bibliothèques, une grande mutation. Au panorama des livres habituel, les responsables des bibliothèques ont décidé d’intégrer les instruments de la communication d’aujourd’hui comme l’ordinateur, les tablettes tactile,  les cd audio, les podcasts etc. Désormais, dans les bibliothèques, on peut écouter la musique, regarder des films, ou lire des romans sur une liseuse et jouer à des jeux vidéo», explique Nicolas Fargues le responsable du bureau livre à l’Institut français de Yaoundé.

Certains centres culturels ont vite compris les enjeux de l’utilisation des outils numériques. Dans cette mouvance, l’Institut français du Cameroun fait figure de pionnier. Depuis septembre 2013, les abonnés de son antenne à Yaoundé expérimentent la lecture sur liseuse,  un appareil mobile conçu principalement pour lire les livres numériques. Actuellement,  trois liseuses et trois tablettes tactiles sont disponibles. Elles offrent un accès libre à l’Internet, aux livres électroniques. Depuis plusieurs années, l’Ifc propose aussi des vidéos et même la  musique. Dans la vidéothèque, on trouve plus de 100 fictions, documentaires et programmes télé.

Le Centre de lecture et d’animation culturelle (Clac) de Minboman, n’est pas encore à l’utilisation des liseuses. Mais le numérique occupe aussi une place importante. L’expression la plus significatif de cette intégration est sans doute  l’espace multimédia qui a été créé. Dans ce cadre, le Clac, expérimente depuis septembre 2013,  la « Khan academy ».  « La Khan academy est une plate-forme d’apprentissage des mathématiques (pré-algèbre, arithmétique et géométrie)  à travers la vidéo et inventé par l’américain Selman Khan », explique Fleur Chekam, la responsable bibliothèque au Clac. La Khan academy est expérimenté au Clac avec le soutien de Bibliothèque sans frontières, une Ong œuvrant pour la promotion du livre et de la lecture à travers le monde.  Ce concept est « pour le moment » proposé seulement aux élèves des classes de CM1  et CM2.

Conquérir de nouveaux publics

Au départ lorsqu’il ouvre le Clac, Charles Kamdem propose uniquement  des livres  comme dans toute bibliothèque traditionnelle. « Mais très vite, je me suis rendu compte que ce n’était pas suffisant pour le public. Il y a une demande pressante d’informations et de nouveaux services. De plus, aujourd’hui l’ordinateur est partout autour de nous. Il est devenu difficile de s’en passer », explique le bibliothécaire. L’intégration du multimédia permet aux bibliothèques d’attirer un public large et hétéroclite. En l’espace de sept ans, le nombre d’abonnés du Clac est passé selon son directeur de 500 à 3000.  En plus des étudiants, des élèves, des personnes en quête d’emploi, les bibliothèques attirent de plus en plus les travailleurs.

Cependant, malgré leur grand apport, les outils numériques, notamment l’ordinateur, ne sont pas utilisés partout. C’est le cas des bibliothèques municipales et publiques. Pour un bibliothécaire qui a requis à l’anonymat, la raison de cette situation est simple : le numérique demande de gros investissements. « Une tablette c’est au moins 200 000 F Cfa, pareil pour l’ordinateur sans compter le courant, la connexion Internet et surtout l’entretien  du matériel qu’il faudra payer. C’est lourd pour les bibliothèques qui ne sont pas des entreprises commerciales  et ne génèrent donc pas d’argent », souligne notre source. Malgré  cet inconvénient, de nombreux conservateurs restent favorables au numérique. « C’est aussi de la culture et ça ne remplacent pas le livre, mais renforce son rôle social et culturel de la bibliothèque », conclut Nicolas Fargues.

 

A lire aussi :

Paiement mobile : la leçon kenyane au monde

Les smartphones sont trop chers en Afrique !

Roaming en Afrique : après le coup de fil, le coup de massue !

