Accueil Articles recommandés Cameroun : les opérateurs mobiles s’engagent à lutter contre le phénomène des SIMBOX

Cameroun : les opérateurs mobiles s’engagent à lutter contre le phénomène des SIMBOX

(TIC Mag) – En présence du nouveau directeur général de l’Agence de régulation des télécommunications (ART), Philemon Zo’o Zame, les quatre opérateurs de téléphonie mobile du Cameroun (MTN Cameroon, Orange Cameroun, Nexttel et Camtel) se sont retrouvés à l’hôtel Hilton de Yaoundé ce 22 juin 2017 pour signer un protocole d’accord en vue de combattre le phénomène de détournement du trafic des appels internationaux entrants qui sévit au Cameroun.

D’après Philémon Zo’o Zame, ces opérateurs mobiles ont souhaité que l’Agence les appuie dans la recherche de solutions durables à cette problématique « qui prend des proportions ahurissantes au Cameroun ».  A cet effet, explique le DG, dans le cadre de la lutte contre ce trafic international illicite, l’ART a engagé des concertations avec les opérateurs concessionnaires de téléphonie afin de développer une synergie d’efforts dans la lutte contre les SIMBOX et à assurer une coordination des méthodes de lutte contre ce fléau.

Une balance téléphonique non déficitaire

Ces concertations ont abouti à l’élaboration du protocole d’accord signé entre les opérateurs. Le DG précise que le but est de « mettre en place des outils efficaces de lutte contre les routes grises, c’est-à-dire les circuits non autorisés du trafic international permettant ainsi à toutes les minutes de communication entrant de passer par des voies légales qui ne sont rien d’autre que celles des opérateurs ayant dûment acquis leurs licences ; stabiliser le marché camerounais des communications téléphoniques internationales ; maintenir une balance téléphonique non déficitaire avec le reste du monde ».

Selon les termes de ce protocole, on apprend que tous les opérateurs sont invités à disposer d’outils techniques fiables permettant de détecter, d’identifier et de supprimer en temps réel les numéros utilisés par les Simbox. Aussi, ces outils devraient fonctionner 24 heures sur 24 et produire, selon une périodicité claire, un rapport contenant entre autres informations la liste des numéros détectés utilisés par les SIMBOX.

D’après l’explication de l’ART, le protocole engage également les opérateurs à définir communément un seuil d’alerte de numéros Off net détectés comme numéros Simbox. Afin de permettre le suivi de la mise en œuvre, l’ART précise que ce protocole a institué un comité chargé entre autres de proposer des mesures pour une amélioration du cadre réglementaire de lutte contre ce phénomène d’une part et des solutions techniques à mettre en œuvre par tous les moyens pour une résolution à l’amiable des litiges entre les opérateurs en rapport avec l’objet du protocole, d’autre part. Les différends n’ayant pas trouvé de solution au sein du comité technique devront être portés à l’arbitrage de l’ART.

Plusieurs milliards de F.Cfa par an

Philemon Zo’o Zame, lui, invite donc l’ensemble des opérateurs des communications électroniques du Cameroun de tout mettre en œuvre pour que ce protocole d’accord contribue à réduire durablement le phénomène des SIMBOX et limiter les pertes, qui, d’après lui s’évaluent à « plusieurs milliards de F.Cfa par an ».

Côté opérateurs, on se félicite. « Aujourd’hui, est un grand jour pour les opérateurs en ce qui concerne pour la lutte contre le SIMBOX. Nous sommes parvenus à nous mettre d’accord sur un cadre de travail qui nous permettra de travailler ensemble en ce qui concerne les SIM détectées des autres opérateurs. Nous avons des outils très performants pour détecter les SIMBOX. Il appartient aux opérateurs en place de mettre en place des mécanismes pour suspendre les numéros utilisés par les SIMBOX, y compris les numéros appartenant à l’opérateur ayant mis en place le mécanisme », se réjouit Souahib Bangoura, directeur de la Qualité, du Contrôle et des Revenus d’Orange Cameroun, représentant l’opérateur français à cette rencontre.

