Congo Brazza : l’ARPCE impose le respect des conditions techniques aux opérateurs postaux

[DIGITAL Business Africa] – L’Agence de Régulation des postes et des Communications Electroniques (ARPCE) a organisé ce 23 Juin 2021 à son siège à Brazzaville, une réunion de restitution de l’analyse statistique du secteur postal avec les opérateurs privés du secteur.

La réunion présidée par le Directeur de la Régulation Postale de l’ARPCE, M. Arnault Dicka, en présence de deux autres directeurs centraux en charge de l’Economie et des Affaires Juridique a été également l’occasion pour le régulateur de rappeler aux opérateurs postaux privés l’obligation du respect des cahiers des chages.

En effet, de l’analyse statistique initiée par le Régulateur, il en ressort que sur les quinze opérateurs reconnus par l’ARPCE, trois seulement remplissent les conditions à 90%, six autres respectent leurs obligations de 30 à 50% et les six derniers respectent leurs obligations de 10 à 30 %.

Le Directeur de la régulation Postale a fustigé la nonchalance de certains opérateurs dans le respect des cahiers des charges « …ce malgré les nombreuses mises en demeures », aussi, il a tenu à rappeler que « la loi prévoit des sanctions contre tous ceux qui ne veulent pas se conformer aux textes juridiques qui régulent ce secteur ».

Prenons la parole à cet effet, le Directeur des Affaires Juridiques et Internationales Jean Célestin Endoke a indiqué qu’« à partir de l’année 2022, 60 % des opérateurs postaux privés verront leurs licences arrivées à leur terme. La délivrance d’une nouvelle autorisation sera à partir de cet instant conditionnée par le respect de nouvelles conditions qui seront définies par l’autorité de régulation ».

Le Régulateur a précisé que dès 2022, tout opérateur postal privé devra disposer : d’un local décent, comme siège, d’un entrepôt, d’un système d’information, d’un dispositif de sécurité, d’un tableau d’affichage d’information adressé au public, d’une enseigne lumineuse, d’un dispositif de pesage, etc.

Toutes ces conditions techniques préalables ont pour but de permettre à l’ARPCE de la promotion et la protection des intérêts des consommateurs contre des opérateurs « véreux ».

Rappelons que l’ARPCE dispose d’un centre d’écoute qui a pour but de recueillir les réclamations pas seulement des usagers de la téléphonie mobile mais aussi du secteur de la poste.

DBA. Source ARPCE

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Alhamdou Ag Ilyène à la Semaine du Numérique/Niger: «...

Alhamdou Ag Ilyène à la Semaine du Numérique/Niger: « Un pays qui perd sa souveraineté numérique risque...

Fibre optique : Guilab S.A annonce la fin des...

Fibre optique : Guilab S.A annonce la fin des travaux de réparation « avec succès » du...

RD Congo : Raxio et Ispa signent un accord...

RD Congo : Raxio et Ispa signent un accord pour un internet accessible, fiable et performant