Cameroun : Les systèmes d’information des Douanes, des Transports et des Impôts désormais interconnectés

[Digital Business Africa] – Au Cameroun, l’administration marque un pas de plus dans sa marche progressive vers la digitalisation complète de ses services. Ceci notamment, avec l’entrée en service d’une plateforme d’interconnexion des  applications informatiques de trois administrations : Système de Sécurisation des Documents  et Titres de  Transport (SSDT) du Ministère des Transports (MINT), Système Douanier Automatisé (SYDONIA) de la Direction générale des Douanes(DGD) et Fiscal Information System (FISCALIS) de la Direction générale des Impôts(DGI).

« Ladite plateforme favorisera la collaboration et les échanges de données entre les systèmes informatiques interconnectés.  La plateforme d’interconnexion proposée dans le cahier des charges préconise : la mise en place d’un serveur d’échange ou Swap  dans chaque système. Le serveur de Swap du MINT contiendra l’ensemble des informations sur les cartes grises  des véhicules automobiles immatriculés tel que défini dans le protocole d’échanges. Le serveur d’échange de la DGD conservera les informations contenues sur les attestations de dédouanement des véhicules automobiles importés. Enfin, le serveur d’échanges de la DGI recueillera  toutes les données affichées sur les quittances d’enregistrement des véhicules automobiles », explique la douane camerounaise.

On apprend également de la même source que chaque serveur d’échange reçoit puis publie les données qu’une Administration met en partage ou en échange avec les deux autres Administrations parties prenantes. Par ailleurs, le passage par les serveurs d’échange permet non seulement  à chaque système de poursuivre son fonctionnement normal et régulier mais surtout, donne une certaine flexibilité  à chaque administration consommatrice de données, d’imaginer tout type d’exploitation étant donné qu’on ne saurait être exhaustif à l’heure actuelle quant à l’ensemble des besoins d’exploitation.

Selon la direction générale de la Douane, la consultation  des données dans les divers serveurs d’échanges utilise le numéro de châssis comme clé de recherche. Avant la production d’une carte grise, le SSDT vérifiera, de façon automatique  à l’aide d’une requête dans les serveurs d’échange de la DGD et de la DGI, que  l’Attestation de  Dédouanement et la Quittance d’enregistrement des impôts sont authentiques et figurent dans les bases de données des serveurs d’échanges de la DGD et de la DGI ; lorsque le résultat de la requête indique que le  document présenté par l’usager est faux, la carte grise n’est pas produite et un rejet conséquent est généré par le SSDT et retourné aux autres administrations  (DGD,DGI).

Ecrit par Jephté TCHEMEDIE

  1. Il me semble que les attestations de dédouanement des véhicules automobiles importés, la quittance d’enregistrement des véhicules automobiles et la carte grise peuvent etre delivrés au usager dans 《Un One Stop Shop》 place au niveau de la Douanne porte d’entree au pays.
    Voici là où on doit aller.
    Cette initiative est bonne mais il faut aller plus loin.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

MWS 2024 : Le ministre des PTNTIC réunit tous...

MWS 2024 : Le ministre des PTNTIC réunit tous les acteurs du numérique de RDC pour trouver...

Afrique de l’Ouest : La B.M octroie 20 millions...

Afrique de l’Ouest : La B.M octroie 20 millions $ à Smart Africa au profit de l’intégration...
Yaoundé, capitale de l’intelligence artificielle du 04 au 06 mars 2024 avec le sommet UAR

Yaoundé, capitale de l’intelligence artificielle du 04 au 06...

– Le Cameroun accueille le sommet le sommet de l'Union Africaine de Radiodiffusion (UAR) et de...

Sur votre mobile

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités.

Chaine WhatsApp de Digital Business Africa