Laisser une réponse

SVP, commentez
SVP, entrez votre nom ici

SUIVEZ NOUS SUR VOS RÉSEAUX SOCIAUX

33,118FansAimer
5,977AbonnésSuivre
318AbonnésSouscrire

TELECHARGEZ NOTRE VERSION MAG

Recevez gratuitement notre newsletter quotidienne

Votre adresse e-mail est en sécurité

Cameroun : Orange lance un code court pour permettre aux candidats aux examens de retrouver leurs noms et centre d’examen

(TIC Mag) – Pour la session des examens 2017, l’opérateur de téléphonie mobile Orange Cameroun a annoncé la mise à disposition d’un code court...

Classement : Le TOP 15 des pays africains qui ont le plus développé les TIC en 2017, selon l’UIT

(TIC Mag) - La neuvième édition du rapport annuel de l'UIT intitulé « Mesurer la société de l’information 2017 » a été publiée aujourd’hui, 15 novembre 2017....

Idriss Déby Itno : Pourquoi j’ai imposé la restriction de l’usage des réseaux sociaux au Tchad pendant 16 mois

– Depuis le 13 juillet 2019, les Tchadiens peuvent librement surfer sur Internet. Après 16 mois de censure, l’accès aux réseaux sociaux...

Madina Mohamadou : « Avec SMARTSCOPE, l’on peut faire l’examen du paludisme et son diagnostic où que l’on se trouve »

– Au terme de la semaine de l’innovation au Cameroun le 28 juin 2019, SmartScope a remporté le second  prix spécial du...

NEWSLETTER WHATSAPP

SUIVEZ NOUS SUR TWITTER

Des approches réglementaires collaboratives et innovantes: un impératif pour exploiter tout le potentiel des technologies numériques https://t.co/EYQTL4Y4sg #DigitalBusinessAfrica

#IdrissDébyItno : Pourquoi j’ai imposé la restriction de l’usage des réseaux sociaux au #Tchad pendant 16 mois - https://t.co/IkOWzCu4ep

Idriss Déby Itno : Pourquoi j’ai imposé la restriction de l’usage des réseaux sociaux au Tchad pendant 16 mois https://t.co/PzlXUEpsba

Voir plus...

Idriss Déby Itno : Pourquoi j’ai imposé la restriction de l’usage des réseaux sociaux au Tchad pendant 16 mois

– Depuis le 13 juillet 2019, les Tchadiens peuvent librement surfer sur Internet. Après 16 mois de censure, l’accès aux réseaux sociaux...

Les bonnes pratiques de régulation 2019 pour accélérer la mise en place de la connectivité numérique pour tous

- Les régulateurs des communications électroniques du monde entier se sont réunis à Port‑Vila (République du Vanuatu) du 9 au 12...

La Banque mondiale va consacrer 14 607 milliards de F.Cfa pour le développement du numérique en Afrique en dix ans

– Pour les dix prochaines années, la Banque mondiale va consacrer 25 milliards de dollars US (environ 14 607 milliards de F.Cfa) à...

Cameroun : L’ART inflige une sanction de 1,5 milliards de F.Cfa à Orange et d’un milliard de F.Cfa à MTN et Nexttel

– Après plusieurs missions de contrôle suivies de plusieurs mises en demeure et conformément à la réglementation en vigueur, le Directeur...

Adamou N. Kouotou : « Agrix IA, le consultant agricole virtuel que nous développons, est une intelligence artificielle pure »

– C’est l’équipe d’Agrix Tech, représentée par Mariben Chiato et Dorothée Mvondo, co-fondatrices d’Agrix Tech, qui a remporté le prix spécial...

La DGI du Bénin lance e-Bilan pour la déclaration en ligne des états financiers des entreprises

-  C’est une innovation majeure. Au Bénin, les états financiers des entreprises pour l’exercice comptable 2018 sont attendus jusqu’au 30 juin...