Sept tablettes et smartphones africains qui viennent chatouiller les géants mondiaux

Le web, une toile de métiers à portée des jeunes Africains

Avatar
TIC Mag
TIC Mag est une plateforme d’actualités quotidiennes sur les TIC, les Télécommunications et le Numérique en Afrique. Depuis le 05 septembre 2018, TIC Mag a changé d’appellation pour devenir Digital Business Africa, la plateforme d'infos stratégiques sur le secteur des TIC, des Télécoms et du Numérique en Afrique. Son Directeur de publication est Beaugas Orain DJOYUM , journaliste et consultant en e-Réputation, en communication digitale et en veille stratégique. Pour le contact : [email protected]. Téléphone : +237 243 25 64 36

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

SUIVEZ NOUS SUR VOS RÉSEAUX SOCIAUX

33,047FansLike
6,300FollowersFollow
329SubscribersSubscribe

TELECHARGEZ NOTRE VERSION MAG

Recevez gratuitement notre newsletter quotidienne

Votre adresse e-mail est en sécurité

Vera Songwe [CEA] sélectionne le Congo Brazza pour le lancement d’une phase de tests de la 5G

- C’est dans une correspondance datée du 13 août 2019 que la secrétaire exécutive de la Commission économique des Nations Unies...

Régulation : Comment faire face aux grands acteurs télécoms ? Les stratégies de Sébastien Soriano dans Digital Business Africa N°004

- Aujourd’hui, le constat est là. Dans plusieurs pays, la sanction des opérateurs télécoms pour mauvaise qualité de service n’apporte pas toujours la...

Tchad : L’UA et la CEA priment trois acteurs du développement de l’Internet en Afrique

- C’est l’une des annonces phares du Forum africain sur la gouvernance de l'Internet qui s’est terminé le 12 septembre 2019...

Comment surveiller les transactions mobiles financières, Digital Business Africa N°004 présente quelques pistes avec James G. Claude de GVG

- Le numéro 004 de la version Mag de Digital Business Africa est disponible dans vos kiosques numériques. A la Une...

NEWSLETTER WHATSAPP

SUIVEZ NOUS SUR TWITTER

Côte d'Ivoire : Dr GUIBESSONGUI N’Datien prend officiellement ses fonctions de nouveau Directeur de Cabinet du ministère du numérique - https://t.co/cGXHetQXlj

Kenya : Safaricom distribue plus de 720 millions de dollars de dividende à ses actionnaires - https://t.co/mNiINPTC0J

Télécommunications : La SADC veut supprimer le roaming entre ses membres avant la fin 2019 - https://t.co/cDYnVycgTx

Voir plus...

Cameroun : Un site web pour des infos pratiques sur le « grand dialogue national » convoqué par Paul Biya

– Dans un message spécial adressé à ses compatriotes le 10 septembre 2019, le président de la République du Cameroun, Paul...

ITU Telecom World Awards : La ministre ghanéenne des Communications récompensée

- Au Ghana, c’est une récompense qui vient reconnaitre l’effort de plusieurs années dans la promotion de meilleures télécommunications en Afrique....

Régulation : Comment faire face aux grands acteurs télécoms ? Les stratégies de Sébastien Soriano dans Digital Business Africa N°004

- Aujourd’hui, le constat est là. Dans plusieurs pays, la sanction des opérateurs télécoms pour mauvaise qualité de service n’apporte pas toujours la...

Comment surveiller les transactions mobiles financières, Digital Business Africa N°004 présente quelques pistes avec James G. Claude de GVG

- Le numéro 004 de la version Mag de Digital Business Africa est disponible dans vos kiosques numériques. A la Une...

La République de Guinée et l’ARPT vont intenter un recours en annulation de la sentence arbitrale en faveur de GVG

L’autorité de Régulation des Postes et Télécommunications a signé un contrat avec le groupe GVG, en mai 2009, dans des conditions très...

RD Congo : Proche de FATSHI, Augustin Kibassa Maliba est le nouveau ministre des Postes et Télécoms

- Le tout premier gouvernement de Félix Antoine Tshisekedi (FATSHI) est connu sept mois après son investiture. Le Premier ministre, Sylvestre...